L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

Un orgasme, qu’est-ce que c’est finalement?

Par Justine Leupe

On parle souvent de l’orgasme, mais ça ressemble à quoi? Nous allons essayer de comprendre ce qu’est réellement un orgasme. Une sensation physique ou psychologique (ou les deux)? Un plaisir soudain? Quelque chose d’agréable ou pas? Bref… On vous explique! 

Si l’on prend la définition du Larousse, on peut lire: “Orgasme: Point culminant et terme de l’excitation sexuelle, caractérisé par des sensations physiques intenses”. Cette définition vend du rêve! Oui mais en pratique, un orgasme, ça se passe comment?

Qu’est-ce que l’orgasme?

L’orgasme, c’est prendre son pied, se faire plaisir en se laissant complètement aller. Cette sensation survient lorsque l’on est sexuellement très excitée. Cette excitation est due à une stimulation du clitoris ou du pénis. Tout le corps se met en mouvement. La respiration et les battements du cœur s’accélèrent jusqu’au moment où une sorte de petite décharge électrise tout le corps et donne ensuite une sensation de plénitude, de relâchement.

Comment ça fonctionne?

Cet orgasme ne se manifeste pas physiquement de la même façon que l’on soit un homme ou une femme. Chez le premier, l’orgasme s’accompagne généralement d’une éjaculation. Elle survient lorsque les muscles du périnée se contractent en rythme. Chez la femme, quand l’orgasme se produit, le clitoris se rétracte et les muscles du vagin se contractent lorsqu’ils sont stimulés à un certain rythme également. Enfin, normalement… parce que parfois, ça ne se passe pas comme prévu (voir plus bas).

Pourquoi ça ne vient pas tout le temps?

Ce n’est pas parce qu’on est excitée sexuellement que ce plaisir va forcément se faire sentir. Parfois il a envie de se montrer, pour finalement ne jamais arriver… Ce qui peut être très frustrant!

Aujourd’hui, la société voudrait que toute personne jouisse à chaque acte sexuel, et ce, endéans les premières minutes… Molo l’asticot, c’est en demander beaucoup à notre corps. Et plus il sera sous pression, moins il atteindra cette sensation de relâchement!

Pas si vite

Le tout, c’est de prendre son temps, faire monter la température, profiter et ne penser à rien, sauf à l’instant présent. Et puis surtout, l’orgasme survient quand on connaît bien son propre corps et donc que l’on sait ce qui nous fait plaisir (seule ou à deux) et comment y arriver.

Pour éviter toute frustration, il faut garder à l’esprit qu’un orgasme ne vient pas systématiquement. Il peut y avoir des moments très intenses, seule ou avec son partenaire, qui finalement ne mènent pas à l’orgasme, mais qui ont procuré beaucoup de bien. Et c’est le principal!

Un orgasme n’est pas l’autre

Il y a autant, si pas plus, de types d’orgasmes, que le nombre d’humains qu’il y a sur terre. Cette sensation est très personnelle, elle ne sera pas la même d’une personne à l’autre. Pire encore, une même personne peut avoir des orgasmes différents d’une semaine à l’autre. L’état de notre corps (fatigue, maladie, pleine forme…) influence ces sensations de plaisir. Et puis, il arrive qu’un homme ait un orgasme sans éjaculer et inversement, qu’une éjaculation survienne mais pas l’orgasme.

Le tout, c’est de s’écouter soi et son partenaire. C’est en adoptant cette attitude que vous passerez les meilleurs moments en solo ou accompagnée.

Ces trois articles parlent aussi de sexualité

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires