L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

Pourquoi faut-il déconnecter de son smartphone en tant que parent?

Par Justine Leupe

Les dangers des écrans pour les enfants sont souvent pointés du doigt. L’usage intensif du smartphone chez les parents, moins. Pourtant, il a des répercussions sur le développement des petits.

À table, en balade, quand les kids prennent leur bain, le temps d’une activité en famille… Il n’est pas rare qu’un adulte sorte son GSM pour consulter ses mails, ses réseaux sociaux ou les infos, alors qu’il passe un moment avec ses proches. Une attitude qui le plonge dans son monde et qui l’empêche d’interagir avec la société qui l’entoure. Un mauvais exemple pour les enfants, mais pas uniquement.

2 bonnes raisons de lâcher son téléphone

Le risque pour un parent d’abuser de son smartphone devant ses enfants est de perdre le lien avec eux.

Moins de lien, moins de langage

Le smartphone peut vite accaparer l’attention de l’adulte qui n’entend plus les besoins ou questions de l’enfant. Il y répondra approximativement ou sans grand entrain, parfois avec agacement ou agressivité. Un moment familial peut alors se transformer en moment solitaire pour le petit. On sait pourtant combien l’enfant a besoin d’interactions pour grandir, développer ses aptitudes, découvrir et comprendre le monde qui l’entoure. Les répercussions d’un parent hyper connecté sont directes pour l’enfant au niveau du langage, des apprentissages, de la psychomotricité car l’adulte est moins “présent” et moins ancré.

Une addiction qui se transmet

Un enfant qui voit régulièrement ses parents un smartphone à la main aura tendance à développer plus vite une e-addiction car il reproduira ce qu’il a vu tout au long de son enfance. L’adulte est le modèle, il est donc crucial de mesurer son usage du téléphone pour empêcher que l’enfant ne devienne accro aux écrans.

Lire aussi: Stress ou burn-out? Au secours, je n’en peux plus!

Comment décrocher de son smartphone?

Le but n’est pas d’abandonner son précieux gadget – il fait, à l’heure actuelle, partie de notre vie -, mais de modérer son utilisation en famille via deux actions simples.

Des moments “sans”

Il est essentiel de s’accorder des moments sans smartphone. Que ce soit lors de sorties organisées (balades, visites…) ou des repas quotidiens (on a vite fait de faire défiler les news au petit-déjeuner). Ces “pauses smartphone” seront bénéfiques pour les kids, mais également pour les adultes. Déterminez en couple (ou challengez-vous seul) les moments où vous n’aurez pas de téléphone sur vous.

Des photos à l’ancienne

Qu’il est bon de profiter du moment présent et de se créer un souvenir mental! Fini les photos à tout bout de champ, on laisse de côté ce smartphone qui nous sert à filmer ou photographier ce petit bout qui grandit. Car oui, cette action anodine engendre facilement une visite sur différentes applications ensuite (story Instagram, éditeur photos, envoi par WhatsApp aux grands-parents ou amis…). Résultat: l’adulte est déconnecté d’un moment privilégié. Si vous aimez vraiment capturer les instants en photo, pensez à emporter un appareil avec vous, comme au bon vieux temps!

Vous trouverez encore plus de conseils dans cet article: Comment mieux gérer le temps passé sur son téléphone?

Le bien-être numérique vous intéresse?

Recettes, mode, déco, sexo, psycho: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires