Comment gérer la jalousie entre frères et sœurs?

Comment gérer la jalousie entre frères et sœurs?
© Getty Images

Vos enfants se disputent constamment et vous n’en pouvez plus de jouer les arbitres? Voici quelques astuces de mamans pour gérer la jalousie entre frères et sœurs.

C’est bien connu, les frères et sœurs ont une fâcheuse tendance à se chamailler pour un “oui” ou pour un “non”. Des petits conflits qui, la plupart du temps, se règlent d’eux-mêmes. Mais il peut arriver que dans certaines fratries, les disputes se manifestent de manière plus violente, révélant une importante rivalité fraternelle.

Sophie, 39 ans et maman de quatre garçons, vit cette situation avec ses aînés de 15 et 13 ans: “Mes deux grands ne s’entendent absolument pas. Ils passent le plus clair de leur temps à se chercher, mais aussi à vouloir que je prenne parti pour l’un ou pour l’autre. Cette rivalité qui existe entre eux est assez pénible à vivre et empiète vraiment sur notre vie de famille, en particulier sur la qualité des moments qu’on vit tous ensemble. Mon mari et moi devons constamment intervenir… C’est très fatigant”.

Une rivalité normale… Mais à tempérer!

Rassurez-vous: la jalousie existe dans toutes les fratries! Tous les enfants rêvent, secrètement, d’être le numéro un dans le cœur de leurs parents. Un désir qui amène à jalouser le frère (ou la sœur) aîné(e), ou encore le cadet. En tant que parent, il est important de comprendre que si l’on souhaite que nos enfants s’entendent bien, on ne pourra jamais vraiment empêcher l’existence de cette rivalité, même si elle met à mal l’image parfaite de la fratrie complice que l’on rêvait de construire. Deux choses à faire dans un premier temps:

  • Sortir de l’idéalisation de la fratrie: beaucoup de parents rêvent d’une fratrie unie et complice, d’enfants qui s’entendent à merveille… Mais la réalité est souvent moins lisse. Avant de mettre des choses en place avec vos enfants, il sera important que vous acceptiez, de votre côté, que la fratrie parfaite n’existe pas.
  • Faire en sorte que cela ne dégénère pas: si les tensions sont trop fortes et que la rivalité empiète sur la qualité de vie de la famille, il est primordial de mettre en place quelques actions afin que les relations ne s’enveniment davantage.

4 astuces pour apaiser les tensions

Comme Sophie, vos enfants sont animés par une grande jalousie, et vous cherchez des solutions pour apaiser les choses? Voici 4 astuces pour calmer les tensions.

1. Rappelez-leur combien vous les aimez

La jalousie entre frères et sœurs peut provenir de nombreuses raisons. L’une des plus courantes vient du besoin de s’assurer que papa et maman aiment autant chacun de leurs enfants. Mieux encore, que maman me préfère à mon frère ou ma sœur. Un enfant jaloux peut avoir l’impression qu’on l’aime moins ou que l’on privilégie son frère ou sa sœur.

Pour apaiser ce sentiment, commencez par dire à vos enfants que vous les aimez autant l’un que l’autre et, surtout, tels qu’ils sont. Expliquez-leur également qu’il n’est pas toujours possible de répartir le temps ou l’attention de manière totalement égale, et que répondre à leurs besoins ne veut pas dire se montrer équitable.

2. Refusez catégoriquement la violence

La jalousie entre frères et sœurs amène très souvent à des situations de violence physique et/ou verbale: coups, insultes… Pour que cela ne se reproduise pas, instaurez avec vos enfants une règle de non-violence, qui leur interdit de lever la main l’un sur l’autre. Expliquez-leur que s’ils ne sont en rien obligés de s’aimer ou d’être complices, ils se doivent de se respecter.

3. Prenez du temps avec chaque enfant

Pensez à organiser des petits “tête-à-tête” avec chacun de vos enfants: une petite virée shopping, une balade à vélo, une séance de cinéma, un petit lunch à midi… L’important est de passer un moment privilégié rien qu’à vous. Un petit rendez-vous qui apaisera le sentiment de jalousie, ainsi que leur besoin d’attirer votre attention.

4. Invitez-les à “réparer” la relation

Lorsqu’une dispute survient, proposez à vos enfants de parler ouvertement de leurs sentiments, afin de leur apprendre à gérer leurs problèmes relationnels par les mots plutôt que par des gestes violents. Invitez-les ensuite à faire quelque chose pour “réparer” la relation: rendre un service à l’autre, jouer ensemble à un jeu de société, faire une petite balade… L’idée est qu’ils puissent passer un moment de qualité à deux, pour apaiser les tensions.

Ce qu’il faut éviter

  • Les comparer: prendre comme exemple un des enfants de la fratrie ne fera qu’aggraver le sentiment de jalousie. À éviter absolument!
  • S’impliquer à chaque dispute: en cas de chamailleries, les parents ont souvent tendance à intervenir très rapidement et à faire l’arbitre. Résultat: les enfants n’apprennent jamais à régler leurs conflits par eux-mêmes. Lorsqu’une dispute éclate, n’intervenez pas d’office, et attendez de voir comment ils arrivent à trouver des solutions.
  • Prendre parti: à moins que vous ayez vu exactement ce qui s’est passé, évitez de prendre le parti de l’un ou de l’autre lorsqu’une dispute entre deux de vos enfants éclate. Demandez-leur de se faire mutuellement des excuses et de passer un peu de temps isolés afin de se calmer, sans donner raison – ou tort – à l’un et l’autre.

Plus de conseils pour les parents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)