Lectures d’été: le top de la rédac’

Lectures d'été: le top de la rédac'
© Jairph/Unsplash

Vous cherchez un roman à dévorer au bord de la piscine ou installée confortablement dans votre jardin? La rédaction de Femmes d’Aujourd’hui vous dévoile ses coups de cœur littéraires pour la saison chaude.

Les vacances sont la période idéale pour s’enfiler l’un ou l’autre bon bouquin: on prend enfin le temps de se caler dans un transat qu’on ne quittera qu’une fois l’histoire terminée. S’il est toujours agréable de se plonger dans un roman, certaines lectures se lisent d’ailleurs mieux en été. Histoire qui fait voyager, polar qui s’engloutit en un après-midi ou récit léger qui change les idées, voici le must des lectures estivales de la rédaction.

Madatrek de Sonia et Alexandre Poussin

La lecture d’Anne, coordinatrice de la rubrique Bien-être: “Je viens de commencer Madatrek, de Sonia et Alexandre Poussin, le récit d’un voyage en charrette de plusieurs années à Madagascar avec leurs deux jeunes enfants. J’avais adoré leurs ouvrages précédents consacré à la traversée de l’Afrique à pied, Africa Trek. Celui-ci semble aussi prometteur, c’est très bien écrit et il me tarde de découvrir toutes leurs palpitantes aventures”.

Résumé de l’éditeur: Vous vous souvenez de Sonia et Alexandre et de leur longue marche en Afrique? Ils récidivent avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette à zébus et deux équipiers malgaches. Ce premier tome couvre les mille premiers kilomètres sur près de cinq mille kilomètres parcourus en quatre ans à travers un pays grandiose qui, malgré ses nombreuses richesses, est l’un des plus pauvres au monde. La courageuse famille part à l’assaut de pistes vertigineuses, traverse des zones infestées de bandits, franchit des fleuves immenses en faisant flotter sa charrette et nager ses zébus au milieu des crocodiles, pousse sa roulotte dans les marécages de la côte ouest, parmi les moustiques et les baobabs géants, avant de gagner des plages immaculées… Au-delà de ces péripéties, les Poussin découvrent un pays profondément enclavé et des populations résilientes, luttant pour leur survie alimentaire. Leur périple est semé d’embûches mais il est aussi un bel hymne à la sobriété heureuse, à l’aventure en famille et à la nécessaire solidarité.

Les Sept Sœurs: Maia de Lucinda Riley

La lecture de Liza, journaliste Web: “D’habitude, j’emporte toujours des livres courts en vacances. Ils ne prennent pas trop de place dans la valise et sont faciles à emporter dans le sac de plage. Mais cette année, j’étais trop impatiente de me plonger dans le premier tome de la saga dont tout le monde parle: Les Sept Sœurs de Lucinda Riley. Ce dernier ne fait pas moins de 650 pages, mais je n’ai pas regretté d’avoir fait une place à ce gros pavé dans mon bagage à main. L’histoire se concentre autour de six sœurs issues des quatre coins du monde, toutes adoptées par un millionnaire mystérieux. À sa mort, elles reçoivent en héritage un indice qui va permettre de retrouver leurs origines et peut-être même de découvrir qui est leur septième sœur. Captivant!”

Résumé de l’éditeur: À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a ramenées des quatre coins du monde et adoptées lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés: ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Samouraï de Fabrice Caro

La lecture de Soline, journaliste Web: “J’ai adoré Le Discours et Broadway de Fabrice Caro, donc ces vacances, je vais m’empresser d’acquérir son tout dernier roman: Samouraï. Je suis fan de l’humour complètement absurde de cet auteur, qui réussit toujours à me faire rire à gorge déployée! C’est parfait pour apporter un peu de légèreté en été”.

