Dialoguer sereinement avec mon ado, c’est possible?

Dialoguer sereinement avec mon ado, c'est possible?
© Getty Images

Disputes, tensions, incompréhension… L’adolescence est souvent un moment compliqué dans la relation parent/enfant. Mais la crise est-elle un passage obligé? Peut-être pas, si vous appliquez ces quelques conseils inspirés de la pédagogie positive.

Ce n’est un secret pour personne: l’adolescence peut secouer, voire ébranler l’équilibre d’une famille. Le jeune revendique sa propre liberté d’agir et de penser, tandis que le parent tente de garder les règles et les limites bien à leur place… Ce qui a le don d’énerver l’adolescent. Pas étonnant que cela explose! Mais si cette période peut être tumultueuse sur bien des aspects, il est possible d’instaurer un dialogue serein avec son adolescent. Et pour y arriver, la première chose à faire est de comprendre ce qu’il se passe dans son corps et dans sa tête.

Pourquoi mon adolescent est-il en crise?

Entre 9 et 14 ans environ, les hormones débarquent dans la vie de l’enfant et viennent bouleverser tout son être. Ce sont désormais leurs petits messages chimiques qui expliquent au corps quel chemin il doit suivre. C’est ce que l’on appelle la puberté. Et si elle implique des changements physiques (poils qui poussent, corps qui change, menstruation, acné, etc), le cerveau de l’adolescent se voit lui aussi bouleversé par cette période, en particulier le lobe frontal: de nouvelles connexions neuronales se créent et l’échange des informations permis augmente considérablement, ainsi que leur vitesse.

Les hormones, additionnées à ce cerveau en pleine maturation, rendent les adolescents plus émotifs et enclins aux sautes d’humeur, vascilliants constamment d’un état d’esprit à un autre. En outre, un besoin grandissement d’autonomie et d’indépendance se presse en eux… Un mélange détonnant qui peut aussi déstabiliser les parents.

Dialoguez sereinement avec votre ado grâce à ces 4 conseils

Pour ne pas perdre pied, l’idée est d’accompagner l’adolescent dans cette période, de surfer avec lui sur cette montagne russe émotionnelle.

1. Construire avec lui des limites claires

Si, en grandissant, l’ado a une grande envie d’indépendance, ce n’est pas pour autant qu’il n’a plus besoin de règles claires, bien au contraire! L’adolescent a besoin d’avoir des limites… même s’il prendra un malin plaisir à tenter de les repousser. Pour éviter les crises, les “tu ne comprends rien” ou les “c’est pas juste”, la pédagogie positive nous invite à construire avec l’enfant les règles qu’il devra suivre. Par exemple, s’il souhaite aller voir un ami, plutôt que de lui imposer une heure de retour, discutez ensemble de l’heure la plus adaptée selon différents critères: s’il a des obligations le lendemain (match, rendez-vous, etc), le travail qu’il lui reste à faire pour l’école, s’il rentre seul ou pas…

Cette technique offre à votre adolescent la possibilité d’être “acteur” de ses limites. Cela le responsabilisera sans qu’il ait l’impression qu’on lui impose des règles qui n’auraient pas de sens pour lui, et donc qu’il remettra en question, parfois dans les crises et les larmes.

2. Garder le lien en respectant son intimité

Les ados se construisent un monde bien à eux, dans lequel il est parfois bien difficile d’entrer. Pour exemple leur chambre, qui est désormais un endroit où les adultes sont interdits et dont ils font bien souvent le lieu phare de leur autonomie, comme une parabole de leur nouveau désir d’indépendance.

Ne vous offusquez pas de cette soudaine distance, c’est quelque chose de tout à fait normal. La meilleure chose à faire est de respecter son intimité tout en tentant de garder le lien avec votre enfant devenu grand. Pour y arriver, vous pouvez par exemple lui proposer un petit moment parent/enfant en trouvant une activité qui vous réunit. Vous pouvez aussi, plus simplement, signifier à votre adolescent que vous êtes présente, par des petites phrases du genre “je suis là si tu as besoin de discuter” ou “si tu veux discuter, sache que je suis disponible”. Cela peut vous sembler bateau, mais cela permettra à votre adolescent de savoir que vous êtes présente et disponible.

3. Le laisser faire ses choix

En tant que parent, on souhaite tous protéger nos enfants des déceptions et des dangers. Raison pour laquelle nous avons tendance à vouloir faire des choix pour eux. Mais lorsque l’enfant grandit et devient adolescent, il est important qu’il apprenne à faire ses propres choix, quitte à se tromper. N’oubliez pas que c’est en se trompant qu’on apprend!

Plutôt que de l’interdire de voir telle personne ou de faire telle ou telle chose “pour son bien”, laissez-le se faire sa propre opinion, sa propre expérience. En tant que parent d’ado, votre rôle sera davantage de le laisser grandir et de l’aiguiller sans être dans le jugement.

4. Prendre soin de notre stress

La vie avec un adolescent n’est pas de tout repos. Lorsqu’une situation stressante survient (dispute, remise en cause des limites posées…) plutôt que de s’énerver, prenez du recul. Quand les choses s’enveniment, retirez-vous et prenez soin de vous, pour sortir de ce moment stressant. Invitez votre ado à aller se calmer quelque part, et faites-en de même: allez boire un thé, lisez un livre, faites 10 minutes de méditation… L’idée est d’apaiser les tensions, pour analyser avec votre adolescent les choses sans être en stress émotionnel. En adoptant cette stratégie, vous éviterez bon nombre de crises.

Plus de conseils pour les parents d’adolescents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)