10 plantes d’intérieur faciles à vivre

10 plantes d'intérieur faciles à vivre
© Magali Merzougui/Unsplash

Créer une mini-jungle urbaine dans la maison? Rien de plus simple avec ces 10 plantes faciles à vivre, même si vous n’avez pas la main verte!

Vous avez des difficultés à maintenir une plante en vie et songez à ne plus jamais en installer dans votre chez-vous? Ne baissez pas les bras: certaines plantes demandent peu d’entretien et sont considérées comme (presque) increvables. En voici 10 qui sont faciles à vivre et qui décoreront à merveille votre pièce de vie.

1. La monstera

Dans les jungles du Panama et du sud du Mexique, le vent peut être fort, mais cela n’effraie pas les feuilles ajourées du faux philodendron (Monstera deliciosa): le vent les traverse. Là-bas, la plante grimpe facilement jusqu’à vingt mètres de hauteur, et ses feuilles dépassent un mètre de large. À l’intérieur, le monstera est évidemment moins prolifique: il ne dépasse pas 1 à 3 m. Les soins à lui apporter sont réduits au minimum: une place près d’une fenêtre mais à l’abri des rayons directs du soleil, un bon terreau, des arrosages réguliers mais peu copieux, un rempotage tous les deux ans dans un pot bien drainé. Brumisez régulièrement la plante (douchez-la même si vous en avez l’occasion), et lustrez de temps en temps ses feuilles avec de l’eau additionnée d’un peu de lait!

  • Astuce: La plante aime grimper. Donnez-lui donc un tuteur couvert de mousse. Pas question de couper les racines aériennes, elles vont chercher des nutriments dans l’air. Si elles deviennent trop envahissantes, attachez-les contre le tuteur.
  • Saviez-vous que… Dans la jungle, le monstera porte des fruits à la saveur entre banane et ananas. Les autres parties de la plante sont relativement toxiques. Prudence avec les jeunes enfants et les animaux!

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2. La Pilea peperomioides

Il faut se rendre au pied de l’Himalaya, dans la province du Yunnan, au sud de la Chine, pour trouver la Pilea peperomioides à l’état sauvage. C’est un missionnaire norvégien qui l’a ramenée au pays en 1946. Aujourd’hui, cette petite plante séduit avec son port buissonnant et ses petites feuilles rondes qui lui ont valu ses surnoms: plante à crêpes ou plante à monnaie chinoise. Comme les autres succulentes, la Pilea peperomioides pousse presque toute seule. Elle ne réclame qu’un pot bien drainé, un peu d’eau lorsque son terreau est sec (mieux vaut trop peu que trop), de la lumière, mais pas le plein soleil. Pensez à tourner le pot d’un quart de tour de temps en temps, pour que la plante (qui pousse en direction de la lumière) grandisse harmonieusement.

  • Astuce: La Pilea peperomioides est généreuse: quand elle se sent bien, plusieurs rejets apparaissent au pied de la plante. Détachez-les, plantez-les en terre ou placez-les dans un fond d’eau, le temps qu’apparaissent des racines. Les jeunes plants feront des petits cadeaux très appréciés.
  • Saviez-vous que… Cette jolie plante peut aussi fleurir? Si elle passe l’hiver dans une pièce suffisamment éclairée, avec une température autour de 10°C, elle portera peut-être des fleurs blanches au printemps.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Potted Jungle (@thepottedjungle)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

3. Le Crassula rosularis

Les crassulas sont des succulentes qui poussent dans les régions ensoleillées et sèches d’Afrique du Sud et du Swaziland. Dans cette famille nombreuses (plus de 200 espèces), le Crassula rosularis se distingue par ses tiges épaisses, ses feuilles charnues vertes et rouges, et sa floraison. S’il survit sans problème à de longues périodes de sécheresse grâce à ses feuilles charnues qui stockent l’eau, il résiste aussi au froid (0°C). Placez-le dans un endroit lumineux, mais à l’abri des rayons directs du soleil. Pour éviter qu’il ne pourrisse, donnez-lui de l’eau avec parcimonie (tous les 2 mois), lorsque son substrat (terreau et sable) est sec. Baignez le pot, pour réhumidifier la motte, égouttez, c’est tout.

  • Astuce: Pour stimuler la floraison, placez la plante dehors l’été, et rentrez-la en novembre, avant les gelées. Elle se couvrira rapidement de petites fleurs blanches.
  • Saviez-vous que… Les crassulas sont faciles à multiplier, par bouturage. Séparez les petites pousses de la plante mère, placez-les sur un mélange sable-terreau (ou un substrat pour cactées). Arrosez un peu, de temps en temps. Au bout d’un mois, lorsque des racines sont apparues, repiquez le jeune plant.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

4. Le Zamioculcas zamiifolia

Originaire de Tanzanie et de Zanzibar, le Zamioculcas zamiifolia, plante ZZ pour les intimes, porte d’épaisses feuilles palmées d’un beau vert brillant. Là-bas, cette plante au port dressé stocke la moindre goutte d’eau dans son épais tubercule pour résister aux sécheresses sévères. Dans nos intérieurs, les arrosages doivent donc être très limités et le pot bien drainé. La croissance de la plante dépendra de l’apport de lumière: plus rapide dans une pièce lumineuse (mais à l’abri des rayons directs du soleil), plus lente dans un endroit sombre. Elle ne devrait toutefois jamais dépasser le mètre. Tournez de temps en temps son pot d’un quart de tour.

  • Astuce: Si le pot est trop petit, n’hésitez pas, dès l’achat, à rempoter la plante afin qu’elle puisse se développer convenablement. Ensuite, tous les 2 à 3 ans, de préférence au printemps, rempotez dans un pot d’un diamètre légèrement supérieur. Profitez-en pour diviser la touffe en deux afin de multiplier la plante (et la régénérer).
  • Saviez-vous que… Si les tiges et les feuilles jaunissent ou se ramollissent, c’est sans doute dû à un excès d’arrosages.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

5. Le philodendron Xanadu

Originaire de Floride, du Mexique, et d’Amérique du Sud, le philodendron Xanadu n’est pas, contrairement aux autres philodendrons, une liane grimpante. Il ne développe pas non plus de racines aériennes. Il forme une touffe dense de feuilles découpées, un peu comme une fougère. Ses exigences sont très réduites: emplacement semi-ombragé, arrosages lorsque le sol est sec. Avec un arrosage excessif constant, les bords des feuilles ont tendance à jaunir et brunir. Placée en plein soleil, la plante risque de voir ses feuilles jaunir et tomber. Le philodendron pousse lentement, les rempotages sont donc peu fréquents.

  • Astuce: Vaporisez de temps en temps les feuilles avec un peu d’eau. N’hésitez pas à couper les feuilles abîmées.
  • Saviez-vous que… Avec le temps, ses feuilles sont toujours plus découpées, tiges et nervures des feuilles virent au rouge profond.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Texte: Carine De Mey/Adaptation: Renée Baguette

Vous avez la main verte?

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)