Comment arriver à gérer le confinement lorsqu’on est seule?

Comment arriver à gérer le confinement lorsqu'on est seule?
Getty Images

Le confinement seule est loin d’être évident. Être en tête-à-tête avec soi-même 24h/24 n’est pas une situation habituelle et crée de l’angoisse. On vous explique pourquoi et surtout comment y remédier.

Depuis mercredi 15 avril, la Belgique sait que cette période de confinement est prolongée jusqu’au (minimum) 3 mai. Une nouvelle raisonnable, mais un coup dur pour les personnes confinées seules et livrées à elles-mêmes depuis un mois déjà.

Une période angoissante

« Aujourd’hui, on vit une période charnière, que personne n’a jamais vécue auparavant. Et puis, c’est arrivé un peu du jour au lendemain. C’est donc normal que la situation suscite des peurs. L’humain est mis face à des incertitudes, ce qui fait donc naître un sentiment d’anxiété qui est une réaction propre à l’Homme pour se protéger du danger. Bien que chacun réagisse différemment, selon ses blessures, ses failles, son caractère, le chamboulement est bien réel », nous expliquait la psychologue et coach de vie Émilie Mouton, pour notre article Sommeil perturbé? On vous explique pourquoi et on vous livre des conseils.

Depuis un mois, tout le monde a perdu ses repères habituels et s’en est créé des nouveaux… Et puis, les incertitudes face à l’avenir sont également bel et bien présentes. Va-t-on reprendre notre vie comme si de rien n’était le 3 mai? Qui pourra retourner travailler? Pas de festivals cet été, mais un souper chez des amis ou avec la famille sera-t-il possible? Et surtout, la personne seule se demande: « vais-je rester seule encore longtemps? ». Le plus dur dans tout ça? Personne ne sait donner une réponse claire. Et donc les angoisses reprennent de plus belle.

Pourquoi est-ce dur pour une personne seule?

Chaque personne seule vit son confinement de manière différente. Certaines se complaisent dans cette situation de solitude tandis que d’autres le vivent mal. En effet, tout le monde a besoin de se retrouver seule par moment, mais souvent, ces instants sont choisis. Alors que cet isolement, dû au confinement, a été imposé. Et surtout, il risque de durer encore un peu… Près de 50 jours à ruminer seule dans son coin, ce n’est pas facile.

Comment vivre mieux ce confinement seule?

Entre se créer un cadre, rêvasser, maintenir le lien avec la famille et les amis, il faut arriver à se trouver un équilibre.

Mettre un cadre

Que vous télétravaillez ou pas, il est important de vous mettre un rythme pour la semaine: se lever à heure fixe, idem pour les repas et l’heure du coucher. Mettre un cadre permet de se rapprocher du quotidien présent avant le confinement et d’éviter les petits coups de déprime où vous êtes perdue. Vous aurez l’impression d’avoir le contrôle sur votre journée.

Faire des activités

Le confinement n’a pas pour but de faire une meilleure version de vous-même. Inutile de se mettre la pression à vouloir devenir couturière, spécialiste du yoga, boulangère ou encore sportive de haut niveau. Non, ne vous forcez surtout pas à faire les choses parce que les autres le font. Par contre, rythmer vos journées avec des activités, même toutes petites soient-elles, est indispensable. Le temps vous paraîtra moins long et votre esprit sera occupé. Cela peut être une lecture, réagencer vos meubles, ranger votre habitat, vous cuisiner un bon petit plat, passer des appels, envoyer des lettres, replonger dans des souvenirs grâce à un vieux disque dur, suivre une séance de sport en direct quand vous en avez envie… Vous avez l’embarras du choix.

Maintenir le lien

On ne le répétera jamais assez, mais garder contact avec les gens qui vous entourent ne vous fera que du bien. De nombreuses solutions existent. Qu’elles soient classiques avec une lettre envoyée ou une photo, plus fun via des e-aperos avec les amis ou quotidiennes avec un petit message par jour à votre famille par exemple, elles vous feront du bien.

Ne gardez pas tous vos ressentis pour vous mais exprimez-les. Et si vous avez du mal à en parler, couchez-les sur papier. Cela vous aidera également.

Voir le positif

Vous avez profité des rayons du soleil aujourd’hui? Vous avez terminé un bouquin? Vous avez découvert un nouveau parc près de chez vous où vous balader tranquillement? Repensez à ces petits plaisirs quand vous broyez du noir… Parce qu’il n’y a pas que du négatif durant ce confinement.

Et puis, rêvez de l’après. On ne sait pas quand, ni comment le monde reprendra sa route, mais penser à tous ces autres petits plaisirs « non confinés » qui viendront s’ajouter à ceux que vous vous êtes créés durant cette quarantaine vous permettra de tenir encore un peu plus! Courage!

Plus d’articles confinement et psycho ci-dessous

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)