Ménopause ne veut pas dire « bye bye vie sexuelle », bien au contraire

Ménopause ne veut pas dire "bye bye vie sexuelle", bien au contraire
Getty Images

Chez une femme, la ménopause survient autour de la cinquantaine, un moment où le corps change… Mais cela ne signifie pas que la sexualité féminine doit se mettre sur « off »! Une fausse croyance, encore très présente dans les consciences collectives.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que la ménopause n’est pas une maladie. « C’est un processus physiologique naturel qui marque la fin de la période féconde chez la femme. En d’autres termes, la ménopause signifie l’arrêt définitif des règles », explique le site spécialisé gynandco.be. Et qui dit arrêt de la fécondité, ne dit évidemment pas fin de la vie sexuelle des femmes. Cependant, il faut tout de même garder à l’esprit que la libido peut faire des siennes.

Baisse de l’appétit sexuel

Votre libido peut parfois faire défaut lors de la ménopause. Cela est souvent dû à des éléments désagréables et nouveaux qui viennent perturber votre vie. Heureusement, de nombreuses solutions existent.

Disparition de l’ovulation

Lorsqu’une femme ovule, son taux d’œstrogènes est élevé, elle peut donc ressentir un fort désir sexuel. Ce qui n’est plus le cas lors de la ménopause, puisque les cycles hormonaux disparaissent.

Moins bonne lubrification

Une femme ménopausée mettra plus de temps à être stimulée, il n’est pas rare que la lubrification vaginale soit moins abondante et que le temps mis pour l’obtenir soit plus long. Et sans lubrification, un rapport sexuel sera difficile et douloureux.

Frottements désagréables

Comme le rapporte le site cngof.fr, (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français), « l’absence de souplesse de l’expansivité vaginale rend les frottements pénibles voire franchement douloureux ». Le vagin étant légèrement atrophié, il est plus rigide et s’étend moins.

Orgasme différent

Certaines femmes expliquent des changements lorsqu’elles ont un orgasme. « L’intensité de la réponse musculaire diminue (…). Les contractions orgasmiques peuvent garder leur rythme régulier mais leur nombre diminue ». Ce qui veut dire que les sensations peuvent parfois être moins puissantes et fréquentes.

La phase de détumescence (le moment où le vagin revient « à la normale ») se fait beaucoup rapidement.

Tous ces changements peuvent ou non avoir lieu en même temps et de manière plus ou moins intensive. Il est compliqué de réaliser une théorie figée puisque le corps de chaque femme est singulier et dispose de ses propres sensations.

Des troubles à soigner

Tous ces troubles physiologiques ne sont pas voués à entacher la sexualité d’une femme et plus largement d’un couple jusqu’à la fin de sa vie, de nombreuses solutions existent.

  • La première chose est évidemment d’en discuter, sans peur, avec un gynécologue. Ce dernier saura aiguiller sa patiente de la meilleure façon. Que ce soit vers un lubrifiant ou un traitement hormonal adéquat.
  • La deuxième chose est également de faire le point sur sa vie, autant physiquement que psychologiquement, mais aussi sur son couple. Comme tout au long de la vie, le mental joue énormément sur le corps humain.

Une période-clé pour le couple

La ménopause entraîne des changements qui peuvent être difficiles à accepter pour une femme. Il arrive qu’elle se sente moins désirée ou désirable. Le partenaire de vie a alors un rôle à jouer. Il est là pour soutenir sa compagne et la rassurer en lui faisant comprendre qu’elle est toujours aussi désirable qu’avant la ménopause.

La tendresse est également un bon allié, elle permettra de rapprocher deux partenaires qui se sont peut-être éloignés au fil du temps. En effet, la ménopause peut survenir à un moment de la vie où le couple ne donne plus la priorité à sa vie intime. C’est alors une excuse pour ne plus avoir de rapports sexuels. Ce moment-clé est justement l’occasion parfaite de redonner vie à la sexualité du couple. Cela peut évidemment passer par une consultation chez un thérapeute. Le tout est de ne pas vivre avec le poids de cette ménopause sur les épaules, mais de la prendre du bon côté!

Il faut également retenir que certaines femmes n’ont jamais eu une vie sexuelle aussi épanouie que depuis qu’elles sont ménopausées. Le tout est d’accepter ces changements et de les solutionner pour vivre et réinventer sa sexualité!

Ces trois articles parlent également de sexualité

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)