L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

Blue Monday: ce lundi est-il vraiment le jour le plus déprimant de l’année?

Par Tatiana Czerepaniak

Vous vous sentez particulièrement déprimée aujourd’hui? Il se pourrait bien que vous soyez victime du Blue Monday, puisque ce troisième lundi du mois de janvier a été identifié comme le jour le plus déprimant de l’année… ou presque!

Blue Monday: c’est le petit nom que porte ce lundi de janvier, puisqu’il a été considéré en 2005 par le psychologue britannique Cliff Arnall comme étant le jour le plus déprimant de l’année. Une supposition d’autant plus parlante alors que l’on vient de passer les fêtes sans avoir pu profiter des traditionnelles festivités de fin d’année, et après des mois passés entre confinement, déconfinement et reconfinement. Mais si la crise sanitaire n’a certainement pas amélioré la santé mentale des Belges, peut-on vraiment parler de ce lundi comme étant le plus déprimant de l’année? Pas sûr, si l’on en croit les révélations dudit psychologue quelques années plus tard.

Le “Blue Monday”, fake ou réalité?

Cliff Arnall avait proposé la théorie Blue Monday en 2005, suite a une étude qu’il aurait réalisée, lui permettant d’identifier le troisième lundi qui succède le Nouvel An comme étant le plus déprimant de l’année, selon plusieurs facteurs propices à la déprime:

  • Le lundi, qui est le premier jour de la semaine
  • Le salaire, qui n’arrivera qu’à la fin du mois
  • Notre compte bancaire, qui est à sec – ou presque – à cause des fêtes
  • Noël est déjà loin derrière nous
  • Nos bonnes résolutions, qui commencent à être abandonnées petit à petit
  • La météo hivernale et le manque de luminosité

Mais si cette théorie peut être une explication à notre potentielle baisse de moral de ce lundi, le psychologue a avoué quelques années plus tard avoir été payé par une agence de voyages afin de nommer le troisième lundi de janvier comme étant le plus déprimant de l’année. Un “Blue Monday” qui leur permettait de lancer une campagne publicitaire ayant pour but de booster leurs ventes de billet d’avion durant le mois de janvier.

La fin du mois de janvier reste une période déprimante pour beaucoup

La fin du mois de janvier n’en reste pas moins une période difficile pour le moral: le manque de lumière bouscule notre horloge interne, perturbe notre sommeil et a bien tendance à nous faire broyer du noir. Il est donc possible que vous vous sentiez plutôt déprimée en ce troisième lundi de janvier, mais aussi le jeudi ou le dimanche… Tout comme vous pourriez ne pas l’être du tout!

Voici quelques articles qui vous remonteront le moral!

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newslette