Idées reçues sur le sommeil: vrai ou faux?

Idées reçues sur le sommeil: vrai ou faux?
Doit-on dormir 8 heures par nuit? Est-ce vrai qu’en vieillissant, on a besoin de moins d’heures de sommeil? Voici les réponses aux différentes questions classiques sur le sommeil.

 

Les heures avant minuit comptent double.

FAUX. En fait, ce sont les quatre premières heures de sommeil, qu’elles soient « consommées » avant ou après minuit, qui sont les plus réparatrices. Elles correspondent en effet aux phases de sommeil profond, nécessaires à la récupération physique. Plus tard, le sommeil paradoxal, qui favorise le rétablissement psychique, prend le dessus.

Avec l’âge, on a besoin de moins de sommeil.

VRAI… mais seulement parce qu’on consomme moins d’énergie pendant la journée. Autrement dit, une personne âgée très active a tout autant besoin de sommeil qu’une jeune. Par contre, l’architecture du sommeil se modifie avec l’âge: on met plus longtemps à s’endormir, on se réveille plus souvent et la quantité de sommeil profond diminue.

6 heures de sommeil, ça suffit largement!

VRAI… mais pas pour tout le monde: un « court dormeur » peut se sentir parfaitement reposé après 5 à 6 heures de sommeil, alors que d’autres ont besoin de dormir 8, 9, voire 10 heures. Pour évaluer votre durée de sommeil idéale, profitez de votre prochaine période de vacances, et voyez combien d’heures de sommeil, il vous faut pour vous éveiller spontanément en parfait état de marche.

Mieux vaut dormir avec un somnifère que ne pas dormir du tout

VRAI… et FAUX! Les somnifères peuvent vous aider à franchir un cap difficile: deuil, séparation, stress professionnel, etc. Mais leur prise doit être strictement limitée dans le temps – de préférence pas plus d’une semaine – afin d’éviter tout risque de dépendance physique et psychique. D’autant qu’ils réduisent la durée du sommeil profond, ce qui rend vos nuits moins reposantes, et que leur action se prolonge, à votre insu, pendant une bonne partie de la journée suivante, altérant votre concentration et votre aptitude à la conduite automobile.

Plus on rumine, moins on dort.

VRAI. Vous en avez sûrement déjà fait l’expérience. Après quelques mauvaises nuits, vous vous couchez pleine d’inquiétude et, presque tout de suite, vous vous mettez à ruminer: « Ça y est, encore une nuit de fichue! Avec tout ce que j’ai à faire demain! » C’est pourquoi une des techniques recommandées aux insomniaques est de se lever au bout de vingt minutes, de passer dans une autre pièce et de s’occuper tranquillement jusqu’à ce que le besoin de sommeil se fasse à nouveau sentir.

On peut récupèrer grâce à une grasse matinée

FAUX! Pendant les premières heures de la matinée, la qualité du sommeil est très superficielle. Des études ont montré que, loin de vous réveiller plus en forme, vous passez la journée dans un état d’abrutissement inhabituel, et que la nuit suivante est généralement mauvaise! Mieux vaut donc vous lever à heure fixe… même les jours de congé.

La sieste est bonne pour la santé.

VRAI et FAUX. Si vous êtes une bonne dormeuse, pas de problème: une petite sieste vous aide à éponger votre dette de sommeil (dans notre monde agité, tout le monde en a une) et vous rend plus dynamique et plus vigilante. Mais, en cas d’insomnies nocturnes, évitez de dormir pendant la journée!

Un bon bain chaud prépare au sommeil

VRAI… à condition de le prendre deux heures avant de vous coucher. Bien qu’il vous détende, en effet, le bain augmente votre température corporelle, ce qui, dans un premier temps, accroît votre vigilance. Mais, au bout d’une heure et demie à deux heures, votre corps se sera suffisamment refroidi pour que vous ayez très envie de dormir!

Pour bien dormir, on doit faire du sport avant!

FAUX. Sans doute vos nuits sont-elles d’autant plus riches en sommeil profond que vos journées sont plus actives, mais ce n’est pas une raison pour pratiquer votre sport favori juste avant d’aller au lit. Aussi longtemps que l’adrénaline produite pendant l’entraînement ne sera pas retombée, vous n’aurez que peu de chances de vous endormir!

Insomniaque? On oublie le café ’après-midi

VRAI. Que vous l’absorbiez dans le café et le thé noir ou dans une boisson au cola, la caféine est tonique et stimulante, et son effet est de longue durée: après cinq à huit heures, elle ne s’est encore diluée que de moitié dans votre sang!

Pour rattraper une nuit blanche, il faut dormir double la nuit d’après!

FAUX. Vous n’avez dormi que quatre heures la nuit dernière, contre huit en temps normal? Inutile de vous imposer, en compensation, une nuit de douze heures. Votre organisme est programmé pour adapter ses phases de sommeil, afin d’accélérer la récupération, qui se fera en deux nuits: la première nuit, vous ferez davantage de sommeil profond, et la deuxième nuit plus de phases de rêve.

Un “petit verre” remplace un somnifère.

FAUX. L’alcool permet de s’endormir plus facilement, mais il dégrade la qualité du sommeil: moins de sommeil profond, des réveils à répétition, des rêves peu agréables et beaucoup d’agitation! Sans compter le risque d’accoutumance!

Ceci devrait aussi vous intéresser

5 aliments bons pour le sommeil

Une thérapie de rééquilibrage du sommeil

De combien d’heures de sommeil votre enfant a-t-il besoin?

Quelques conseils pour mieux dormir

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)