L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

“Je ne sais pas rester en place en vacances, pourquoi?”

Par Justine Leupe

Se prélasser toute la journée sur un transat avec un bon livre: très peu pour vous! En vacances, vous avez besoin de bouger, visiter, découvrir… Il se pourrait bien que tout ceci soit une affaire de culpabilité et d’impossibilité à lâcher prise. On vous donne nos astuces pour arriver à vous poser.

Si vous ne savez pas rester en place durant vos vacances, c’est que de manière générale vous avez la bougeotte. Le repos-quoi? Vous êtes du genre à avoir deux soupers en même temps et à passer au deux, à ne jamais vous poser et à oublier de prendre du temps pour vous! Être en action en permanence vous rassure, alors pourquoi ça devrait changer en vacances?

Cette manie a un petit nom: l’hyperactivité. C’est l’incapacité à rester en place et à lâcher prise. Certains sont un cran au-dessus et souffrent d’hypomanie. Les personnes atteintes par le trouble d’hypomanie ont généralement des sautes d’humeur, sont très irritables, hyperactives et ont du mal à dormir. Ce trouble est généralement détecté lorsqu’une dépression survient. Mais nous sommes ici dans un problème profond qui masque un mal-être. D’autres personnes ont constamment besoin de vibrer: si elles n’ont pas leur dose d’adrénaline, elles se sentent mal.

Tout est une question de culpabilité

Les hyperactifs ont l’impression que s’ils se posent pour s’accorder du temps, ils font quelque chose de mal et surtout, ils ont peur de rater quelque chose. Donc, autant s’activer et remplir les journées pour fuir cette culpabilité. En restant au soleil en sirotant une boisson fraîche, les hyperactifs ont vite l’impression d’être nuls. Le psychologue et psychothérapeute français Gonzague Masquelier a d’ailleurs dit, “les hyperactifs sont dans le faire plutôt que dans l’être”. Cette citation résume bien la situation.

Vivre à un rythme effréné est évidemment fatigant. Se poser et prendre du temps pour soi, ça fait du bien et puis surtout, ça s’apprend.

Apprendre à prendre le temps

Il est évidemment impossible de passer d’hyperactive à quelqu’un de relax en une journée. Ce n’est donc pas en vacances que vous allez le devenir. Apprendre à lâcher prise prend du temps et pour y arriver lors de vos congés, il faut vous forcer à prendre le temps bien avant votre départ.

Commencez par vous arrêter un quart d’heure tous les jours. Le week-end, prenez du temps pour vous. Faites-vous couler un bain, appliquez un masque sur votre peau, faites une grasse matinée si vous en avez l’occasion, accordez-vous un moment lecture le matin au petit-déjeuner… Bref, préparez votre corps à se mettre quelques jours sur pause durant vos vacances. Bien sûr, il n’est pas obligatoire de se prélasser pendant votre semaine de vacances, mais juste de vous mettre sur pause un jour par-ci, une heure par-là… Cela fera le plus grand bien à votre corps et à votre esprit.

Faites de votre hyperactivité un atout

Vous êtes levée tôt, tout le monde dort encore? Faites votre séance de sport au soleil ou partez en balade découvrir les paysages qui vous entourent. Vous profiterez de vos amis ou votre famille le reste de la journée. Surtout, n’imposez pas votre rythme de vie effréné à votre entourage. Si vous voulez faire une sortie et que personne n’est emballé, que tout le monde préfère une bonne journée de repos, partez pour une journée en solo. D’une certainement manière, vous prendrez du temps pour vous!

Ces trois articles pourraient vous plaire

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires