Francofolies de Spa: 3 moments forts que l’on retiendra de l’édition 2018

Francofolies de Spa: 3 moments forts que l'on retiendra de l'édition 2018
© Reporters / Bpresse

Du 19 au 22 juillet 2018, Spa a accueilli comme chaque année le festival des Francofolies. Pendant 4 jours, la ville entière a vécu au rythme de la chanson française. Voici les 3 moments forts à retenir de cette 25ème année du festival.

1. L’émotion de « Les feux d’artifice », Calogero

La scène Pierre Rapsat a accueilli le samedi Calogero en tête d’affiche. Ce dernier a donné un incroyable concert, dont on retiendra, entre autres, l’interprétation de son titre Les feux d’artifice. Lors de cette magnifique et émouvante chanson, les spectateurs ont hissé leurs smartphones afin de créer une pluie de lumière, alors que le chanteur l’interprétait au piano.

2. Francis Cabrel, « La Dame de Haute-Savoie »

La foule était de mise vendredi, lors du concert de Francis Cabrel. En effet, l’artiste, rare sur scène et encore plus en festival, a attiré du beau monde puisqu’il s’agissait de la seule date belge de sa tournée. Le chanteur a ainsi interprété ses nombreux tubes mais l’ambiance restait timide, malgré le public acquis. La Dame de Haute-Savoie a finalement transporté le concert à un autre niveau.

3. Isolde, la découverte des Francofolies

Dès la mise en scène, Isolde intrigue: la jeune femme chante installée derrière sa batterie, entourée de pas moins de 7 musiciens et choristes. Autre particularité: l’artiste gantoise chante en français. Alors qu’elle vient de se lancer en solo, Isolde conquiert le public, de plus en plus rempli au fur et à mesure du concert. À découvrir de toute urgence.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)