Les 15 premiers signes de grossesse que vous reconnaîtrez tout de suite

Les 15 premiers signes de grossesse que vous reconnaîtrez tout de suite
© Getty Images

Vous êtes en essai bébé et avez l’impression que votre corps change? Vous pensez être enceinte, sans oser vous réjouir? Pour en avoir le cœur net, vous devrez faire un test. D’ici là, analysez ces symptômes partagés par les femmes enceintes.

“Et si j’étais enceinte?”: cette question, toutes les femmes en désir d’enfant se la pose en fin de cycle. Hélas, pas de réponse fiable sans une prise de sang… Mais certains premiers signes peuvent vous mettre sur la piste d’une grossesse, parfois visibles avant de faire un test ou de consulter un médecin.

Les 15 premiers signes

Voici les 15 premiers signaux de grossesse les plus courants, qui devraient vous mettre la puce à l’oreille, ainsi que des témoignages de mamans qui les ont expérimentés.

1. Seins douloureux

Enfiler votre soutien-gorge est devenu douloureux? La sensation d’avoir la poitrine lourde, des aréoles plus sombres et des veines sur les seins plus visibles que d’habitude sont des premiers signes de grossesse. Dès les premiers mois, votre poitrine se prépare à l’allaitement: les glandes mammaires destinées à fabriquer le lait se développent tandis que les canaux galactophores se multiplient.

Delphine nous raconte: “Quand on a un désir d’enfant, le moindre signe suffit pour nous faire croire que ‘c’est la bonne’. J’ai, comme beaucoup de mamans, pensé plusieurs fois que j’étais enceinte alors que je ne l’étais pas. Mais la fois où le test s’est avéré positif, à y repenser, les signes étaient plutôt formels. Parmi eux, l’impression d’avoir une poitrine plus ronde, plus remplie… Rien de vraiment désagréable, mais tout de même: une sorte de tiraillement ressenti lors d’un footing que je faisais avec une copine. Cette fois-là, je me rappelle lui avoir dit: ‘Il est franchement temps que j’achète une brassière de sport!’. Visuellement aussi, je m’étais dit une dizaine de jours plus tôt que mes seins avaient légèrement gonflé. J’étais en vacances au soleil, j’avais associé ça au fait que mon maillot était peut-être un poil trop petit”.

2. Fatigue

Vous n’avez pas eu le temps de terminer le premier épisode de votre série préférée ou la page de votre roman que vous vous êtes endormie? Si vous êtes épuisée tout à coup, cela pourrait être une réponse à l’augmentation des hormones dans votre corps. D’ailleurs, pour de nombreuses femmes, la fatigue dure pendant l’entièreté du premier trimestre.

Gaëtane nous raconte: “Quelques semaines avant d’apprendre que j’étais enceinte, j’ai commencé à me sentir très fatiguée. Je me souviens que dès que j’essayais de regarder une série, je m’endormais au bout de cinq minutes. Un jour, je suis allée me reposer un instant dans le canapé de mes parents parce que j’avais un coup de mou. Résultat? J’ai dormi profondément tout l’après-midi! Je ne suis pas du style à faire des siestes ou à dormir en journée, c’était totalement inhabituel. Je me disais que c’était probablement mon nouveau boulot qui me fatiguait, que j’avais du mal à me faire au rythme. Sauf que je revenais de vacances… Je n’étais absolument pas consciente que j’étais enceinte, je n’avais donc pas vraiment attribué cet état d’épuisement à une possible grossesse“.

3. Nausées

La plupart des femmes enceintes commencent à avoir des nausées à partir de la 6e semaine de grossesse. Mais certaines futures mamans peuvent éprouver plus tôt des nausées matinales, qui peuvent malheureusement se produire matin, midi et soir. Les nausées se calmeront quand vous entrerez dans le deuxième trimestre. En attendant, essayez de manger des aliments anti-nausées qui permettront de réguler votre système digestif. À ce titre, le gingembre est votre allié, que ce soit en infusion, en poudre ou mangé comme tel (ou dans une préparation de biscuits par exemple, miam).

Élodie nous raconte: “J’ai compris que j’étais enceinte lorsque j’ai commencé à avoir des nausées dès le réveil. J’avais l’estomac très lourd, comme si j’avais très mal digéré le repas de la veille. J’étais dégoûtée à la simple vue de nourriture, que ce soit en ouvrant le frigo ou en regardant la télé. Même les aliments que j’adore habituellement! Je n’avais plus envie de rien. Je digérais mal certaines choses, comme la viande ou le fromage. J’étais à 8 semaines de grossesse quand j’ai commencé à avoir des nausées et ça a duré environ 3 semaines”.

Lire aussi: Quels fromages puis-je manger enceinte?

4. Besoin fréquent d’uriner

Si vous vous retrouvez soudainement incapable de dormir toute la nuit sans un voyage aux toilettes, cela pourrait être une piste. Ce besoin fréquent d’uriner est dû à l’hormone chorionique gonadotrope (HCG), qui a de nombreux rôles lors de votre grossesse. Lors du premier trimestre, son action stimule la circulation du sang vers la région pelvienne, ce qui provoque une hypersensibilité de votre vessie. Résultat: vous avez souvent besoin de faire pipi!

Tatiana nous raconte: “J’ai su assez tard que j’étais enceinte de mon aîné, à 9 semaines d’aménorrhée. Je me rappelle que quelques semaines avant de le découvrir, je m’étais demandé ce qu’il se passait avec ma vessie, tellement j’allais souvent aux toilettes… Même la nuit, je me réveillais avec une envie pressante!”.

5. Maux de tête

Le mal de tête et les sinus encombrés peuvent être le signe d’une éventuelle grossesse, lié aux changements hormonaux. Attention: enceinte, vous ne pouvez pas prendre n’importe quel médicament… Le paracétamol est l’anti-douleur conseillé par les médecins. L’ibuprofène est, quant à lui, contre-indiqué.

Sophie nous raconte: “Je n’avais aucun symptôme pouvant indiquer que j’étais enceinte. Par contre, j’ai commencé à souffrir de maux de tête peu avant mon retard de règles… Chose inhabituelle chez moi”.

6. Maux de dos

Habituellement, vous ne souffrez pas de douleurs au dos, mais ici, vos lombaires tiraillent… Cela peut signifier que vos ligaments se détendent à cause d’une grossesse. Si vous êtes bel et bien enceinte, cette douleur pourra malheureusement persister tout au long de la gestation. En cause? Une prise de poids et le déplacement de votre centre de gravité.

Victoria nous raconte: “Avec mon compagnon, nous avions la volonté de mettre en route une deuxième grossesse, mais ça ne pressait pas: je le prenais à la cool, en me disant ‘Ça arrivera quand ça arrivera’. Il aura finalement suffi d’un mois pour que de grosses douleurs viennent se loger dans mon dos. Je me disais qu’il était peu probable qu’une seconde grossesse débute aussi rapidement, et je remettais la faute sur mes menstruations qui arrivaient. Mais après quelques jours d’attente et des règles inexistantes, j’ai fait un test de grossesse qui s’est avéré positif”.

7. Crampes au ventre

Est-ce une grossesse ou le syndrome prémenstruel? Difficile à dire… Mais si vous avez des crampes dans le bas du ventre, il se pourrait que votre utérus s’étire pour se préparer à l’évolution du bébé.

Anne nous raconte: “Pour ma deuxième grossesse, j’avais tellement de crampes au ventre que j’étais persuadée que mes règles n’allaient pas tarder, et que ce retard n’était qu’un dérèglement hormonal. C’est mon gynécologue qui m’a expliqué que certaines femmes enceintes éprouvaient des douleurs similaires”.

8. Envies ou aversions alimentaires

Tout à coup, vous avez une envie incontrôlable d’agrumes, de poisson, de jus, d’eau pétillante… Ou, au contraire, vous sentez que certains aliments vous écœurent? Si vous constatez des envies ou des soucis alimentaires qui n’étaient pas là avant, il se pourrait que votre corps essaie de vous dire que vous êtes enceinte. Attention: certains aliments sont proscrits pendant la grossesse! Faites donc attention à votre alimentation et à vos envies

Barbara nous raconte: “Moi qui suis une personne aimant manger, j’ai soudain eu une aversion pour 80% des aliments: presque tout me donnait la nausée et des hauts le cœur. Franchement, j’avais vraiment l’impression d’être punie… Heureusement, ces aversions alimentaires n’ont duré que quelques semaines”.

9. Constipation et ballonnements

La semaine dernière, vous rentriez sans problème dans ce jeans chouchou. Et aujourd’hui, impossible de s’y glisser? Il se peut que vous soyez ballonnée, l’un des premiers signes de grossesse! Si vous vous sentez un peu ballonnée ou constipée, cela peut être dû à un pic de progestérone, qui ralentit votre système digestif.

Melissa nous raconte: “Depuis que je suis enceinte, je suis constamment constipée, alors que j’avais un transit tout à fait normal. Ma gynécologue m’a conseillé de prendre des compléments alimentaires pour m’aider à aller aux toilettes”.

10. Changements d’humeur

Vous vous sentez plus sensible qu’habituellement ou plus irritable, voire carrément lunatique? C’est peut-être le signe que vos hormones vous jouent des tours et d’une fatigue provoquée par une grossesse. Pas de panique: les émotions en montagnes russes passent souvent après quelques semaines de grossesse. Vous pouvez rassurer votre moitié!

