Ne vous tuez plus à la tâche, travailler plus de 4h par jour serait contre-productif!

Ne vous tuez plus à la tâche, travailler plus de 4h par jour serait contre-productif!
Pexels

D’après le chercheur américain Alex Soojung Kim Pang, il faudrait privilégier des journées de travail plus courtes afin d’être plus productif. 

De retour de vacances, vous découvrez la liste interminable de mails à lire et vous savez pertinemment que 8h de travail ne suffiront pas. Faux!

Des journées de travail trop longues pour notre cerveau

Pour arriver à cette conclusion, Alex Soojung Kim Pang a analysé la façon de travailler chez les employés de la Silicon Valley. Son constat est sans appel: le nombre d’heures passées au bureau n’a aucune influence sur le fait de fournir plus de travail. Ce serait même plutôt le contraire. Que ce soit pour les employés ou les étudiants, la productivité diminue en fonction des heures. En effet, plus les heures de travail s’allongent, plus notre cerveau a du mal à se concentrer et suivre la cadence.

Travailler en cycles courts

Pour étoffer son étude, ce chercheur américain a pris deux exemples, et pas des moindres: Darwin et Dickens. Deux génies que l’on imagine en bourreaux de travail, passant nuit et jour derrière leur bureau. Détrompez-vous! Si l’on prend le cas de Darwin, il ne travaillait que pendant trois périodes de 90 minutes. Quant à Dickens, il ne commençait jamais avant 9h, prenait une pause de midi et finissait sa journée à 14h. On vous laisse faire le calcul. Il faudrait donc mettre en place un système de travail sous forme de courts cycles de quelques heures pour augmenter la productivité des employés d’une entreprise.

Voilà donc une idée à faire passer à votre boss lors d’une pause café!

Lisez aussi ces articles:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)