À partir de quel âge un enfant peut-il aller seul à l’école?

À partir de quel âge un enfant peut-il aller seul à l'école?

Que l’on habite à quelques centaines de mètres ou à plusieurs kilomètres de l’école, on se demande toujours à un moment si notre enfant sera à même de s’y rendre seul, à pied ou à vélo.

Pour un enfant, avoir l’autorisation de se rendre seul à l’école peut être une grande fierté: c’est le signe qu’il grandit et que ses parents lui font confiance. Mais pour une maman ou un papa, cela peut être source d’angoisse! Entre la peur qu’il lui arrive un accident sur la route, celle qu’il rencontre une personne mal intentionnée ou qu’il se perde en chemin, il y a de quoi… Pour prendre la bonne décision sans surprotéger nos petits devenus grands, deux choses à faire: se référer à l’âge de l’enfant et bien le préparer.

Pas avant l’âge de raison

Les spécialistes de l’enfance sont formels: avant 8 ans, un enfant n’est pas à même de faire un trajet seul et d’assurer sa sécurité. Ce n’est qu’à partir de 8 ans que l’écolier pourra faire ce trajet en toute autonomie, puisque c’est à cet âge, dit “de raison”, qu’un enfant se pose les bonnes questions et devient plus autonome. Mais attention, s’il peut commencer à parcourir de petites distances – quelques centaines de mètres – il ne pourra pas anticiper les dangers de la route avant d’avoir entre 10 et 12 ans. Si vous habitez à un pâté de maisons de l’école, aucun souci donc… Mais pas question de le laisser traverser la ville entière avant qu’il soit pré-adolescent.

Le sentir prêt

Si ces recommandations ont pour but de vous donner une idée de l’âge à partir duquel un enfant est capable de se rendre seul de la maison à son établissement scolaire, c’est avant tout à vous, parent(s), de savoir si ce dernier est assez mature et responsable pour le faire en toute sécurité.

Bien préparer son enfant en 3 étapes

Avant que votre enfant puisse se lancer dans cette grande aventure et fasse un pas de plus vers l’autonomie, il est crucial de le préparer au mieux à tous les dangers qu’il pourrait rencontrer sur sa route.

1. Prévoir un cours de sécurité routière

Il est important d’apprendre à votre enfant les règles de base de sécurité routière:

  • On attend que le feu soit vert avant d’emprunter un passage pour piétons, et on ne le fait que si le feu des voitures est rouge.
  • On regarde à gauche et à droite avant de traverser, afin de s’assurer qu’aucune voiture n’arrive.
  • On ne marche jamais sur les voies de circulation dédiées aux voitures et aux vélos
  • On regarde bien devant soi pour anticiper les potentiels danger
  • On ne met pas d’écouteurs pour entendre correctement le bruit ambiant

2. Faire le trajet avec lui

Avant que votre enfant ne fasse le chemin seul, prévoyez de le faire plusieurs fois avec lui. Cela vous permettra de décrypter les potentiels dangers qu’il pourrait rencontrer sur le chemin aller et retour, et d’imaginer ensemble des scénarios afin de les éviter. Pour que ce trajet soit constructif, pensez à faire interagir votre enfant en lui posant des questions telles que: “Ici, tu vas devoir passer de l’autre côté de la route. Que dois-tu faire pour traverser en toute sécurité?”, “Regarde, ici le trottoir rétrécit. Que vas-tu faire?”, etc.

3. Lui laisser un moyen de vous joindre

Votre enfant dispose d’un téléphone portable? Veillez à ce que votre numéro soit bien encodé dans ses favoris et qu’il ait toujours du crédit pour pouvoir vous contacter en cas de problème. Si ce n’est pas le cas, identifiez avec lui des endroits où il pourra s’arrêter afin de demander de l’aide en cas de problème: une pharmacie, un bureau de poste ou tout autre commerce et habitation où il pourra s’arrêter. Veillez également à ce qu’il ait sur lui une petite carte où est inscrit votre numéro de téléphone, afin de demander à un adulte de vous appeler si besoin.

Plus de conseils pour les parents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)