Plantes d’intérieur: que faire contre les araignées rouges?

Plantes d'intérieur: que faire contre les araignées rouges?
© Olena Shmahalo/Unsplash

Les plantes d’intérieur sont victimes de nombreux parasites… Parmi eux, les araignées rouges, qui peuvent rapidement devenir votre ennemi numéro un par sa capacité à se multiplier rapidement et à se déplacer d’une plante à l’autre.

Que les arachnophobes se rassurent: les araignées rouges sont en réalité des acariens. Et ne vous fiez pas à leur nom, car elles peuvent prendre d’autres couleurs que le rouge, telles que le blanc, le jaune ou le brun. Par leur petite taille (moins d’un millimètre), elles sont difficilement repérables. Elles peuvent cependant provoquer de véritables dégâts à vos plantes: elles se nourrissent de leur sève et provoquent le jaunissement de leurs feuilles, jusqu’à la mort de la plante infestée.

Comment les repérer?

Puisqu’il est difficile d’apercevoir les araignées rouges à l’œil nu, il vous faut être attentive à l’état de vos plantes afin de détecter leur présence. Certains signes doivent vous alarmer.

  • Les feuilles commencent à dépérir, ont des taches ou deviennent entièrement jaunes.
  • En cas de forte infestation, de fines toiles sont tissées sur le dessous des feuilles et sur les tiges. Celles-ci peuvent également être difficiles à percevoir: en cas de doute, vaporisez de l’eau sur la plante que vous pensez infectée. Les gouttelettes vont alors mettre en évidence les toiles s’il y en a.
  • Vous pouvez aussi placer une feuille blanche en dessous de votre plante et secouer les feuilles. Si des araignées rouges s’y trouvent, elles tomberont et vous constaterez des petites taches marrons sur la surface blanche.

Notez que les araignées rouges aiment aussi bien les plantes d’intérieur que celles d’extérieur ou les arbres fruitiers. Ces parasites ne sont donc pas uniquement entre vos murs, mais la chaleur ambiante et l’air sec leur plaisent particulièrement. Sachez également qu’elles raffolent des calatheas, des plantes décoratives actuellement très tendance.

Calathea © Unsplash

Que faire contre les araignées rouges?

Comme dit précédemment, les araignées rouges aiment la chaleur et l’air sec de nos intérieurs, qui est bénéfique à leur développement. L’humidité est en revanche l’un de leurs ennemis. Si vous constatez que ces parasites attaquent vos plantes, ce sont donc sur ces variables que vous devez agir avant qu’il ne soit trop tard.

Tout d’abord, isolez la plante touchée afin qu’elle ne contamine par les autres plantes de la maison. Placez-la ensuite dans un évier ou une douche afin de frotter ses feuilles sous l’eau pour enlever un maximum de parasites manuellement. Si certaines feuilles sont fort atteintes, coupez-les. Vaporisez ensuite de l’eau sur la plante (une opération à répéter régulièrement) et gardez-la en quarantaine pendant plusieurs semaines (si possible, dans une pièce fraîche). Ces gestes simples et naturels peuvent parfois suffire à ce que les araignées rouges disparaissent, puisqu’elles n’aiment pas l’humidité.

Si l’infestation est plus sévère, vous devrez opter pour une solution plus radicale, à savoir un acaricide adapté. Le purin d’ortie (découvrez ici comment en réaliser) est également un insecticide naturel efficace contre les araignées rouges.

Et comment prévenir leur arrivée?

Vérifiez si l’air de votre chez-vous n’est pas trop sec et donc propice à leur développement. Cela arrive surtout en hiver, lorsque nous allumons les chauffages et fermons portes et fenêtres! En prévention, aérez donc régulièrement les pièces où vos plantes se trouvent et pulvérisez de l’eau sur leurs feuilles. Il est également conseillé de placer un lit de billes d’argile dans le fond des pots, pour garder une certaine humidité. Enfin, évitez de placer vos plantes à côté des radiateurs.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)