Nos derniers articles

Vous aimez le chicon? Voici les anecdotes à connaître sur ce légume made in Belgium

Quelques infos pour faire le malin lors d'un souper chicon au gratin!

  • Partagez ceci avec vos amis:
Vous aimez le chicon? Voici les anecdotes à connaître sur ce légume made in Belgium Article

Rien ne vaut la saveur d'un chicon produit de manière artisanale en pleine terre. Et rien n'est plus facile que de réussir sa culture dans la cave. L'expérience vous tente? Suivez le guide…

En période hivernale, les légumes frais sont rares et ceux qui sont importés, outre le fait qu’ils sont chers, affichent un coût environnemental exorbitant. Les bonnes raisons de redécouvrir des légumes produits localement, sains et de saison ne manquent donc pas.

Une “invention” fortuite

Parmi ceux-ci figure notre fameux chicon national, un légume longtemps auréolé de mystère chez nos voisins, dont «l’invention», tout-à-fait fortuite, remonte à 1830. La légende raconte en effet que lors des troubles de l’indépendance, un agriculteur de Schaerbeek aurait escamoté une partie de ses racines de chicorée sous une couche de terre, en fond de cave. A son retour quelques semaines plus tard, quelle ne fut pas sa surprise: en l’absence de lumière, les racines avaient donné naissance à un étrange bourgeon, une sorte de feuillage blanc (witloof en flamand) au goût bien trop délicat pour être donné en pâture aux vaches. Sans le vouloir, Jan Lammers avait provoqué le forçage de ses racines, un modus operandi qui n’a pas fini de faire des émules.

Il n’y a plus de saison…

Depuis, le mode de culture du chicon a beaucoup évolué. Produit industriellement par hydroculture quasiment toute l’année, ce dernier n’est plus vraiment un légume de saison. Qu’à cela ne tienne, les vrais amateurs du witloof ne jurent que par la méthode traditionnelle: pour prétendre à sa douce amertume caractéristique, le chicon doit être forcé selon la bonne vieille méthode ancestrale, en hiver et en pleine terre.

Le “chicon de pleine terre de Bruxelles” reconnu officiellement

Aujourd’hui les derniers producteurs traditionnels du triangle Bruxelles-Malines-Louvain peuvent enfin dormir sur leurs deux oreilles: la Commission européenne a reconnu leur produit de terroir à sa juste valeur. Depuis 2009, le «chicon de pleine terre de Bruxelles» est inscrit au registre des Indications Géographiques Protégées (IGP), au même titre que les raisins de table du Brabant flamand ou encore notre délicieux jambon d’Ardenne.

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez Femmes d’Aujourd’hui et Délices de Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook et Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter! 

Ces conseils peuvent aussi vous intéresser:

  • Peut prendre un peu de temps
  • Bon marché
  • Facile

Chicons au gratin

  • Peut prendre un peu de temps
  • Bon marché
  • Facile

Chicons au gratin au Boursin au poivre

  • Peut prendre un peu de temps
  • Bon marché
  • Facile

Petites Tatins de chicons, feta et thym

  • J'ai tout le temps
  • Abordable
  • Moyen

Quiche aux chicons et aux crevettes grises

  • Partagez ceci avec vos amis:

Newsletter

Pour ne pas rater les bons plans, recevez notre newsletter 1 fois par semaine!

Articles connexes