Témoignage: « Je suis la psy des chiens »

Témoignage: "Je suis la psy des chiens"
© The Creative Exchange/Unsplash

À 35 ans, Élise a changé de vie. Éducatrice de formation, elle est revenue à ses premières amours: les chiens. Mais plutôt que de devenir toiletteuse ou éleveuse, elle a choisi de les écouter. Son nouveau métier: comportementaliste canin.

«  J’ai la chance de vivre de ma passion. À l’origine, je suis éducatrice spécialisée dans le comportement des personnes. J’ai brièvement exercé ce métier en m’occupant d’enfants en détresse familiale. Mais très vite, j’ai eu envie de relever d’autres défis. Pendant 15 ans, j’ai enchaîné différents jobs en tant que commerciale. Mon bureau, c’était ma voiture! En marge de ma vie professionnelle, j’ai toujours entretenu un rapport très fort avec les animaux.

En 2018, j’ai eu un déclic. Je me suis demandé si mon travail me rendait vraiment heureuse ou si, malgré les difficultés que ça pourrait engendrer, j’avais envie de vivre de ma passion. Je me sentais à l’étroit dans ce rythme métro/ boulot/dodo où, faute de temps, les animaux n’avaient plus leur place. À l’époque, je prenais des cours de formation canine. Au départ, je l’ai fait pour moi, pour mieux comprendre mon chien. Mais dès les premières séances, j’ai eu une impression un peu étrange. Pendant les cours, j’avais souvent une boule au ventre. Je passais constamment du rire aux larmes, certaine que j’avais trouvé ma voie. Mais de là à tout chambouler… Si je quittais mon job, je devais renoncer à une vie plutôt confortable avec un beau salaire, un GSM, une voiture de société, etc.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Texte: Marie Honnay/Coordination: Stéphanie Ciardiello

Plus de témoignages:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)