6 plantes sauvages utiles à connaître lors des promenades

6 plantes sauvages utiles à connaître lors des promenades
Getty images

Elles éloignent les insectes, soulagent leurs piqûres ou calment les douleurs musculaires: les plantes qui bordent les chemins sont bien plus que de vulgaires mauvaises herbes! Le guide nature Vincent Louwette de Natagora nous aide à identifier 6 plantes sauvages qui peuvent être utiles lors des promenades.

Vincent Louwette, formateur et guide nature pour l’asbl Natagora, détaille pour nous 6 plantes sauvages qui croiseront votre chemin lors de vos balades en Belgique en cette fin d’été. La plupart sont comestibles et présentent des propriétés médicinales intéressantes pour les marcheurs. « Si on accepte d’abandonner quelques mètres carrés à la nature, on les verra aussi apparaître dans nos jardins. C’est très important pour la biodiversité de laisser des espaces où la nature peut se développer » tient à souligner Vincent Louwette.

1. La tanaisie, un répulsif naturel

  • Où la trouver? Elle pousse le long des chemins ensoleillés, dans les friches industrielles, là où elle peut trouver un substrat minéral.
  • Comment la reconnaître? On la reconnaît tout de suite par sa fleur jaune, qui ressemble au cœur de la marguerite mais sans pétale. Il s’agit d’une grande plante qui peut aller jusqu’à 1m20 de hauteur. Son feuillage est très découpé.
  • Comment l’utiliser? Lorsqu’on froisse ses feuilles, la tanaisie qui contient du tanin dégage un parfum de camphre qui éloigne les insectes. Cette plante insectifuge est efficace contre les fourmis, les tiques, les moustiques, les puces, les punaises, les mites. Vous pouvez frotter les fleurs contre votre peau ou simplement placer un bouquet dans un placard.
  • Précautions: À forte dose, elle peut être toxique, à consommer avec modération donc!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julia Donna (@juliia_donna) le

2. L’armoise commune pour apaiser les douleurs

  • Où la trouver? On trouve aussi cette plante aux bords des chemins.
  • Comment la reconnaître? L’armoise peut atteindre 1m50, voire 1m70. Ces feuilles sont très découpées et leurs revers sont argentés. Les fleurs sous forme de petits bourgeons sont en revanche très discrètes.
  • Comment l’utiliser? Son nom vient d’Artemis, la déesse de la chasse et des naissances qui avait pour but de protéger les femmes malades. Et pour cause, l’armoise en infusion régulerait les cycles menstruels et apaiserait les règles douloureuses. En friction, elle soulage les maux de ventre et les douleurs musculaires. Certains marcheurs aux pieds fatigués en mettraient même dans leurs chaussures! Mais elle est aussi utilisée pour aromatiser certains alcools, comme la bière et la chartreuse. En cuisine, elle se marie très bien aux lentilles.
  • Précautions: L’armoise fait partie de la grande famille des astéracées dans laquelle on trouve aussi l’absinthe. À forte dose, elle peut être toxique. Elle est aussi contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Isabelle Beaudoin (@la_fee_alchimique) le

3. L’origan vulgaire pour calmer les démangeaisons

  • Où le trouver? Aussi appelée « marjolaine vivace », cette plante méditerranéenne cousine du thym aime les endroits ensoleillés et de pierrailles et peut donc se cueillir sur les coteaux rocheux, sur les voies de chemin de fer ou le long des ravels…
  • Comment le reconnaître? Les plantes de la famille des lamiacées, dont font partie l’origan vulgaire, le thym et la menthe, se caractérisent par des tiges carrées. Il suffit de les prendre en main et de les faire tourner entre les doigts pour s’en rendre compte. On reconnaîtra aussi les petites fleurs roses et pourpres de l’origan.
  • Comment l’utiliser? Appliqué sur la peau, il calme les démangeaisons. En infusion, il favorise la digestion, soulage la toux et stimule les défenses immunitaires dans les cas de rhume ou de grippe. Et on peut bien sûr l’utiliser en cuisine pour aromatiser les pizzas ou en faire un pesto.
  • Précautions: Il est déconseillé aux personnes allergiques ou sensibles au composé linalol.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Suzanne Theelen (@withlove2) le

4. Le plantain pour soulager les piqûres

  • Où le trouver? À peu près partout! Il s’agit d’une plante dite « rudérale », c’est-à-dire qu’elle pousse dans des milieux proches de l’homme, allant de la pelouse de jardin aux bords des sentiers.
  • Comment le reconnaître? Avec son look de mauvaise herbe, elle passe complètement inaperçue. Il existe de nombreuses espèces, mais son nom tiré du latin « planta » fait référence à la forme des feuilles planes et larges qui reposent à plat sur le sol et qui rappelle la plante des pieds.
  • Comment l’utiliser? Le plantain est souvent utilisé dans les cas d’allergies car c’est une plante antihistaminique. Si vous pressez quelques feuilles de l’espèce lancéolé (Plantago lanceolata) entre vos doigts, vous pouvez aussi appliquer le suc sur votre peau en compresse pour soulager les piqûres d’insectes (moustiques, abeilles, frelons, guêpes, etc.) mais aussi les éraflures et les blessures superficielles de la peau.
  • Précautions: Le plantain est déconseillé aux femmes enceintes. À hautes doses, cette plante herbacée peut aussi avoir des effets laxatifs et hypotenseurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bocquet C (@simerise95) le

5. L’achillée millefeuille pour soigner les plaies

  • Où la trouver? Il s’agit d’une plante très commune et elle accompagne souvent le plantain. On la trouve sur les pelouses, dans les pâtures, sur les bords de route et les terrains vagues.
  • Comment la reconnaître? Elle se caractérise par ses tiges au bout desquelles on retrouve des petites capitules de fleurs blanches.
  • Comment l’utiliser? Surnommée « l’herbe du soldat », elle tire son nom du héros grec Achille chez qui elle aurait aidé à soigner les plaies. Pour bénéficier de ses vertus cicatrisantes, vous pouvez soit mâcher préalablement les feuilles avant de les appliquer en cataplasme sur la blessure ou appliquer en compresse l’infusion refroidie réalisée à partie de feuilles.
  • Précautions: L’achillée millefeuille est contre-indiquée les femmes enceintes et les personnes allergiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ↟ Coralie ↟ (@cora.gaia) le

6. L’eupatoire à feuilles de chanvre pour attirer les papillons

  • Où la trouver? Elle pousse dans les champs, mais si vous laissez faire la nature, vous la trouverez facilement dans votre jardin!
  • Comment la reconnaître? Elle se caractérise par ses fleurs pourpres et ses feuilles de chanvre qui rappellent celles du cannabis.
  • Comment l’utiliser? Elle a des vertus médicinales (appliquée sur la peau, elle accélèrerait la cicatrisation des plaies) mais elle est surtout très appréciée pour les  insectes pollinisateurs et les papillons qu’elle attire avec son nectar.
  • Précautions: Cette plante n’est pas comestible.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Botanische tuin Dr. Costerus (@costerustuin) le

Plus d’infos: Pour en apprendre plus sur les plantes, Natagora dispense une formation longue en botanique qui débute à la rentrée scolaire à raison d’un cours du soir par semaine (en Wallonie et à Bruxelles). L’association organise aussi des balades guidées et d’autres formations (chiroptérologie, entomologie, éthologie, herpétologie, ornithologie, photographie nature, etc.).

En apprendre plus sur les plantes sauvages

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)