L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty images

Pourquoi les guêpes piquent-elles plus les mois d’août et de septembre?

Mais pourquoi nous en veulent-elles tant? Non seulement les guêpes sont de plus en plus nombreuses, mais elles sont aussi particulièrement agressives en cette fin d’été. Frédéric Francis, Professeur en entomologie à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), nous explique ce comportement.

Envahissantes et agressives: c’est ainsi que nous percevons les guêpes. Pourtant, si quelques facteurs biologiques expliquent leur comportement, nous devons aussi remettre en question le nôtre: « Une guêpe agressive et un être humain qui tente de la chasser, c’est la piqûre assurée », prévient l’entomologiste Frédéric Francis.

Les guêpes cherchent à se nourrir

Si les guêpes sont particulièrement agressives à la fin de l’été, c’est qu’elles se trouvent à un moment particulier de leur cycle biologique. « Les reines fondatrices redémarrent la colonie aux alentours d’avril-mai, explique le Professeur. Elles génèrent au début du printemps des dizaines de larves qui deviendront autant d’adultes. À la fin de l’été, la communauté sera constituée de plusieurs milliers d’individus par nid. Les guêpes sont donc simplement plus nombreuses à cette période de l’année. Ce pic de population alimente alors la concurrence entre elles pour se nourrir, et elles deviennent plus agressives ». Mais le climat accentue ce phénomène naturel, souligne-t-il: « Cette année, les hausses de chaleur ont accéléré le rythme biologique des guêpes et les adultes sont apparus plus rapidement ». Résultat des courses: c’est la bataille pour trouver à manger!

Lire aussi: Les guêpes sont vos alliées, la preuve par deux

Été rime avec sucré

Les guêpes habituellement nombreuses en août-septembre le sont donc encore plus cet été. On le constate bien: on ne peut plus profiter d’un apéro ou d’un repas en plein air sans être systématiquement attaqué par une horde assoiffée de sucre. Mais ne dit-on pourtant pas qu’elles se nourrissent d’insectes? Frédéric Francis précise: « Les guêpes adultes chassent les insectes pour nourrir leurs larves qui sont carnivores, d’où leur rôle très important pour maintenir l’équilibre de l’écosystème (moins de guêpes voudrait alors dire plus de moustiques, par exemple). En revanche, les guêpes, elles, se nourrissent principalement de substances sucrées. Et les fruits qui arrivent à maturation dans le jardin à la fin de l’été excitent leur appétit, tout comme les aliments sucrés que nous mangeons au jardin ».

Rien ne sert de remuer de l’air

Alors maintenant qu’on a la confirmation que les guêpes sont particulièrement nombreuses et agressives en cette fin d’été, est-ce pour autant une raison de nous exciter à notre tour sur leur sort? « Surtout pas », s’exclame Frédéric Francis, car les guêpes deviennent agressives aussi parce que nous le sommes. « Plus vous essaierez de les chasser, de les écraser en vain, plus elles se sentiront menacées et seront tentées de vous piquer. En réalité, la piqûre est un moyen de neutraliser les insectes qu’elles chassent, mais c’est aussi un moyen de défense. Si on couple l’agressivité des guêpes à la fin de l’été à celle des humains qui les pourchassent, c’est la piqûre assurée! ». Que faire alors pour les éloigner? Frédéric Francis confirme une seule méthode: « La bonne vieille technique du piège constitué d’une bouteille en plastique découpée, goulot vers le bas, dans lequel on verse un liquide sucré comme du sirop ». On a compilé d’autres astuces ici.

En savoir plus sur les guêpes

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin,   maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.