Comment reposer son cerveau tout au long de l’année?

Comment reposer son cerveau tout au long de l'année?
Pexels

Bien que les vacances soient un bon moyen de mettre son cerveau en mode off, on a trop tendance à croire que deux semaines lui suffisent avant de recommencer l’année de plus belle. 

Il est faux de penser que notre cerveau n’a pas besoin de pause pendant l’année!

« Opposer les vacances au travail n’est pas une bonne chose »

Dans une vidéo parue sur Arte, Albert Moukheiber, docteur en neurosciences cognitives, explique pourquoi il est absurde de penser que nous pouvons enchaîner des semaines de travail sans pause. Il compare cela au fait de manger 15 kilos de nourriture au début du mois puis plus rien ensuite, il est clair que ça ne peut pas marcher! Pourtant, sans s’en rendre compte, on fait subir la même chose à notre cerveau.  Il existe pourtant des astuces faciles à mettre en place pour le ménager.

Ne rien faire!

Cela peut sembler facile dans l’absolu, mais cet exercice se révèle bien plus compliqué qu’il n’y paraît quand on s’y prête. Le Dr Moukheiber explique qu’il faut laisser son cerveau faire ce qu’il veut. Un peu comme ses personnes que l’on voit dans les transports en commun et qui sont complètement dans le vide.

S’accorder des pauses au travail sans téléphone

Des chercheurs américains de l’Université Rutgers ont découvert que les personnes prenant leur smartphone pendant leur pause ne permettent pas à leur cerveau de se ressourcer et sont par la suite bien moins efficaces. Pour cette étude, ils avaient séparé les participants en trois groupes: les personnes ne faisant pas de pause, celles qui faisaient une pause sans smartphone et celles faisant une pause avec smartphone. Le niveau d’efficacité et de rapidité, pour les personnes avec smartphone, était le même que les personnes qui n’avaient pas eu de pause.

Retirer toute forme de compétition

Évidemment, la pratique de toute forme de loisir permet de reposer son cerveau. Vous pouvez lire, faire du sport ou même encore tricoter si vous le souhaitez. La limite a ne pas franchir est de se mettre de nouveau une pression dans la pratique de ce loisir. Si vous ressentez un stress ou de la frustation parce qu’aujourd’hui vous avez trop de travail et que vous savez que vous ne pourrez pas aller au tennis, mieux vaut arrêter ou, en tout cas diminuer.

Il y a donc un savant équilibre à trouver entre le travail et les pauses que l’on s’accorde. Si vous ne savez pas faire quelque chose dans la journée, déléguez! Accumuler du stress fera qu’une fois à la maison, vous penserez encore au travail ou vice-versa et vous ne permettrez pas à votre cerveau de se reposer.

Ceci pourrait également vous intéresser:

Pour être au courant de toute nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)