Eddy de Pretto: « En tant qu’homme, on s’attendait à ce que je sois vaillant »

Eddy de Pretto: "En tant qu'homme, on s'attendait à ce que je sois vaillant"
© Reporters / Abaca

Nouveau génie de la chanson française, Eddy de Pretto a sorti Culte, une version upgradée de son premier album Cure, encensé par le public comme par les critiques. Rencontre en toute intimité, avant sa venue prochaine au Palais 12. 

Interview de Eddy de Pretto

Vous êtes l’un des rares artistes masculins à aborder le sujet de la « virilité
abusive » comme vous l’appelez, on parle aussi de virilité toxique ou de domination masculine. En quoi ce combat vous tient-il à coeur?

« Parce que j’ai baigné dans un contexte où, en tant qu’homme, on s’attendait à ce que je sois vaillant, fort, dénué de féminité, conquérant, sportif, sans culture, sans finesse… et que j’étais tout le contraire. Ça m’a posé question. Qu’est-ce qui ne va pas, je dois régler ça, je dois être comme mon père; et pas que mon père, ma mère poussait aussi vers ça. En bas de chez moi, à Créteil, il n’y avait pas un garçon qui sortait du code et je n’étais pas comme eux. J’ai eu envie d’en sortir et plus j’ai grandi, plus je me suis libéré de ça. Je choisis mon environnement et, par le texte, je m’assouvis, je me rassure sur ce que j’ai envie d’être et vers où j’ai envie d’aller. »

Retrouvez l’entièreté de l’interview d’Eddy de Pretto dans votre Femmes d’Aujourd’hui de cette semaine, le numéro 8, disponible en librairie jusqu’au 26/02/2019. 

Plus d’interviews:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)