Les 11 plus grands designers belges

Les 11 plus grands designers belges
Chaise LCP Maaten Van Severen - Design Museum Brussels

Il n’y a pas que l’Art nouveau en Belgique! Des designers de talent ont contribué à placer notre petit pays sur la scène arty internationale.

Parfois, on côtoie leurs œuvres sans même s’en apercevoir: dans les cinémas, les universités, les banques, les administrations, les bureaux, les parcs. C’est d’ailleurs l’un des principes du design industriel qui naît au 20e siècle: allier le beau et l’utile et le rendre accessible au plus grand nombre. Nombre de designers belges ont épousé cet idéal moderniste et fonctionnaliste au lendemain de la guerre, dans les années 50.

Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910)

L’architecte et décorateur liégeois est l’un des représentants majeurs de l’Art nouveau. Inspiré par le courant Arts & Crafts anglais (qui invite à ne pas scinder le travail artistique de l’artisanat, l’intellectuel du manuel), il se met à la création de meubles en 1894. Il délaissera petit à petit l’artisanat pour la production industrielle, “la beauté devant être accessible à tous”, pour devenir un précurseur du mouvement moderne et du design. Vous l’avez peut-être déjà repérée: sa maison personnelle, la villa l’Aube, classée au patrimoine exceptionnel de Wallonie, se situe dans le parc privé de Cointe à Liège.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Les frères De Coene (1895)

La manufacture de Jozef et Adolf De Coene à Courtrai travaille des essences exotiques comme l’ébène de Macassar. La firme a traversé les époques et les styles: des aménagements Art nouveau des maisons courtraisiennes, au modernisme à l’entre-deux-guerres, puis au brutalisme (béton brut, veinures apparentes…) entre les années 50 et 70. Les créations les plus emblématiques du duo sont certainement les enfilades massives et autres larges buffets en bois sculpté, dont s’est peut-être inspiré Frédéric Nicolay pour certains de ses cafés bruxellois (le Belga à Flagey, notamment).

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Marcel-Louis Baugniet (1896-1995)

Marcel-Louis Baugniet étudie à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles aux côtés de Magritte et de Delvaux. Il se marie avec la danseuse et chorégraphe Akarova, pour qui il réalise costumes et décors. Tantôt peintre, dessinateur, affichiste, l’artiste se détourne de son activité graphique vers les années 1920 pour se consacrer à la création d’un mobilier fonctionnel. “Le beau, c’est l’utile. La fonction crée la forme”, écrivait-il dans un manifeste artistique. Il crée la ligne de meubles “Standax” qui peuvent être démontés et empilés. Ses créations aux lignes épurées et en acier rappellent le style de la designeuse Charlotte Perriand.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Hotermans (@hotermansmarc)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Léon Stynen (1899-1990)

L’architecte Léon Stynen est connu pour ses constructions Art déco, modernistes et fonctionnalistes: le Casino d’Ostende, de Chaudfontaine et de Knokke, le cinéma Eldorado place de Brouckère et le Conservatoire Royal de Musique d’Anvers. Il est aussi l’auteur de l’une des chaises emblématiques du design belge: la SL58, créée à l’occasion de l’Expo 58.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jacques Dupuis (1914-1984)

Jacques Dupuis s’est formé à La Cambre auprès de l’architecte moderniste Victor Bourgeois. Il a contribué à la reconstruction de la Belgique après la guerre en 45, en concevant nombre de bâtiments d’entreprises, d’églises et de cités sociales. On lui doit la magnifique maison “Le Parador” à Woluwé-Saint-Pierre à Bruxelles pour laquelle il a aussi dessiné le mobilier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Justyn Chapman (@justyn_chapman)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jules Wabbes (1919-1974)

Son destin est hors du commun: d’abord photographe, puis intermittent du spectacle, Jules Wabbes ouvre un magasin d’antiquités à Bruxelles après le Seconde Guerre mondiale. Petit à petit, il restaure des meubles et commence à construire ses propres modèles. En 1952, il conçoit son premier meuble à lattes, technique qui deviendra sa signature. Il sera mandaté pour aménager les cabines des avions de la Sabena et enchaînera, dans les années 60, de nombreux projets ambitieux: ambassades, bâtiments administratifs, théâtres, écoles, universités… On lui doit l’aménagement des premiers kots de Louvain-la-Neuve.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 𝐁𝐮𝐥𝐨 (@bulofurniture)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Willy van der Meeren (1923 – 2002)

Profondément moderniste, après des études à La Cambre, Willy van der Meeren œuvre pour un unique but: le logement social. Dans un contexte d’après-guerre, ce dernier doit être simple et fonctionnel. Dans les années 50, il conçoit aussi des meubles en formica, avec des formes ludiques et des couleurs joyeuses.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Christophe Gevers (1928-2007)

Christophe Gevers compte parmi les grands architectes d’intérieur de l’après-guerre. Après un passage chez De Coene, il travaille pour l’agence Knoll International à Bruxelles et affine son propre style. En 1959, il signe la chaise TBA qui le fait entrer dans le monde du design. Il est aussi connu pour avoir aménagé de nombreux lieux publics de la capitale. Acrobate, il adapte son style au très chic Vieux Saint-Martin du Sablon (1968) comme au Quick de la Porte de Namur (1984). Vous y repenserez…

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jean-Paul Emonds-Alt (1928-2014)

On lui doit l’invention du logo du métro bruxellois, le fameux “M”. Après une formation de sculpture à La Cambre, il se consacre entièrement au design industriel à partir de 1964 et réalise une quantité d’objets: bouteille Spa, casque de moto, fauteuil, lampe, caméscope. Artiste multidisciplinaire, il réalise aussi les nouveaux vitraux de la cathédrale Sainte-Gertrude à Nivelles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chez Romain (@chezromain_)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Charles Dethier

On trouve très peu d’informations sur Charles Dethier, sinon la mention de cette lampe “Ove” qu’il a créée en 1968 et pour laquelle il a reçu le prix du Signe d’Or décerné par le Design Centre de Bruxelles. Il est aussi l’un des membres fondateurs de BEDA (Board of European Design Associations).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Art_Tease (@isb_arttease)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Maarten Van Severen (1956-2005)

Maarten Van Severen étudie l’architecture à Gand et commence à créer ses meubles à la fin des années 80. Dans les années 90, il dessine des meubles pour les grands éditeurs comme Vitra, Kartell ou Bulo. Il signe notamment la chaise LCP pour Kartell, réalisée d’une seule pièce en vinyle transparent, devenue une assise iconique du design des nineties.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plus d’infos Exposition BELGISCH DESIGN BELGE au Design Museum Brussel 

Plus d’articles sur le design

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)