Tous à pied: l’asbl qui défend les marcheurs

Tous à pied: l'asbl qui défend les marcheurs
Getty images

Quand toutes les activités nous étaient confisquées pendant le confinement, la marche est apparue comme le seul et unique moyen de s’aérer le corps et l’esprit. L’occasion idéale pour l’association « Tous à pied » de rappeler qu’avant d’avoir une voiture ou un vélo, nous sommes des piétons.

Rappelez-vous: le chant des oiseaux, le calme des rues désertées par les voitures où promeneurs et cyclistes avaient repris leurs droits. Osons le dire, la période de confinement aura été une parenthèse dorée au niveau de la mobilité. Beaucoup d’entre nous se sont remis à faire du vélo, ont ressenti le besoin de courir, ou tout simplement de marcher. Alors que les intérêts des cyclistes sont représentés par de nombreuses associations, l’asbl « Tous à pied » commence à élever la voix pour défendre les piétons et la culture de la marche.

Les piétons, le parent pauvre de la mobilité

Boris Nasdrovisky dirige l’asbl « Tous à pied » depuis deux ans. L’association qui existe depuis plus de 15 ans avait au départ pour mission de protéger les anciens chemins de sentiers de Belgique. Depuis quelques années, elle a décidé de faire un pas plus loin: « C’est bien de sauvegarder les sentiers et chemins, mais ils survivront d’autant mieux s’ils sont empruntés. On a alors décidé d’élargir notre champ d’action pour travailler aussi sur les personnes qui les utilisent. Et Boris Nadrovisky de rappeler, « d’autant que la marche ce n’est pas uniquement pour faire des balades. Nous sommes tous au moins piétons une fois dans la journée, quand on se rend à la gare pour prendre son train, quand on fait une course après avoir garé sa voiture, etc. »

Repenser la place du piéton

Paradoxalement, le confinement nous a donné l’occasion de réapprendre la proximité, estime Boris Nadrovisky. « Avec le télétravail, nous avons cessé de parcourir de grandes distances pour aller au bureau. Pour faire nos courses, nous avons délaissé les grandes surfaces pour nous rendre dans les commerces à côté de chez nous. Et pour les loisirs et maintenir une activité physique, nous avons exploité les seuls moyens que nous avions encore à disposition: la marche, la course et le vélo ». Si certains en ont profité pour se réapproprier les rues et redécouvrir leur quartier et leur région, le déconfinement sonne l’heure de la cohabitation. « Il nous oblige à avoir une réflexion sur la place des modes actifs dans l’espace public. Du jour au lendemain, on se retrouve à faire la file sur le trottoir, à devoir marcher sur la route pour éviter les autres piétons, les bars et les cafés doivent espacer leurs tables, etc. Il faut repenser l’espace public pour que tout le monde ait sa place ».

Marcher, un loisir de proximité

Cette période de déconfinement représente donc une aubaine pour l’association « Tous à pied » dont la mission apparaît comme vitale et urgente: défendre les piétons et veiller à faciliter leur déplacement. Et l’enjeu est de taille à l’approche des vacances scolaires, avec de nombreuses familles qui resteront certainement en Belgique. « Outre les différentes actions de sensibilisation auprès des communes, des écoles, nous voulons valoriser les loisirs de proximité à travers la marche. Nous bénéficions d’un important réseau de sentiers qui est historique et appartient à notre patrimoine culturel. Et il n’est pas forcément nécessaire d’aller loin pour en profiter. Il y a certainement des sentiers à découvrir juste derrière chez vous! ». Boris Nadrovisky poursuit avant de conclure: « On a aussi tendance à oublier que les piétons, c’est ce qui rend nos villes vivantes et conviviales, ça favorise les interactions sociales et stimulent l’économie locale. Il n’y a que des bénéfices à en tirer! ».

Bon à savoir: L’asbl « Tous à pied » a mis en place un calendrier de l’Avent des vacances scolaires et publie tous les jours jusqu’au début des congés, une idée pour profiter de la Belgique à pied.

Plus d’infos:

Envie de balade? Ces articles devraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)