Enrayer la chute de cheveux saisonnière grâce à 4 gestes simples

Enrayer la chute de cheveux saisonnière grâce à 4 gestes simples
Pexels/Leandro Vendramini

Ah l’automne, la saison des feuilles mortes qui tombent… Un peu comme nos cheveux! Sur le sol de la salle de bains, sur votre oreiller, sur votre brosse… ils sont partout. Vous remarquez déjà une importante chute de cheveux depuis la rentrée? Pas de panique, c’est normal.

Tout au long de l’été, nos crinières ont beaucoup souffert et bien souvent, cela se traduit en une chute saisonnière qui peut s’avérer assez impressionnante chez certain(e)s. En automne et au printemps, la perte de cheveux peut en effet être deux à quatre fois plus importante que d’habitude.

Pourquoi perd-on nos cheveux en automne?

La chute des cheveux est un phénomène naturel: nos cheveux poussent pendant 5 à 7 ans, et lorsqu’ils arrivent en fin de cycle de vie, ils finissent par tomber. Nous perdons ainsi en moyenne entre 25 et 60 cheveux par jour. Néanmoins, à chaque changement de saison (et particulièrement lorsque débutent le printemps et l’automne), ce phénomène de chute peut s’accentuer et atteindre le seuil des 50 à 100 cheveux par jour.

À la rentrée, ces chutes de cheveux peuvent être causées par plusieurs facteurs comme les agressions subies pendant l’été (soleil, chlore, eau de mer, sable…), mais aussi la perte de vitalité due à la fatigue et au stress. Si cette chute peut paraître spectaculaire, elle ne doit pas pour autant nous faire paniquer: cette « alopécie passagère » ne dure en moyenne que quatre à six semaines. En outre, plusieurs gestes peuvent être adoptés afin d’atténuer ce phénomène.

4 gestes pour enrayer la chute de cheveux saisonnière

Voici quelques gestes qui aideront vos cheveux à mieux supporter le changement de saison.

1. Masser régulièrement son cuir chevelu

Notre cuir chevelu est irrigué par des vaisseaux sanguins. En le massant, on active la circulation et on régule la production de sébum (qui peut asphyxier la racine des cheveux). Comment procéder? Avec le bout des doigts, on effectue des petites rotations sur la tête. Il est préférable de commencer par la nuque pour arriver vers le front.

Attention: le massage n’est efficace que si le cuir chevelu est suffisamment aéré. On n’oublie donc pas de brosser sa chevelure avant de commencer le massage. Par ailleurs, accordez une attention particulière à votre type de cheveux: si vous avez les cheveux secs, optez pour un massage quotidien. Si au contraire, vos cheveux ont tendance à graisser facilement, ne vous massez pas plus de deux fois par semaine, et ce, avant le shampoing.

2. Une alimentation saine et des compléments

Manger équilibré est important, on le sait. Cela joue aussi sur la qualité et la pousse de nos cheveux. C’est ce qui va octroyer aux racines tous les éléments nécessaires pour la fabrication des cheveux. Les fruits et les légumes sont sources d’antioxydants. Le kiwi, l’orange, le brocoli ou encore les épinards sont vos alliés. Riches en vitamine C, ils dopent la production de collagène. L’huile d’olive, les œufs ou encore le foie vous apporteront une bonne dose de vitamine A qui fortifie les cheveux. N’oubliez pas de vous hydrater! L’eau permet de maintenir votre chevelure en bonne santé.

Vous pouvez également entamer une cure de compléments alimentaires, qui stimulent la microcirculation et régulent la production de sébum. Toutefois, ces gélules sont à prendre en amont afin d’anticiper la chute saisonnière. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

3. Être doux avec sa crinière

Le soleil, l’eau de mer et le sable affaiblissent les cheveux. Du repos s’impose! On laisse donc respirer sa chevelure, en lui accordant un peu de douceur. Fini l’eau trop chaude sous la douche car elle a tendance à agresser le cheveu. On ralentit aussi avec le séchage et tous les appareils chauffants. Optez plutôt pour un séchage doux, en épongeant vos cheveux à l’aide d’une serviette ou en les laissant sécher à l’air libre.

4. Libérer sa chevelure

Vous avez l’habitude d’attacher vos cheveux à l’aide d’un élastique? Évitez de tirer trop fort! Les coiffures qui nécessitent de tirer sur la chevelure, comme les queues de cheval ou les tresses, sont à proscrire car elles peuvent aussi provoquer une perte des cheveux. Vive le cheveu libre!

Ces articles pourraient également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)