Nos derniers articles

9 astuces simples pour diminuer sa consommation de sel au quotidien

De bonnes habitudes à adopter dès maintenant!

  • Partagez ceci avec vos amis:
9 astuces simples pour diminuer sa consommation de sel au quotidien Article

Vous le savez, une trop grande consommation de sel est dangereuse pour votre santé. Mais il n'est jamais trop tard pour prendre de bonnes habitudes! Avec un minimum de volonté, nos astuces vont aider à ne plus passer machinalement par la case salière.

Pourquoi consommer trop de sel est-il dangereux?

On ne le répète jamais assez, consommer du sel en trop grande quantité est très mauvais pour la santé. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), il est conseillé de ne pas dépasser la dose de 5 grammes de sel par jour, c’est peu! Si vous commencez à compter, vous vous rendrez vite compte que nous sommes nombreux à dépasser quotidiennement cette dose sans en avoir conscience.

Qu’est-ce qu’on risque ?

Le sel peut causer de l’hypertension artérielle car il fait perdre l’élasticité des tissus internes. Il augmente le risque d’accident cardio-vasculaire et il provoque la rétention d’eau. La rétention d’eau, elle, accélère l’apparition de cellulite et le vieillissement de la peau. Pensez-y, la prochaine fois que vous agripperez la salière!

5 grammes par jour, ce n’est pas grand-chose! Voici nos 9 astuces pour diminuer votre consommation de sel grâce à de petites gestes quotidiens faciles à adopter, avec un peu de volonté!

1. Goûter les plats avant de saler

Perdez absolument cette mauvaise habitude! Saler avant même de goûter est devenu un mauvais réflexe très courant. Même si vous soutenez que “oui, promis, votre plat est trop fade et a besoin de sel!”, lorsque tout le monde autour de la table vous dit d’y aller molo, sachez que votre palais s’est probablement habitué au goût salé et a abaissé son seuil de sensibilité.

Si vous en êtes là, il va falloir faire un petit effort, votre palais ne se reprendra conscience de la dose de sel qu’il rencontre seulement si vous changez de comportement. Vous verrez déjà la différence au bout de 3 semaines!

Pour vous aider, prenez l’habitude de toujours manger au moins trois bouchées avant de vous saisir de la salière. Gardez cette image en tête: une cuillère à café représente 4 à 5 g de sel, soit la quantité maximale recommandée par jour!

2. Pas de sel à table

Pour ne pas vous tenter, passez à la méthode radicale! Ne pas mettre de sel à table est la solution la plus simple à adopter, mais pas la plus facile à suivre, on vous le concède. Cette règle, si vous vous y tenez, fera certainement baisser votre consommation de sel rapidement!

Au restaurant, poser la salière sur une table voisine avant de vous asseoir. Et si votre table est vide de l’objet redouté, c’est que le chef est sûr de son assaisonnement… Ne réclamez pas de sel si vous ne voulez pas le vexer!

3. Cuisiner maison

Cuisinez autant que possible, évitez les plats préparés et les produits transformés!

Cesser de trop saler son assiette, c’est un grand pas, mais 80% du sel que nous consommons est du “sel caché”. La dose de sel que nous avalons quotidiennement ne provient donc pas du sel que nous ajoutons dans notre assiette, mais des plats et préparations pré-cuisinés que nous achetons en magasin.

Oubliez ces produits, ils sont généralement très riches en sel, qui rehausse leur goût et permet une bonne conservation des aliments. Même s’ils sont “allégés en graisse”, “healthy”, “faible en calorie”, ” gluten free”, dites-vous bien qu’ils ne feront pas autant du bien à votre corps qu’un plat cuisiné à la maison… sans parler de leur impact sur la planète!

4. Lire étiquettes

Vous n’êtes pas encore convaincu que le fait maison est meilleur pour votre santé? Lisez les étiquettes des aliments du supermarché pour avoir un œil sur leur teneur en sel, vous serez étonné du résultat!

Sodium ou chlorure de sodium ?

Attention: les fabricants tentent de vous jouer des tours, mais soyez plus malin! La teneur en sel peut être indiquée en chlorure de sodium ou en sodium.

Le chlorure de sodium est bien du sel.

En revanche, le sodium tout court n’est qu’un composant du sel. Pour connaître la valeur réelle du sodium en sel de table, il faut multiplier la dose indiquée par 2,54.