Résumé de l’éditeur: “Tu veux pas écrire un roman sérieux?”, a conseillé Lisa à Alan, avant de le quitter pour un universitaire spécialiste de Ronsard. Depuis, Alan cherche un sujet de “roman sérieux”. Il veut profiter de l’été qui commence pour se plonger avec la discipline d’un guerrier samouraï dans l’écriture d’un livre profond et poignant. Ça et aussi s’occuper de la piscine des voisins partis en vacances. Or bientôt l’eau du bassin se met à verdir, de drôles d’insectes appelés notonectes se multiplient à la surface…

À quoi pensent les animaux de Christian Vignol

La lecture de Stéphanie, coordinatrice des pages Société: “Je ne suis pas une dingue d’animaux, mais le titre du bouquin m’a interpellée. Et son contenu m’a littéralement passionnée! Truffé d’infos étonnantes, il plonge le lecteur dans l’univers des bêtes… qui sont bien loin de l’être. Des oiseaux migrateurs aux dauphins, des chats aux insectes, j’ai l’impression aujourd’hui de mieux les connaître, et curieusement, je me suis découvert une certaine admiration pour eux”.

Résumé de l’éditeur: “À quoi pensent les animaux?” Voilà une question que les hommes ont longtemps refusé de se poser. Il était exclu de leur prêter la moindre parcelle d’intelligence, un privilège dont nous nous réservions le monopole. Quelques esprits forts, dont Descartes, allaient jusqu’à prétendre que les animaux étaient incapables de souffrir physiquement, encore moins moralement. Les hommes d’Église leur refusaient l’existence d’une âme, comme ils l’avaient longtemps refusé aux femmes et aux sauvages d’Amérique. Le Moyen Âge tenait pourtant les animaux responsables de leurs actes. Dès qu’ils se rendaient coupables d’un méfait, ils étaient traduits devant un tribunal, jugés, torturés, pendus ou brûlés vifs. Darwin provoqua un fameux tollé en mettant en évidence notre héritage animal et son “L’homme descend du singe”. Mais il a fallu attendre le XXe siècle pour que l’homme révise son jugement sur le monde animal. Les expériences de communication avec les singes et les dauphins en particulier nous ont apporté des révélations stupéfiantes. Et ce n’est pas fini!

Sapiens: Une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari

La lecture de Marjorie, chroniqueuse: “Même s’il y a ‘brève’ dans le titre, il s’agit de tout sauf un livre qui se lit d’une traite. L’auteur, Yuval Noah Harari, nous donne son point de vue sur l’histoire de l’humanité et son évolution, depuis la préhistoire jusqu’au 21e siècle. Vu sa densité, ce livre me demande toute mon attention et un degré de fatigue proche de zéro. Impossible de lire plus de deux pages le soir: je m’endors dessus et ne retiens rien! Les longues journées d’été sont donc propices pour m’y replonger et saisir toute la complexité de cet ouvrage passionnant, à la fois scientifique et sociologique, et qui soulève de nombreuses questions philosophiques”.

Résumé de l’éditeur: L’histoire a commencé quand les hommes ont inventé les dieux. Elle s’achèvera quand ils deviendront des dieux. Il y a 100.000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d’hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens. Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l’homme? À dépendre de l’argent, des livres et des lois? À devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir?

Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard

La lecture de Christelle, coordinatrice des pages Psycho: “J’ai découvert l’autrice Joyce Maynard pendant mes vacances à travers l’un de ses premiers romans: Long week-end. Son ton est tellement juste et l’intrigue tellement bien menée que j’ai décidé de découvrir sa bibliographie. À commencer par Où vivaient les gens heureux, l’un de ses derniers livres – grand prix de littérature américaine 2021 – que je viens de commencer et que je ne lâche plus”.

