Nos derniers articles

Ces chefs révèlent la recette que leur maman fait le mieux

Les mamans sont à l’honneur

  • Partagez ceci avec vos amis:
Ces chefs révèlent la recette que leur maman fait le mieux Article

À l’occasion de la fête des mères, on a demandé à ces chefs LA recette que leur maman fait le mieux. Zuppa inglese, carbonnades flamandes, ratatouille revisitée, savez-vous déjà deviner à quelle maman appartient chaque recette? Vous calez? Allez, on vous aide!

Des recettes ultra réconfortantes aux recettes qui sauvent la mise, en passant par la recette qui revient chaque dimanche, on a toutes le souvenir d’un plat de notre enfance. Et pour mettre les mamans à l’honneur en cette fête des mères, nous avons demandé à Audrey Elsen, Thomas Henaut, Carlo de Pascale, Leslie en Cuisine et Nathalie Bruart la meilleure recette de leur maman.

1. Pour Audrey Elsen, de Cuisine Vivante, c’est un gâteau aux pommes 5-4-3-2-1

“La recette de ma ‘mams’, c’est un gâteau aux pommes 5-4-3-2-1. Quand j’étais petite j’avais rarement droit à un dessert avant 16h. Ma maman a été guidée par un homéopathe dans les années 80, qui lui a transmis en avant-garde les principes clés de la chrono-nutrition. Mais certains dimanches de fête, je n’arrivais pas à attendre l’heure du goûter et il m’arrivait bien souvent de faire une entorse à la règle! Alors, je me glissais dans la cuisine pour dérober subtilement la croûte de ce gâteau qui même quelques années plus tard, reste ma madeleine de Proust (avec quelques améliorations à ma façon, en mode cuisine vivante of course!)”

2. Pour Thomas Hénaut, chef du restaurant Le Lieu c’est un parmentier de canard

“Depuis tout petit, la maison a toujours été un lieu de passage convivial pour les amis, la famille et voyageurs de tous horizons. Les tablées imprévues étaient chose courante. Ma mère préparait donc de grands plats en peu de temps. Le Parmentier de canard aux poires en a marqué plus d’un, dont moi! Une base de cuisses de canard confites, d’ail frais et de poires surmontée d’une purée maison … un régal! Le tout toujours accompagné d’une salade croquante. Je sais que quand je rentre chez moi , j’ai une chance que ce plat m’attende encore au milieu de la table!” 

3. Pour Carlo de Pascale, chroniqueur culinaire, c’est une zuppa inglese

 “La zuppa inglese c’est un dessert italien que ma maman (qui est Française) a appris à faire et qu’elle fait vraiment super bien. Je ne sais pas pour quelle raison elle s’est prise de passion pour cette recette, mais elle a appris à la faire de A à Z. Elle faisait la génoise, la crème anglaise, puis elle assemblait le tout, et le recouvrait d’une meringue, un peu comme celle qu’on met sur une tarte au citron meringuée. C’est assez amusant qu’elle ait pris possession d’un dessert qui n’a rien de la cuisine française, mais qui ressemble à une Charlotte, avec un goût particulier car on ajoute une liqueur sicilienne dedans. Elle a intégré cette zuppa inglese à côté de la Charlotte, de l’île flottante, de la crème caramel, et de ce genre de dessert que l’on faisait dans les familles françaises dans le années 50-60.”

4. Pour Leslie, de Leslie en Cuisine, ce sont ses carbonnades flamandes de sa grand-mère

“J’ai toujours considéré ma grand-mère comme ma 2eme maman… C’est elle que je voudrais mettre à l’honneur. Elle avait quelques plats phares qui me faisaient toujours baver avant même de les déguster. Je pense à ses carbonnades flamandes et sa purée! Même Robuchon n’a pas pu la détrôner (rires). Ma grand-mère, son meilleur allié c’était le beurre, alors je peux vous dire que sa purée était onctueuse à souhait. Ces plats sont restés gravés dans ma mémoire. J’ai beau les refaire avec ses recettes, jamais je ne retrouverai le goût parfait qu’ils avaient à mes yeux”.

5. Pour Nathalie Bruart, journaliste et cheffe chez Femmes d’Aujourd’hui, c’est une ratatouille revisitée

“Ma maman cuisine très bien. Une cuisine généreuse, avec du beurre et de la crème. Et beaucoup d’amour… Elle a des spécialités saisonnières. Au printemps, c’est toujours chez mes parents que je mange les premières asperges blanches. Ma maman fait une espèce de ratatouille avec des asperges, des carottes, des mange-tout, du pourpier et du beurre salé. J’adore ça. Et en automne, c’est toujours elle qui cuisine le premier gibier de l’année. Avec des pommes, des airelles, une purée de céleri-rave et une sauce à la crème avec une petite touche secrète (de la gelée de groseilles rouges, préparée par mon papa). Une tuerie. #overmiam!”

 

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez Femmes d’Aujourd’hui et Délices de Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook et Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter!

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

  • Partagez ceci avec vos amis:

Newsletter

Pour ne pas rater les bons plans, recevez notre newsletter 1 fois par semaine!