Angèle: « Après cette réédition et la tournée, je pense que ce sera le moment de respirer un peu »

Angèle: "Après cette réédition et la tournée, je pense que ce sera le moment de respirer un peu"
© Benoit Doquang

Un an après la sortie de BROL, la chanteuse belge réédite son album en y ajoutant sept morceaux, dont une version orchestrale de Ta Reine et Perdus, son dernier titre en date. Rencontre.

Il y a deux ans, Angèle débarquait sur toutes les ondes avec son titre La Loi de Murphy. À l’époque rien ne pouvait annoncer la tornade qu’allait provoquer la Belge… Il faudra attendre octobre 2018 pour découvrir BROL, premier album et véritable machine à tubes. Le succès est loin d’être retombé qu’Angèle chouchoute ses fans en rééditant son album: nous avons eu l’occasion de l’écouter en avant-première et d’en discuter avec l’artiste.

La réédition de BROL

« J’ai commencé à écrire en janvier et j’ai terminé la dernière chanson au mois d’août », confie Angèle. « J’avais très envie de sortir quelque chose assez vite, au vu de la tournée qui s’annonce et de toutes les dates qu’il me reste à faire. En plus, il y a eu un tel engouement sur l’album BROL avec seulement 12 titres que j’avais le sentiment de ne pas avoir pu exprimer tout ce que je voulais, que ce soit musicalement ou dans les paroles. J’étais inspirée depuis quelques mois, je n’avais pas envie d’attendre. Surtout que pour un deuxième album, j’ai envie de prendre le temps. Ce sera peut-être une autre histoire, j’aurai peut-être eu le temps de grandir, de vivre d’autres choses, d’être dans un autre état d’esprit, dans une autre direction artistique même… Je ne sais pas du tout de quoi le deuxième opus sera fait mais les textes que j’ai écrits ces derniers mois étaient fort en rapport avec BROL. Donc j’ai eu envie de compléter ce premier album. »

Aux 12 titres que l’on connaît désormais par cœur s’ajoutent ainsi sept chansons: Oui ou non, Insomnies ou encore Trop de love en featuring avec Kiddy Smile. « Kiddy Smile, c’est un ami que j’ai rencontré il y a un an et demi. C’est quelqu’un dont j’aime vraiment le travail. On s’est vus plusieurs fois, puis un jour, je lui ai proposé de venir chanter à l’Olympia, où on a repris Pump Up The Jam et c’était super drôle. Après il m’a invitée à Paris, et de là on s’est toujours dit qu’il fallait qu’on travaille ensemble. J’avais envie de l’emmener dans mon monde, plus pop et chanson. Et lui voulait m’emmener dans le sien, plutôt techno et soirée. » Résultat: Trop de love (qui reprend le « franglais » de La Loi de Murphy) sera très probablement sur toutes les ondes. À la première écoute, c’est celle qui nous a le plus marquées!

Des chansons personnelles

On retrouve également Perdus, premier titre de l’album à avoir été dévoilé, et ce, à travers une session COLORS: « La première session avec COLORS (ndlr. Ta Reine, en novembre 2018) a été tellement bien reçue et agréable à faire qu’on est restés en contact. J’adore le principe, cette idée qu’un artiste vient faire une version live devant un simple fond de couleur, je trouve ça super cool. » Une manière épurée qui nous a permis de découvrir un titre très intime et sensible, qu’on ne se lasse pas d’écouter.

À l’instar de Perdus, qui évoque les ruptures amoureuses, les cinq autres chansons traitent de sujets personnels: le succès, l’angoisse qui empêche de dormir, les relations sentimentales… Encore une fois, les textes d’Angèle trouveront certainement écho auprès de sa génération. En effet, avec BROL, la jeune Belge a été proclamée à maintes reprises comme la voix des jeunes d’aujourd’hui. Un titre qu’elle ne revendique pas pour autant… « Je pense que les artistes n’ont pas de rôle à avoir en réalité. C’est compliqué de partir du principe que parce que l’on est connu et qu’on a de l’écho, on doit prêcher la bonne parole. Les sujets que j’aborde me touchent d’abord, puis il y a des états des lieux et des visions de choses qui parlent à d’autres gens. C’est ça qui me plaît: des textes qui traitent de moments très précis dans ma vie finalement parlent à d’autres gens, se lient à des histoires qui n’ont rien à voir. Mais je ne veux pas tenir un rôle ou être un modèle, parce que ça signifierait que je ne peux pas faire un pas de travers. »

Deux ans de succès

Après une première écoute de cette réédition, on peut déjà vous prévenir: vous n’avez pas fini d’entendre parler d’Angèle. Du moins, pas tout de suite… « Après cette réédition et la tournée, je pense que ce sera le moment de faire une pause, de dire au revoir et de respirer un peu », confie la jeune artiste, qui ignore encore de quoi sera fait demain. Peut-être des voyages, mais elle « ne sait même pas si elle aime ça ». Ou alors, suite à son expérience au Festival de Cannes et dans Toy Story 4, une reconversion dans un autre domaine?

« L’envie de travailler dans le cinéma est là, cependant il n’y a rien de prévu pour le moment. C’est quelque chose de tout à fait nouveau, donc je ne m’en occupe pas encore pour le moment. Autant le métier de chanteuse, je l’ai appris sur le tas, mais j’avais des bases en musique et en composition. Autant le cinéma, c’est un tout autre métier. Certes qui a certains liens avec la musique, mais qui s’apprend. Donc si un jour je me tourne vers ce domaine, ce sera quelque chose de préparé, ce ne sera pas réalisé dans la même précipitation que celle qu’il y a eu dans la musique. Car je ne pense pas avoir les mêmes aptitudes pour le rythme du cinéma. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angèle 🌹 (@angele_vl) le

BROL, la suite sera dans les bacs le 8 novembre 2019. Angèle se produira (entre autres) au Palais 12 le 19 novembre 2019. Retrouvez toutes les dates de sa tournée par ici.

Plus d’articles musique:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)