Pourquoi l’espérance de vie des Belges ne cesse d’augmenter?

Pourquoi l'espérance de vie des Belges ne cesse d'augmenter?
Getty Images

Le Belge voit son espérance de vie augmenter d’année en année depuis 1885. Faiblement, mais elle progresse. Statbel a sorti ses statistiques pour l’année 2018 et il en ressort que notre espérance de vie à la naissance a augmenté de 0,1 an par rapport à 2017. 

Statbel, l’office belge de statistiques, a analysé les nouvelles tables de mortalité et observe qu’en 2018, « un progrès limité de l’espérance de vie à la naissance » a eu lieu par rapport à 2017. Le Belge vivrait, en moyenne, jusqu’à 81,5 ans.

L’espérance de vie n’est qu’une estimation

Pour commencer, petit retour sur ce qu’est l’espérance de vie et surtout comme elle est calculée. L’espérance de vie est un calcul fictif sur base des conditions de mortalité du moment. Donc un bébé qui naît en 2018, l’année de l’analyse réalisée par Statbel, n’aura pas toute sa vie les conditions de mortalité qu’on lui a annoncé à sa naissance. D’ailleurs, ces bébés de 2018 vivront très certainement plus longtemps que cette moyenne belge de 81,5 ans. Sauf si une catastrophe naturelle ou une guerre survient. L’espérance de vie n’est donc qu’une estimation qui fluctue.

Des disparités selon les régions

Revenons à ces statistiques sorties récemment et publiées en juillet 2019. Tous les Belges ne sont pas logés à la même enseigne. C’est en Flandre que les habitants vivent le plus longtemps, jusqu’à 82,3 ans. Tandis qu’à Bruxelles, l’âge moyen est de 81,5 ans et en Wallonie, il atteint 79,9 ans. C’est dans la capitale que l’augmentation est la plus importante. Les Bruxellois ont gagné 132 jours (+0,36 an) d’espérance de vie en 2018. En Flandre, on est à +42 jours, soit 0,12 an. Et dans le sud du pays, l’espérance de vie ne s’est accrue que de 15 jours et donc 0,04 an.

Des différences en fonction des sexes

Il y a également une différence entre les hommes et les femmes. Les premiers voient leur espérance de vie atteindre 79,2 ans. Il y a une petite progression, de +75 jours. Alors que celle des femmes est de 83,7 ans. Plus le temps passe et moins l’écart est grand entre les deux sexes. Les femmes ont de plus en plus un rythme de vie et un emploi du temps qui s’apparentent à ceux des hommes, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années.

Pourquoi vivons-nous plus longtemps?

Beaucoup de facteurs interviennent dans cette espérance de vie qui est de plus en plus grande, un peu partout dans le monde. Bien évidemment, nos conditions de vie ne sont plus les mêmes qu’il y a 100 ans. Le travail est moins pénible physiquement et les horaires sont moindres. Les gens font plus attention à leur santé et leur hygiène de vie (tabac et alcool notamment). La condition physique est loin d’être ignorée, le sport fait partie de l’environnement familial. Mais l’un des grands facteurs qui permet que l’on vive plus longtemps, ce sont évidemment les avancées médicales. Les soins de santé ne cessent de progresser et l’accès à ces derniers est plus facile. Un gros focus est également mis sur les personnes âgées. Lorsqu’elles sont atteintes d’une maladie, d’un cancer ou de problèmes médicaux, elles sont rapidement prises en charge avec des traitements et du matériel adapté, comme des appareils respiratoires. On observe également que la médecine fait de gros progrès pour ralentir les effets du vieillissement.

D’ici quelques années, être centenaire ne serait plus un âge inatteignable, mais peut-être quelque chose de tout à fait naturel.

Ces trois articles parlent de santé, ils pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)