Je ne supporte plus mon ado, que faire?

Je ne supporte plus mon ado, que faire?
Getty Images

Il tire la tête, il répond, il traîne les pieds, il est lent… Bref, vous avez un adolescent à la maison! Toutes ces attitudes vous énervent et vous ne savez plus comment réagir? Il est primordial que vous gardiez le dessus, sinon, vous risquez de vous faire marcher dessus.

Vous ne supportez plus votre adolescent? Ne jetez surtout pas l’éponge et faites vous confiance! Soline d’Udekem, psychologue clinicienne et psychothérapeute, nous livre ses conseils pour qu’un climat (presque) serein s’installe à la maison.

Pourquoi l’ado est-il insupportable?

Ce que souhaite un adolescent avant tout, c’est être un adulte. « Il est tiraillé entre le ‘j’ai encore besoin de mes parents’ et le ‘je veux être autonome’. Un ado a envie d’aller à des soirées par exemple, mais pour y aller, il a besoin de l’argent de papa et maman », détaille Soline d’Udekem. C’est donc une période compliquée où l’adolescent, qui n’est plus tout à fait un enfant et pas encore un adulte, se cherche beaucoup. Il veut démontrer qu’il est « grand », d’où cette envie de se révolter ou de montrer qu’il se fiche de tout!

Comment réagir face à son adolescent?

La base, et qui est la plus difficile, c’est de ne pas perdre pied face à son enfant. « Si un parent s’énerve en deux secondes ou jette l’éponge, l’adolescent aura l’impression de gagner en puissance et continuera de n’en faire qu’à sa tête », souligne la psychologue. Malgré la situation, les parents doivent continuer à faire preuve d’autorité.

À côté de cela, il faut également lâcher prise. « Les parents doivent se rendre à l’évidence: leur adolescent n’est et ne sera jamais parfait. Alors, oui, leur ado s’habille mal, mais tant pis! », poursuit Soline d’Udekem. Attention, lâcher prise, ne signifie par pour autant « tout laisser passer », bien au contraire. « Chaque parent doit choisir ses combats. C’est-à-dire qu’il doit définir des règles sur lesquelles il ne souhaite pas plier. Par exemple, le fait que votre ado se tienne bien à table est important pour vous? Continuez à le recadrer là-dessus. Vous placez la politesse en priorité? Faites en sorte que votre enfant vous dise ‘bonjour’ ou ‘bonne nuit’ quand il est à la maison. À l’inverse, la manière dont il s’habille vous importe peu? Ne mettez pas l’accent sur cet aspect ».

Chaque parent doit avoir confiance

Que ce soit en lui ou en son enfant, un parent doit avoir confiance. « Même si vous rabâchez les oreilles de votre enfant tous les jours pour qu’il dise ‘bonjour’ et que c’est très énervant sur le moment, ces bonnes valeurs, votre ado finira par les intégrer ». En tant que parent, il ne faut jamais se dire que c’est peine perdue, ayez confiance en votre éducation.

Au-delà de se faire confiance, un parent doit continuer à débattre et à parler avec son adolescent. « Par exemple, votre enfant souhaite sortir deux soirs de suite. En tant que parent vous répondez: ‘non, tu as examen dans deux jours’. Cette réponse ne parlera pas à l’ado. Il est alors bon d’expliquer les choses. Dans ce cas-ci, vous pourriez lui dire qu’il sera fatigué pour étudier et qu’il aura plus de risques d’échouer à son examen s’il n’est pas en forme… », explique Soline d’Udekem.

Et si l’ado décide de n’en faire qu’à sa tête et de sortir deux soirs d’affilé? « Il ratera son examen et ce sera finalement une bonne leçon. On apprend toujours de ses erreurs et les enfants en feront de nombreuses ».

Mais écoute-t-il vraiment?

Il n’est pas rare qu’un adolescent donne l’impression d’écouter sans écouter, avec un petit air de « je m’en fiche de ce que tu me racontes ». Mais tout ce qu’un parent explique restera imprimé quelque part. « Quand vous voulez faire passer un message à votre enfant, n’hésitez pas à parler de votre propre adolescence. Vous pouvez expliquer que vos parents agissaient de telle manière avec vous et que vous aviez horreur de cela. Ou à l’inverse, vous pouvez mettre en avant que vos parents ne vous ont pas aidé dans telle situation et donc que vous souhaitez offrir cette possibilité à votre enfant », ajoute Soline d’Udekem. Et si votre ado vous répond de manière insolente, c’est déjà qu’il vous a écouté (« hourra victoire »). Cela ne vous empêche pas de lui montrer que vous incarnez l’autorité. « Dans ce cas, n’hésitez pas à lui faire remarquer qu’il vous parle mal, et que ce n’est pas sur ce ton-là qu’il obtiendra ce qu’il souhaite ».

L’adolescence est une vraie période de doute et « c’est insupportable pour un adolescent car la plupart du temps, l’adulte à raison », conclut la psychologue.

On continue de vous parler d’adolescent

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)