Stop au blues de l’hiver

Stop au blues de l'hiver
Reporters

Avec le froid, le peu de lumière, les kilos pris pendant les fêtes et le manque de perspectives pour les prochaines semaines, l’hiver apporte immanquablement sa dose de blues. Les jours de janvier seraient même parmi les plus déprimants de l’année. Mais voici 5 astuces pour y résister!

Comment résister à la déprime de l’hiver?

  • Souriez. Plusieurs études de psychologie ont montré que sourire, même pour de faux (par exemple, en tenant un crayon entre ses dents), augmente les états d’âme positifs. Tout comme le fait de se tenir debout, la tête bien droite.
  • Rendez service. C’est prouvé: faire quelque chose de bien pour autrui (surtout plusieurs fois sur la même journée) rend heureux.
  • Agissez. Au lieu de ruminer sur votre déprime ou vos soucis, comme les femmes savent si bien le faire, agissez! Et ce, même si vous préféreriez rester au fond de notre lit. Promenade, expo, inscription dans une chorale, shopping… Tout est bon à faire!
  • Listez 3 choses agréables par jour. C’est une méthode simple et vraiment efficace: chaque soir, inscrivez dans un petit carnet trois événements agréables qui se sont passés dans la journée. Au fil du temps, vous deviendrez plus attentive aux faits positifs de la vie quotidienne et vous doperez votre capital bonheur.
  • Bougez. On n’a rien trouvé de mieux contre la déprime que le sport. L’activité physique aurait même autant, voire plus d’effets que les antidépresseurs! Elle élimine en effet les substances liées au stress, libère des endorphines et procure un meilleur sommeil et plus d’énergie. Soyez cependant patiente: les effets positifs du sport ne se font sentir qu’après quelques semaines de pratique.

Vous aimez l’hiver? Ces articles devraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)