Top 8 des fleurs géantes pour un jardin tout en hauteur

Top 8 des fleurs géantes pour un jardin tout en hauteur
Getty images

Digitales, lis des steppes, angéliques… On adore ces grandes plantes qui frisent parfois les deux mètres. Mais comment les bichonner?

Une plante au port érigé peut être plantée dans n’importe quel jardin. Dans les massifs et plates-bandes, elle sert d’arrière-plan coloré aux plantations plus basses. Elle dynamise, structure et donne du relief aux parterres. Isolée, elle personnalise un petit jardin. Les fleurs géantes peuvent aussi créer la surprise en dissimulant une partie du jardin. Beaucoup d’entre elles présentent une belle silhouette en hiver, continuant ainsi à jouer un rôle esthétique même après leur floraison.

Des tuteurs pour soutenir les fleurs géantes

Ces plantes XL prennent plus facilement le vent. Certaines peuvent donc avoir besoin de soutien. Diverses solutions s’offrent à vous: grosses branches élaguées, tuteurs en bambou ou en métal.

  • Pour les attacher, n’utilisez pas de fil métallique qui cisaille les tiges, mais de la ficelle ou de la corde, en réalisant une boucle en forme de 8. Plus facile encore: les clips. Pour les buissons, pensez aux anneaux de soutien avec ou sans grille de croissance, en acier galvanisé rigide, ou encadrez-les de tuteurs reliés entre eux avec de la ficelle.
  • Positionnez toujours les tuteurs avant que la plante ne se développe, de façon à prévenir les dégâts.
  • Afin de ne pas vous blesser les yeux en vous penchant, couvrez les extrémités des tuteurs de bouchons de champagne perforés ou d’embouts spéciaux. Les coquilles d’escargots sont encore plus décoratives.

1. La renouée polymorphe (jusqu’à 1m80)

Les panicules (grappes de fleurs) de la renouée polymorphe (persicaria polymorpha) forment, de juillet à octobre, un nuage de fleurs blanc crème au parfum particulier (certains y reconnaissent l’odeur de l’ammoniaque). Cette vivace aime un sol riche, frais, humide à marécageux, et préfère la mi-ombre. Idéale en bordure de bois ou près d’un étang! Si vous voulez la planter dans une plate-bande, installez-la en fond, car elle forme un buisson dense qui risque de gêner la vue et dissimuler toute autre fleur.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2. Ail d’ornement (jusqu’à 1m80)

Il existe de nombreuses espèces d’ail d’ornement, mais l’Allium giganteum les dépasse toutes d’une tête. En juin et juillet, ses solides tiges se garnissent de spectaculaires boules fleuries, dont raffolent les abeilles et papillons. Plantez ces bulbes à l’automne, dans un lieu chaud et ensoleillé au sol bien drainé, de préférence sableux. Comme son feuillage manque de caractère, combinez cette belle bulbeuse avec, par exemple, des hostas, bergenias cordifolias ou rodgersias.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

3. Grande digitale (jusqu’à 1m50)

La grande digitale se sent à l’aise dans un jardin un peu sauvage. Cette bisannuelle produit des grappes de fleurs tubulaires rose pourpre, qui s’épanouissent du bas vers le haut. Après floraison, la plante s’étiole, mais, si l’on ne coupe pas les tiges fanées, elle se ressème allègrement. Offrez-lui un emplacement au soleil ou à la mi-ombre et dans un sol bien drainé.

Elle forme une belle association avec les ancolies ou les géraniums. Le cultivar “apricot” donne des fleurs rose abricot; celles d'”alba” sont blanches. Moins haute (jusqu’à 110cm) mais très originale, la digitalis ferruginea possède des fleurs aux tons dorés à brun cuivré. Attention: les digitales sont des plantes très toxiques!

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

4. Eupatoire maculée (jusqu’à 2m)

Avec sa croissance en buisson, ses tiges sombres et sa spectaculaire explosion de fleurs roses en ombelles plates et aériennes, l’eupatoire maculée (eupatorium maculatum) sera du meilleur effet en fond de massif. Elle ne fleurit qu’à partir de la fin août, mais attire énormément d’abeilles et de papillons.

Devant cette géante, la salicaire commune (lythrum salicaria) ou l’échinacée pourpre (echinacea purpurea) formeront un bel ensemble. Elle aime le plein soleil ou la mi-ombre, et un sol toujours bien humide, la sécheresse faisant retomber ses feuilles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joy (@country_garden_jottings)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

5. Angélique (jusqu’à 1m75)

Dans les massifs, les fleurs pourpres grisées d’angelica gigas se marient parfaitement avec d’autres variétés aériennes aux inflorescences variées, comme les veronicastrum virginicum, les pigamons (thalictrum) ou les renouées.

Parfois vivace, l’angélique déploie de grandes ombelles vert tendre. L’une et l’autre présentent, dans un massif, un réel attrait esthétique et s’associent très bien aux graminées ornementales. Plantez-les à la mi-ombre, dans une terre humide.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matt Mattus (@matt_mattus)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

6. Véronique de Virginie (jusqu’à 1m85)

Veronicastrum virginicum est une vivace érigée des plus élégantes, produisant plusieurs épis de fleurs par tige. De couleur lavande pâle, le “lavendelturm est un des plus beaux cultivars. “Alba” porte des fleurs blanches, celles d’”erika” sont rose pourpre et celles de “fascination” rose lilas.

Associée à des phlox, des campanules ou des anémones du Japon par exemple, elle fait des merveilles à l’arrière-plan d’un massif. Ses épis virant au brun à l’automne, elle se marie aussi très bien avec des graminées de grande taille. Offrez-lui une place au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol normal à humide.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dawn 🌸 (@dawns_gardening)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

7. Pigamons (jusqu’à 2m50)

Dans la grande famille des pigamons (thalictrum), le cultivar “elin”, avec ses 2,50m de haut, remporte la palme. Comme ses semblables de plus petite taille, il développe des panicules de fleurs légères et floues. Une particularité esthétique à exploiter au centre d’un massif.

En juillet-août, thalictrum delavayi se pare d’une nuée de fleurs roses, lilas et blanches pour la variété “album”. Les différentes espèces de pigamons possèdent souvent un feuillage décoratif. Elles méritent une place de choix, à l’ombre ou la mi-ombre, dans un bon sol humifère (riche en humus).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joanna Heneker (@joheneker)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

8. Lis des steppes (jusqu’à 2m50)

Les épis floraux élancés du lis des steppes ou du lis “queue de renard” (eremurus), fichés sur de solides hampes dénudées font tout l’attrait de cette plante. Eremurus robustus, avec ses feuilles rose pâle, et eremurus himalaicus, à la floraison d’un blanc éclatant, atteignent facilement 200 à 250cm de haut. Et chaque épi peut compter jusqu’à 700 petites fleurs étoilées!

Avec son mètre 50, eremurus bungei fait figure du petit frère de la famille. Plantez la souche tubéreuse, aux airs de grosse araignée, dans un sol bien drainé, riche en humus, plutôt sableux, à la chaleur et en plein soleil. Dès l’automne, n’oubliez pas de pailler ce rhizome.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brendan (@brendanarundel)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus d’articles jardin

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)