Comment expliquer à un enfant qu’on est atteint d’un cancer?

Comment expliquer à un enfant qu'on est atteint d'un cancer?

Comment peut-on expliquer à un enfant qu’on est atteinte d’un cancer ? Ellen Plasschaert, psychologue clinicienne à l’UZ de Louvain, nous éclaire sur la question.

L’annonce du diagnostic: une vraie montagne russe émotionnelle

Ellen Plasschaert, psychologue clinicienne à l’UZ de Louvain, de préciser: « Après l’annonce du diagnostic, un flot d’émotions envahit le patient. Dans un premier temps, il y a l’incrédulité, l’impuissance, l’incompréhension et la fameuse question: ‘pourquoi moi?’ Dans cette phase, le patient doit gérer un sentiment de perte: il va devoir renoncer à être en pleine forme et à une part de son indépendance. Certaines femmes rentrent dans leur coquille, nient les faits, voire refusent d’en parler. Il faut respecter cette étape, tant qu’elles franchissent la suivante.

Quelques ‘tuyaux’ peuvent peut-être aider

  • Anxiété, tristesse… accueillez vos émotions pas à pas. En parler avec une personne de confiance permet de clarifier tous ces sentiments.
  • Une communication ouverte au sujet de la maladie rend plus fort et contribue à transformer les émotions négatives en énergie positive.
  • Dites clairement à votre entourage que vous appréciez qu’il prenne soin de vous mais que vous souhaitez qu’il vous traite normalement, sans trop compassion, pour que vous puissiez garder un pied dans la réalité.
  • Les émotions négatives sont normales: souvent, l’extérieur rabâche un discours positif mais en tant que patient, on n’a pas toujours besoin d’un laïus d’encouragement mais plutôt d’une oreille compatissante.

Comment expliquer qu’on est atteint d’un cancer à un enfant?

S’il a moins de 15 ans?

  • Expliquer simplement et clairement la situation à l’enfant: par exemple, pourquoi vous allez à l’hôpital. En anticipant, vous rendrez la situation plus ‘prévisible’ et donc moins angoissante.
  • Un enfant a tendance à culpabiliser: dès que possible, dites-lui bien qu’il n’est en rien responsable de la maladie de Papa ou Maman.
  • Rassurez votre enfant sur le fait qu’on s’occupera toujours bien de lui.
  • Si votre enfant émet la crainte de développer lui aussi un cancer, rassurez-le en précisant que cela pourrait arriver mais pas tout de suite.

S’il a plus de 15 ans?

  • Prenez-le très au sérieux, expliquez-lui convenablement tout.
  • Il ne souhaitera peut-être pas tout partager avec vous: respectez son intimité. Dans sa quête d’indépendance, un jeune ouvre parfois plus facilement son cœur à des amis.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)