On a testé: un cours de boxe collectif avec le champion belge Ryad Merhy

On a testé: un cours de boxe collectif avec le champion belge Ryad Merhy
Getty Images

La semaine dernière, l’Aspria Arts-Loi nous a accueillies dans son tout nouveau « Boxing Studio » pour une masterclass avec Bilal Ben Sidi et Ryad Merhy, champion belge de boxe. C’était comment? On vous dit tout!

La boxe, un sport réservé aux hommes? Certainement pas! Depuis quelques années, ce sport de combat s’est démocratisé et séduit de plus en plus de femmes grâce à ses nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit.

Un sport accessible à tous

Celles et ceux qui trouvent ce sport trop violent peuvent se diriger vers la fitness boxe, une variante qui s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes, quel que soit leur âge ou leur condition physique. Le principe? Apprendre des techniques et enchaînements de boxe en donnant des coups dans l’air, dans un sac de frappe ou dans des pattes d’ours sans se battre avec d’autres boxeurs.

Depuis quelques années, cette pratique est très en vogue et de plus en plus de clubs de fitness proposent désormais cette discipline à leur clientèle. C’est notamment le cas de l’Aspria Arts-Loi, qui vient d’inaugurer son tout nouveau « boxing studio ». Nous avons eu la chance de nous y rendre afin d’assister à un cours d’initiation avec Bilal Ben Sidi et notre champion national Ryad Merhi. Voici nos impressions.

Le déroulement du cours

L’entraînement a débuté par un échauffement: squats, pompes, mountain climbers, etc. Nos deux coaches nous ont ensuite enseigné les mouvements de base: gauche, droite, crochet, esquive… On enchaîne les mouvements en donnant des coups dans l’air afin de se les approprier. C’est également l’occasion pour nos coaches de vérifier que nos gestes soient réalisés dans les règles de l’art… et que nous tenons bien notre garde! Ensuite, nous avons enfilé nos gants (prêtés par l’Aspria) pour reproduire les techniques apprises sur le sac de frappe ou les pattes d’ours cette fois: l’occasion de se défouler un maximum! Pour terminer en beauté, nous avons eu droit à une petite séance de gainage, de pompes et d’abdominaux en tous genres.

Pourquoi on a adoré?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la boxe est un sport qui demande beaucoup de finesse, que ce soit dans le jeu de jambes, dans l’esquive, la précision des coups de poing ou encore la psychomotricité. L’intellectuel joue aussi beaucoup: il faut observer son adversaire, anticiper ses feintes, élaborer des stratégies d’évitement, etc. Le fait de se focaliser sur tous ces aspects permet d’oublier tout le reste: pendant toute la durée de la séance, les soucis du quotidien n’existent plus.

Ce sport est également un excellent défouloir: le fait de pouvoir frapper de toutes ses forces sur un sac de frappe est en réalité extrêmement satisfaisant et permet de relâcher toutes les tensions accumulées durant la journée. En sortant du cours, nos petits tracas sont beaucoup moins présents dans l’esprit et on se sent plus confiantes et sûres de soi.

D’un point de vue physique, on sent que l’on a assisté à un entraînement complet: nous avons travaillé notre cardio ainsi que notre endurance et on a renforcé presque tous nos muscles (jambes, torse, dos, épaules, bras et abdominaux) sans voir le temps passer. Résultat: un esprit apaisé, une meilleure forme et une silhouette affinée, qui dit mieux?

Infos pratiques:

Il y a de nombreuses possibilités pour faire de la boxe à l’Aspria, où tout l’équipement est mis à disposition des membres. Des cours de combat sont proposés dans l’horaire des cours collectifs, et les personal trainers se font égalment un plaisir d’apprendre la boxe à ceux qui le souhaitent.

Plus d’infos sur: www.aspria.be

Ryad Merhy à la conquête du titre mondial

Le 19 octobre prochain, Ryad Merhy partira à la conquête du titre mondial WBA (World Boxing Association) des poids lourds-légers au Spiroudôme de Charleroi. Il affrontera le Hongrois Imre Szello, invaincu en 24 combats. « C’est la deuxième fois qu’on organise un championnat du monde en Belgique, c’est un événement inédit. Mais je n’ai plus peur maintenant, c’est mon métier », nous a confié le Bruxellois, qui s’entraîne pour ce combat depuis le mois de juillet.

 

View this post on Instagram

A post shared by Aspria Belgium (@aspria_belgium) on

Envie de vous remettre au sport? Lisez aussi ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)