Nos derniers articles

Malbouffe: comment ne pas craquer grâce à cette astuce

Faites le test!

  • Partagez ceci avec vos amis:
Malbouffe: comment ne pas craquer grâce à cette astuce Article

Vous savez à l’instant même où vous sentez la bonne odeur d’un burger ou de frites, que vous allez craquer? Bonne nouvelle (ou pas?), il existerait une astuce pour vous faire passer cette envie.

Faire attention à sa ligne et à sa santé n’est pas toujours évident lorsque l’on aime manger. Alors si en plus, on sent les effluves d’un cornet de frites ou d’une gaufre chaude en se promenant, résister n’en est que plus difficile. Si manger de tout, avec les bonnes proportions est la clé d’un régime alimentaire qui porte ses fruits, certains ont parfois du mal à résister à l’appel de la malbouffe, sans penser à ses répercussions sur le corps (prise de poids, dépression, etc.). Bonne nouvelle, si vous résistez quelques minutes à cette gaufre qui vous tente, vous avez fait le plus dur!

Étude à l’appui

D’après  “l’odeur des choix sains“, une étude américaine réalisée par Dipayan Biswas et Courtney Szocs, il faudrait sentir l’odeur d’aliments gras ou sucrés (comme une pizza, un burger, des frites, des cookies, etc.) plus de deux minutes pour en faire passer l’envie.

Des tests concluants

Deux tests similaires ont été préparés par l’équipe de chercheurs. Dans le premier cas, des élèves de secondaire étaient exposés (sans le savoir) pendant minimum deux minutes à une odeur de pizza. 21% d’entre eux se sont ensuite dirigés vers un choix “non sain”. Un autre jour, ces mêmes élèves ont été exposés le même laps de temps à une odeur de pomme, et un troisième jour à une odeur dite “neutre” (soit l’absence de senteur). Lors de ces autres tests, les élèves ont choisi à 36% la nourriture “non saine”. On peut tirer comme conclusion que l’odeur de pizza dans la file d’attente a donné envie à une majorité de gens de s’orienter vers de la nourriture saine au moment de choisir.

Lors du deuxième test, fort ressemblant au premier, les élèves étaient invités dans un laboratoire, qui a diffusé une odeur de biscuits le premier jour, et de fraises le deuxième jour. Exposés à leur insu aux odeurs, ils ont ensuite dû dire s’ils avaient plus envie de biscuits ou de fraises. Les mêmes résultats ont été obtenus, les élèves préférant l’option saine après avoir été exposés à l’odeur des biscuits.

Comment ça marche?

L’envie d’aliments gras, salés ou sucrés pourrait donc nous passer après avoir senti leur odeur plus de deux minutes. Comment est-ce possible? Les chercheurs expliquent que pendant ce laps de temps, l’odeur de l’aliment dont on a envie, suffit à satisfaire le “système de récompense” du cerveau. On le dupe en quelque sorte avec l’odeur, si bien qu’il pense avoir obtenu sa “récompense”, et fait en sorte de diminuer l’envie, voire de la faire disparaître complètement.

Malgré ces preuves, on reste un peu dubitatives quant à l’idée de renifler notre cornet de frites deux minutes et de l’abandonner ensuite sans regrets; mais on ne perdra pas grand chose à essayer la prochaine fois que la tentation se présente!

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez Femmes d’Aujourd’hui et Délices de Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook et Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter!

Ces autres études peuvent aussi vous intéresser:

  • Partagez ceci avec vos amis:

Newsletter

Pour ne pas rater les bons plans, recevez notre newsletter 1 fois par semaine!

Articles connexes