1 gramme de chlorure de sodium équivaut donc à plus de 2,5 grammes de sel, soit la moitié de la consommation quotidienne recommandée !

Gardez aussi en tête que la quantité de sel est généralement indiquée pour 100 grammes de préparation. N’oubliez donc pas de la multiplier pour arriver au poids réel de votre plat. (X 4 pour une lasagne industrielle de 400 grammes par exemple).

5. Fuir certains aliments

Certains aliments ont une très forte teneur en sel. Il y a les préparations industrielles bien sûr, mais aussi des produits qui peuvent être tout à fait artisanaux, comme du fromage ou de la charcuterie. Tenez donc à l’œil votre consommation de:

Soupe en poudre ou en brique :

Un bol de soupe en brique contient en moyenne 1 gramme de sel! Soit un cinquième de votre dose quotidienne recommandée! Les soupes déshydratées en poudre ne font pas mieux, même pire… Certains sachets contiennent pas moins de 2 grammes de sel!

Fromages et charcuterie

Une rondelle de saucisson peut déjà contenir 1 gramme de sel, alors ayez la main légère à l’apéro.

Les fromages sont également naturellement très riches en sel. La feta par exemple, contient près de 1,5 grammes de sel pour 100 grammes. Si vous faites attention, privilégiez peut-être les fromages moins salés, comme le comté ou l’emmental, qui lui affiche 0,2 gramme de sel pour 100 grammes de fromage.

Chips et cacahuètes salées

Le sel excite l’appétit, vous vous en êtes certainement déjà rendu compte à l’heure de l’apéro. Inutile de vous faire un dessin, vous le goûtez, les chips et biscuits apéritifs sont des aliments extrêmement salés.

Pour éviter que votre compteur des 5 grammes de sel par jour n’explose à 500 avant même de passer à table, prenez l’habitude de remplacer des toasts par des bâtonnets de légumes ou des morceaux de pain grillé. Préparez aussi votre houmous, guacamole ou pesto vous-même… on en revient toujours au même topo: cuisinez et évitez les plats industriels!

6. Aromatiser avec des herbes, des épices, des agrumes

Il n’y a pas que le sel dans la vie! Pour rendre un plat moins fade, faites un détour par les épices et herbes de votre placard avant de harponner votre salière!

Pour vous convaincre, rappelez-vous qu’en plus de relever vos plats, contrairement au sel, herbes et épices ont de nombreux bienfaits pour le corps.

Les agrumes sont aussi une solution. Ajoutez par exemple du jus de citron à votre plat. Pour vos papilles, l’acidité est proche de la sensation salée!

7. Moins saler à la cuisson

Saler avant la cuisson a deux avantages: l’eau bout plus vite et le sel se mélange mieux aux aliments que s’il est rajouté après cuisson.

Le problème, c’est que nous avons tendance à en verser bien trop dans la casserole… ce qui ne nous empêche pas de saler à nouveau une fois à table!  Lorsque c’est possible, essayez donc d’ajouter le sel en fin de cuisson.

8. Utiliser du sel de bonne qualité

Bon, vous tenez vraiment à saler? Alors utilisez de bons produits! Optez pour des sels de qualité supérieure comme le sel rose de l’Himalaya ou le sel gris de l’Atlantique. Ils auront l’avantage de vous apporter du magnésium ou du calcium, disparus des sels de table, chauffés et raffinés. En achetant un sel de qualité un peu plus cher que le paquet de 2 kilos à 20 centimes, vous aurez certainement la main plus légère!

9. Cesser de fumer!

Les produits chimiques et le goudron présents dans les cigarettes provoquent une diminution du goût et de l’odorat chez les fumeurs, deux sens oh combien indispensables pour profiter des plaisirs d’un bon petit plat! Beaucoup de fumeurs ont donc tendance compenser avec du sel. Pas d’excuse, cet effet n’est pas irréversible! Si vous cessez de fumer, vous retrouverez toutes vos capacités gustatives, et le reste!

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez Femmes d’Aujourd’hui et Délices de Femmes d’Aujourd’hui sur Facebooket Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter! 

Vous faites attention à ce que vous avalez? Ces articles vont vous intéresser: 

  • Partagez ceci avec vos amis:

Newsletter

Pour ne pas rater les bons plans, recevez notre newsletter 1 fois par semaine!

Articles connexes