Résumé de l’éditeur: Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants: la secrète Alison, l’optimiste Ursula, et le doux Toby. Comblée, Eleanor vit l’accomplissement d’un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Cette vie au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d’imagination, lui offre un bonheur inespéré. Et si entre Cam et Eleanor la passion n’est plus aussi vibrante, ils possèdent quelque chose de plus important: leur famille. Jusqu’au jour où survient un terrible accident…

Regardez-nous danser de Leïla Slimani

La lecture de Justine, journaliste Web: “Cette année, je me plongerai dans Regardez-nous danser de Leïla Slimani. Ce bouquin est la suite de Le pays des autres que j’avais dévoré et adoré l’été dernier. Dans ce premier tome, on suit Mathilde, une jeune française installée au Maroc depuis qu’elle a décidé de lier sa vie à celle d’Amine, un Marocain combattant dans l’armée française rencontré durant la deuxième Guerre mondiale. On entre dans le quotidien de cette femme étrangère, touchée par la solitude et qui attise la curiosité des locaux. Pendant qu’elle s’occupe des enfants et de la maison, Amine travaille dur pour que sa ferme devienne un business florissant. Un roman qui met en lumière les conditions de la femme, les différences de cultures et le travail acharné pour combler un manque d’argent permanent. Ce deuxième tome raconte la vie de Mathilde et Amine, 20 ans plus tard au milieu d’un Maroc indépendant qui peine à se fonder une nouvelle identité”.

Résumé de l’éditeur: 1968: à force de ténacité, Amine a fait de son domaine aride une entreprise florissante. Il appartient désormais à une nouvelle bourgeoisie qui prospère, fait la fête et croit en des lendemains heureux. Mais le Maroc indépendant peine à fonder son identité nouvelle, déchiré entre les archaïsmes et les tentations illusoires de la modernité occidentale, entre l’obsession de l’image et les plaies de la honte. C’est dans cette période trouble, entre hédonisme et répression, qu’une nouvelle génération va devoir faire des choix.

Respire de Maud Ankaoua

La lecture d’Ensie, secrétaire de rédaction: “Pendant les vacances, je rattrape toujours mon retard de lecture. Je viens ainsi de terminer Kilomètre zéro de Maud Ankaoua, un roman qui rappelle l’essentiel et remet le compteur à zéro dans nos valeurs. J’ai adoré et j’ai donc évidemment envie de découvrir son deuxième roman feel good: Respire, qui offre une bonne dose d’optimisme et d’humanité”.

Résumé de l’éditeur: Et s’il existait un Plan? Si tout ce que nous vivions avait été placé sur notre chemin pour nous permettre de nous accomplir? Malo, 30 ans, virtuose de la stratégie, est appelé à Bangkok pour redresser une entreprise en difficulté. Quelques semaines après son arrivée, il surprend une conversation qui l’anéantit: il ne lui resterait que peu de temps à vivre… Au moment où il perd tout espoir, une vieille dame lui propose un pacte étrange: en échange de 30 jours de la vie du jeune homme, elle le met au défi. Sera-t-il prêt à tenter une série d’expériences susceptibles de modifier le cours de son destin? Malo accepte et le voilà embarqué dans un incroyable périple aux saveurs et aux parfums de la Thaïlande, au terme duquel il pourrait découvrir l’ultime vérité.

Blackwater de Michael McDowell

La lecture de Céline, coordinatrice de la rubrique Tourisme: “Comme des centaines de milliers de personnes, j’ai passé le printemps et l’été en compagnie de la dysfonctionnelle famille Caskey qui est au coeur de LA saga du moment: Blackwater. J’ai enchainé les six volumes de cette fresque familiale, si curieuse de savoir ce qui arriva à cette femme que l’on retrouva un jour de 1919, seule dans un hôtel, après des jours de crue… et surtout ce qu’il advint de tous ceux qui gravitèrent autour d’elle durant les décennies suivantes. J’ai choisi les livres audio, qui se prêtaient bien à l’ambiance à la fois très intime et surnaturelle (même si je regrette un peu de ne pas avoir eu les livres en main, car le travail graphique qui a été fait est juste dingue)”.

