Les 10 ennemis de votre dos

Les 10 ennemis de votre dos
Les premiers tortionnaires de votre colonne? C’est vous! Et souvent à votre insu . Il est plus que temps de changer quelques habitudes, pour qu’il vous rende encore de nombreux services… pendant longtemps.

 

1. Le sofa

Rester avachie dans un divan trop mou est une hérésie pour les lombaires.

Que faire? Que ce soit au bureau ou à la maison, optez pour une chaise qui dispose d’un dossier réglable au niveau des lombaires et d’accoudoirs pour soulager les cervicales et les dorsales.

2. L’inactivité physique

On ne le répétera jamais assez, le dos est fait pour le mouvement. Et c’est très souvent parce qu’il n’est pas ou trop peu sollicité qu’il devient douloureux.

Que faire? Au moins 30 minutes d’exercice, 3 ou 4 fois par semaine, ne fut-ce qu’une marche rapide.  L’important est de choisir un sport tel que la marche nordique, le vélo ou la natation, sans oublier de bien vous échauffer avant de transpirer.

Marche nordique

3. Le petit ventre mou

Avec des abdominaux relâchés, le dos n’est pas correctement soutenu, ce qui accentue la cambrure des lombaires.

Que faire? Pensez à rentrer le nombril le plus souvent possible, à tonifier vos abdos via l’exercice physique et à vous tenir droite.

4. Les courants d’air

L’exposition au froid peut contribuer au développement des contractures musculaires et réveiller un torticolis ou un lumbago.

Que faire? Si vous avez tendance à souffrir de torticolis, pensez aux foulards ou écharpes à nouer autour du cou et des épaules pour réchauffer les cervicales.

5. La besace fourre-tout

On la porte sur une épaule ou en bandoulière, ce qui occasionne un maintien déséquilibré, des douleurs au cou, au milieu ou dans le bas du dos. Et la plupart du temps, elle bien trop lourde!

Que faire? Troquez-la contre un sac à dos, à porter sur les deux épaules, afin de répartir la charge de manière symétrique. Et dégraissez, tous les soirs, son contenu.

6. Le GSM de bavarde

Gsm à l'oreille - portable

Pressée, on a tendance à le coincer entre l’oreille et l’épaule en continuant à vaquer à ses occupations. Résultat? Des cervicales qui crient grâce après quelques minutes.

Que faire? La solution est simple comme une paire d’oreillettes.

7. La cigarette

La nicotine fragilise les disques situés entre les vertèbres. Elle provoque des troubles de la microcirculation et favorise la dégénérescence des structures discales.

Que faire? L’écraser… tout simplement.

8. Le réveil en fanfare

Bon nombre de faux mouvements aux conséquences douloureuses apparaissent dès l’aube, lorsque, mal éveillée et engourdie, on se lève trop vite alors qu’on éprouve des difficultés à coordonner ses gestes.

Que faire? Etirez-vous comme un félin. Ensuite seulement, pivotez à 90° vos jambes vers l’extérieur du sommier. Prenez appui et levez-vous sans précipitation.

9. Les corvées domestiques

Jardin - râtisser

Passer l’aspirateur, dépoussiérer les meubles hauts, changer les fauteuils de place, ratisser au jardin… Attention aux gestes spontanés mais qui ne sont pas les bons.

Que faire?

  • Gainez vos abdominaux (serrez les fesses et contractez le ventre) en conservant la colonne droite.
  • Étirez-vous sans vous cambrer pour avoir accès à un objet en hauteur ou utilisez un escabeau stable.
  • Réglez à votre hauteur la table à repasser, le plan de travail dans la cuisine et la table à langer.
  • Soulevez les charges lourdes (cartons) en vous plaçant le plus près possible de l’objet, en gardant le dos droit et en fléchissant les jambes avant de soulever l’objet positionné près de votre corps (et non à bout de bras).

10. Le stress

Les études scientifiques montrent que le risque de subir un mal de dos chronique augmente lorsqu’on est confronté régulièrement à des situations stressantes. En cause, notamment, les contractures excessives de certains muscles. Phénomène qui, par ricochet, déséquilibre la statique de la colonne par une trop forte pression.

Que faire? Si vous en avez « plein le dos », offrez-vous quelques minutes par jour pour respirer, relâcher vos épaules et votre nuque… Il existe une multitude de cours de yoga, méditation, sophrologie pour vous apprendre les meilleurs réflexes. La méditation avec respiration profonde encourage l’oxygène frais à pénétrer dans les muscles qui en ont besoin.

 

Bouger ou pas quand on a mal?

En cas de dorsalgie, la plupart d’entre nous ont tendance à éviter tout mouvement. Erreur! La sédentarité et l’alitement sont totalement déconseillés, même en cas de douleurs aiguës. Ceux-ci favorisent en effet le passage à chronicité, augmentent la sensation de douleur et retardent la rééducation ainsi que la reprise des activités. Mieux vaut adapter ses efforts en fonction de sa gêne et prévoir durant 48 h, la prise d’antalgiques.

Infos complétmentaire à l’école du dos: www.belgianbacksociety.org

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)