Aude nous raconte: “Dès que je suis enceinte, je deviens très irritable… Même insupportable parfois (rires). Mon mari a été surpris la première fois, mais c’est aussi ce qui lui a mis la puce à l’oreille pour ma deuxième grossesse”.

11. Température corporelle élevée

Le saviez-vous? Lors de l’ovulation, la température corporelle augmente jusqu’à ce que vous ayez vos règles. Elle retombe ensuite. Mais si vous n’avez pas vos règles et que vous êtes enceinte, votre température corporelle va se maintenir au minimum à 37 degrés (voire plus). Si votre température reste à ces alentours pendant deux semaines après l’ovulation, c’est un signe de grossesse.

Inès nous raconte: “J’ai trois enfants et j’ai remarqué qu’à chacune de mes grossesses, mon retard de règles allait de pair avec une augmentation de ma température, variant du 37,3° au 37,7°. Je le sais parce que j’utilise la prise de température pour calculer mes cycles”.

12. Odorat très développé

Certaines odeurs vous repoussent, ou vous avez une grande sensibilité aux odeurs – par exemple, vous repérez les fumeurs à 50 mètres -, cela peut être l’un de vos premiers signes de grossesse. En effet, enceinte, votre taux d’hormones dans le sang augmente et dilate les vaisseaux sanguins, dont ceux du nez, qui est alors mieux capable d’absorber les odeurs.

Alison nous raconte: “J’étais dans l’analyse du moindre symptôme car avec mon homme, on essayait depuis un moment d’avoir un bébé. Je faisais donc un état des lieux de mon corps et de mes symptômes potentiels tous les jours. Mon odorat est cependant ce qui m’a immédiatement alertée: l’odeur de la cigarette m’empêchait de rester dans la même pièce qu’un fumeur, mon café du matin me dégoûtait par son odeur prononcée, alors que d’habitude, je ne peux pas commencer une journée sans en boire un! J’ai également compris qu’une collègue avait recommencé à fumer à son haleine, alors qu’elle essayait de garder ça secret, usant de chewing-gums et autres artifices (rires). Mon homme, qui adore les oignons crus, a été interdit d’en manger. Quand il dérogeait à la règle, je le percevais tout de suite, et de loin”.

13. Étourdissements ou évanouissements

De l’hypoglycémie ou une tension basse peuvent vous rendre patraque. Une baisse de tension causée par une grossesse est tout à fait normale: les changements hormonaux affaiblissent les vaisseaux sanguins. Mais restez vigilante et parlez-en à votre médecin. Mangez suffisamment et restez bien hydratée.

Christel nous raconte: “Pour ma première grossesse – surprise! – j’ai connu plusieurs épisodes d’étourdissements. Comme j’avais un cycle très irrégulier à l’époque, je ne savais absolument pas que j’étais enceinte… C’est en faisant une prise de sang pour comprendre la cause de ces vertiges et pour laquelle mon médecin avait demandé de vérifier le taux d’hormones de grossesse qu’on a compris d’où venaient ces symptômes”.

14. Saignements

Si vous constatez la présence de petites taches de sang, il peut s’agir de saignements d’implantation: l’œuf fertilisé se fixe à la paroi utérine et provoque parfois un léger saignement, le plus souvent de couleur rosée. Si vous avez des règles légères, il est possible que vous confondiez ce saignement avec vos menstruations.

Awatef nous raconte: “Je pressentais quelque chose et j’ai donc réalisé un test de grossesse, qui s’est avéré négatif. Par la suite, j’ai constaté que j’avais des saignements, ce qui m’a alertée sur le fait que le test devait probablement être un faux-négatif. Ont suivi de grosses douleurs qui ont bien confirmé que j’étais enceinte”.

15. Retard de règles

La plupart des premiers signes de grossesse ressemblent à des symptômes prémenstruels (crampes, seins tendus, irritabilité…). Comment faire la différence? L’indice le plus révélateur est sans aucun doute l’absence de règles. Votre cycle est régulier et vous avez du retard? Vous devriez acheter un test de grossesse en pharmacie. On croise les doigts pour vous!

Nathalie nous raconte: “J’ai un cycle incroyablement précis: 30 jours. Chaque mois, je suis menstruée à la même date ou presque, et ce quasi depuis le début de mes règles. Alors quand mon mari et moi avons essayé de faire un bébé et que, quatre mois plus tard, je n’ai pas eu mes règles à la date prévue, j’ai de suite compris qu’il se passait quelque chose. Le test de grossesse l’a confirmé, j’étais bel et bien enceinte”.

Plus d’articles pour les personnes en essai bébé

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)