Je suis toujours fatiguée… Que faire pour sortir de cet état?

Je suis toujours fatiguée… Que faire pour sortir de cet état?
© Getty Images

Vous avez l’impression d’être constamment fatiguée et ne savez plus quoi faire pour retrouver de l’énergie? Des solutions existent!

Beaucoup de personnes se sentent constamment fatiguées,. Un état que certains peuvent même qualifier de général: ils se sentent épuisés, et ce, dès le matin. Mais quelle est l’origine de cette fatigue ressentie par plus de 30% de la population? Dans nombre de cas, c’est la charge mentale qui en est la cause, ainsi que la pression de devoir tout gérer de front.

Une pression quotidienne qui tue à petit feu

Si nous ne travaillons pas plus que par le passé, notre mode de vie moderne génère une pression bien plus importante. Et l’une des raisons de ce stress latent viendrait du panel d’obligations que nous avons à gérer: avoir une vie professionnelle riche, s’assurer d’avoir assez d’argent pour subvenir à nos besoins grandissants, s’occuper de notre bien, aller conduire les enfants à l’école mais aussi à leurs activités extra-scolaires (parfois nombreuses), faire nous-même du sport pour garder la forme, avoir une vie sociale en soirée et le week-end, organiser des dîners chez soi… Des missions qui surchargent notre agenda alors que le temps, lui, n’est pas extensible. Résultat: nous finissons submergés par une vague de choses à faire et organiser sans pouvoir prendre le temps de respirer. Une fatigue pouvant même mener au burn-out, si elle n’est pas prise au sérieux.

Sortir de cet état de fatigue mentale

Pour sortir de cet état de fatigue, il faut déjà comprendre et accepter que l’on ne peut pas tout faire et surtout pas en même temps. Il s’agira ensuite d’apprendre à vivre autrement et à redéfinir ses priorités.

1. Apprendre à lâcher prise

Le lâcher-prise est une discipline dont on parle énormément. Logique: elle est extrêmement salutaire en cas de surmenage. L’idée est d’essayer de se centrer sur le moment présent et de ne pas se mettre la pression. Voici quelques pistes pour y arriver.

  • Ne faire qu’une seule activité à la fois: vous avez la tête occupée par plusieurs choses en même temps? C’est une habitude qui fatigue énormément. Le lâcher-prise demande de se concentrer sur une seule activité à la fois, afin d’en profiter pleinement, et de ne surtout pas penser à ce que l’on a à faire après.
  • Ne pas faire la course aux mails et aux messages: plutôt que de répondre immédiatement à un message ou à un mail, réservez une plage horaire pour les gérer, une ou deux fois par jour, par exemple.
  • Se fixer des priorités: selon le principe universel de Pareto, 80% des objectifs que nous atteignons sont produits pendant 20% de notre temps. Ce qui implique que nous consacrons 80% de notre temps aux 20% des objectifs restants, par manque de vision claire. En clair: on tourne fou, on hiérarchise mal. L’intérêt de faire le tri entre ce qui est urgent et ce qui peut attendre est alors double: ne pas s’encombrer de tâches futiles, voire inutiles, et utiliser plus efficacement le temps qui nous est imparti. Résultat: vous libérez du temps, ce qui contribue à une certaine paix intérieure.
  • Apprendre à dire non: arrêtez de tout accepter constamment, surtout si le temps vous manque et/ou si vous vous sentez fatiguée. Poser vos limites vous permettra d’éviter l’overdose de travail, mais aussi de loisirs, et d’avoir plus de temps pour vous et votre repos.
  • Arrêter de vouloir être parfaite: nombre de femmes ont tendance à vouloir faire en sorte que tout soit le plus parfait possible. Une maison bien rangée, des menus faits maison, des enfants tirés à quatre épingles (et une photo Instagram dans la foulée)… Un idéal qui génère stress et déceptions. Un conseil: faites simplement de votre mieux.
  • Apprendre à déléguer: que ce soit au travail ou dans la vie quotidienne, arrêtez de vouloir tout porter sur vos épaules et demandez aux autres de participer ou de s’occuper des tâches que vous n’avez pas le temps de faire. Une excellente manière de mieux répartir la charge mentale. Déléguez au co-parent, aux enfants, à la baby-sitter, à un voisin que vous rémunérez à la mission…

Lire aussi: Comment impliquer les enfants dans la vie quotidienne pour alléger sa charge mentale?

2. Apprendre à faire des choix

Une fois que vous aurez appris à appliquer le lâcher-prise (vous avez retenu: personne n’est parfait), la prochaine étape sera de faire des choix pour alléger votre agenda et votre espace.

  • Dégager l’espace de vie: être entourée de trop de choses fatigue. Pour gagner en énergie, entamez un grand tri: pour chaque objet, posez-vous la question de savoir si vous l’utilisez vraiment ou pas et s’il vous apporte de la joie (on peut ne pas utiliser tel objet, mais l’aimez de tout notre cœur). Si la réponse est oui, gardez l’objet. Si la réponse est non, vendez, donnez ou jetez.
  • Prendre du temps pour soi: en cas de surmenage, on a tendance à laisser tomber ce qui détend: un resto, une balade, une séance de sport, même à la maison… Surtout, maintenez ces activités et laissez de temps en temps le reste de côté. En prenant du temps pour vous, vous retrouverez de l’énergie.
  • Bien choisir son cercle de proches: ne vous sentez pas obligée de dire oui à tous les événements auxquels vous êtes conviée, en particulier si vous n’avez pas réellement envie de vous y rendre. Demandez-vous si vous prenez du plaisir à être en la présence de X ou Y ou si les côtoyer tient davantage d’une obligation.
  • Mesurer l’importance des choses: plutôt que de courir après les activités, choisissez-en une ou deux sur la semaine dont vous pourrez profiter à fond, plutôt que de vous éparpiller. Et cela vaut aussi pour les activités des enfants: les inscrire au tennis ou au solfège? Les emmener au Club Med ou travailler moins et faire du camping? Faire des choix conscients vous aidera à être à votre juste place.

2 remèdes contre la fatigue physique

  • Bouger: même si vous n’en avez pas envie, pensez à vous dépenser. Le bon plan? Aller se promener! Une promenade de 20 minutes fait du bien au corps et à la tête, puisque cette pratique apporte un profond sentiment de détente et conduit au lâcher-prise.
  • Veiller à la qualité de votre sommeil: éviter de placer votre GSM près du lit, coupez les écrans au moins une heure avant d’aller vous coucher et prenez un bain ou lisez un bon bouquin plutôt que de rêvasser devant la télé. Allez au lit quand vous vous sentez fatiguée, afin de respecter votre rythme biologique (et donc même si votre moitié ne monte pas, elle).

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)