Résumé de l’éditeur: Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater. Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

Set et match! de Liane Moriarty

La lecture de Julie, coordinatrice des pages Santé: “Cet été, j’ai dévoré Set et match! de Liane Moriarty. En un mot: passionnant! Une femme a disparu. Ses quatre enfants (adultes) s’inquiètent. Et si c’était leur père qui avait fait le coup? Qui le soutiendra? Qui doutera de lui? Que s’est-il passé? Un page-turner super efficace, avec des personnages bien dessinés et attachants”.

Résumé de l’éditeur: Imaginez un terrain de tennis. D’un côté, un couple modèle, heureux en mariage depuis 50 ans. De l’autre, leurs quatre enfants, soit la panoplie du bonheur. L’enjeu de la partie? Le grain de sable qui a enrayé une mécanique jusqu’alors parfaitement huilée, dévoilant des failles et des rivalités insoupçonnables, transformant les membres d’une famille idéale en de redoutables adversaires.

Les grandes oubliées de Titiou Lecoq

La lecture de Stéphanie, coordinatrice des pages Société: “Ce livre est une pépite, qui casse les mythes, détricote nos vieilles croyances et nous invite à relire l’Histoire sous un angle plus universel et moins masculinocentré. Richement documenté, complètement déstabilisant, il remet les pendules à l’heure et se savoure comme un roman. La plume de Titiou Lecoq est drôle et incisive, jamais caricaturale, toujours captivante. Je milite pour qu’il soit au programme des cours d’Histoire de nos ados!”

Résumé de l’éditeur: À la préhistoire, les femmes chassaient, au Moyen Âge, elles étaient bâtisseuses de cathédrales ou encore espionnes durant la guerre de Cent Ans; au XIXe siècle, elles furent journalistes… À chaque époque, elles ont agi, dirigé, créé, gouverné mais une grande partie d’entre elles n’apparaissent pas dans les manuels d’Histoire. Dans la lignée des travaux de Michelle Perrot, Titiou Lecoq passe au crible les découvertes les plus récentes. Elle analyse, décortique les mécanismes, s’insurge, s’arrête sur des vies oubliées pour les mettre en lumière. Sa patte mordante donne à cette lecture tout son sel. Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leur voix.

La fille qui voulait voir l’ours de Katia Astafieff

La lecture d’Anne, coordinatrice de la rubrique Bien-être: “Un livre que je vais sûrement acheter après en avoir entendu parlé à la radio: La fille qui voulait voir l’ours, récit d’un trip par une fille toute seule dans les Appalaches. Ça a l’air fabuleux! Comme je suis un peu poltronne, j’admire ces femmes qui se lancent dans ce genre d’aventure en solo; ce que je ne ferai sûrement jamais…”

Résumé de l’éditeur: Avec mon sac, j’ai l’impression d’être une énorme tortue… Une tortue oui, mais quelle tortue! Une tortue qui a parcouru des centaines de kilomètres seule dans les bois, qui a croisé ours et orignaux, qui a lutté contre la canicule, le vent, la pluie, qui a supporté un Français de l’Ontario casse-bonbons, qui a réalisé une petite cascade plutôt réussie à la descente du mont Pointu, qui a bouffé du gruau tous les matins, et même du gruau froid dégueulasse à la fin! Qui a gravi des sommets découverts par les plus brillants géologues américains, qui a marché sur des plages secrètes le long de falaises chaotiques, qui s’est farci le Nicol-Albert avec un monstre sur le dos, qui a fait confiance à un drôle de type en décapotable, qui n’a bu que l’eau des ruisseaux en guise de grand cru, qui n’a dû pleurer qu’une ou deux fois, qui a affronté mouches noires, maringouins et brûlots, mais qui a vécu, vécu, vécu… la grande vie!

Vous aimez lire? Ces articles pourraient vous intéresser

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)