6 livres géniaux avec une couverture peu inspirante

6 livres géniaux avec une couverture peu inspirante
© Will Tarpey/Unsplash

Ne vous fiez pas aux apparences: d’excellents romans se cachent derrière des couvertures trop niaises, aux couleurs pastel ou peu sérieuses.

Que celle qui n’a jamais jugé un livre sur sa couverture nous jette la première pierre: lorsqu’on se balade dans notre librairie préférée, nous sommes naturellement attirées par des couvertures qui nous touchent. Et si certaines maisons d’édition optent pour l’épure (comme Gallimard avec sa collection Blanche), d’autres usent et abusent des illustrations.

6 livres qu’il faut ouvrir malgré leur couverture

La couverture d’un roman est un vrai outil marketing: elle indique son genre littéraire (science-fiction, polar, romance…) ainsi que le lectorat cible (jeunesse, adulte…). Mais il ne faut pas toujours s’y fier: certains bouquins ne semblent pas attractifs au premier regard, mais méritent toute notre attention.

1 La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose – Diane Ducret

Ciel bleu, nuages blancs, flamant rose… Le roman de Diana Ducret semble enfantin si on se fie à sa couverture (et à son titre). Pourtant, il raconte un combat poignant et offre une belle réflexion sur l’amour ainsi que sur la confiance en soi.

 

Résumé: La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid: tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir.

Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence: les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’ emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie…

On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

2 La vie sauvage – Thomas Gunzig

Édité par la maison Au Diable Vauvert, La vie sauvage a une seconde vie chez Folio, la collection de poche des Éditions Gallimard. Sa couverture représente un jeune homme sur fond vert: un code graphique généralement utilisé pour la science-fiction. C’est pourtant dans la société actuelle que se déroule l’histoire poétique et cynique de Thomas Gunzig.

 

Résumé: Seul rescapé d’un accident d’avion lorsqu’il était bébé, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé par hasard le jour de ses seize ans et ramené à sa famille en Belgique, il va découvrir les misères de la civilisation: un monde urbain pollué et obsédé par la consommation. La rage au ventre, il mettra tout en œuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.

3 Watership Down – Richard Adams

La maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture se compose notamment de la collection Les grands animaux. Les romans de cette dernière sont dotés d’une jaquette en Rives Tradition: des papiers marqués à chaud d’une dorure. Un choix très esthétique (l’effet est bien là!), mais qui ne comporte aucune information sur le bouquin. Il faut donc prendre le temps de l’ouvrir pour découvrir le résumé. Un geste que vous ne regretterez pas si vous vous arrêtez sur le roman de Richard Adams, Watership Down.

 

Résumé: C’est parfois dans les collines verdoyantes et idylliques que se terrent les plus terrifiantes menaces. C’est là aussi que va se dérouler cette vibrante odyssée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel et le surprenant Fyveer, une poignée de braves choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Tout commence par la vision d’une catastrophe imminente qu’a le plus jeune des deux frères, un puissant et terrible pressentiment que son peuple va bientôt mourir dans un bain de sang. Mais le chef de la communauté, celui qui pourrait les aider, refuse de l’écouter. Prémonitions, malices et légendes vont guider ces héros face aux mille ennemis qui les guettent, et leur permettront peut-être de franchir les épreuves qui les séparent de leur terre promise, Watership Down. Mais l’aventure s’arrêtera-t-elle vraiment là? Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et, par dessus tout, vous ressentirez l’irrépressible désir de savoir ce qui va se passer.

4 Une dose de douleur nécessaire – Victoire de Changy

Une histoire d’amour frivole à l’eau de rose? Pas du tout! Une dose de douleur nécessaire, contrairement à ce que pourrait suggérer sa couverture sage, est un récit de profondeur, de nuances, et il est extrêmement bien écrit.

 

Résumé: “Mais je suis quoi pour toi, elle lui demande. Je suis quoi, elle insiste, un bonus? Ta petite dose de douleur nécessaire?” C’est un drôle de ballet qui se joue à Bruxelles. Elle est jeune, songeuse, tout à lui. Il a une vie ailleurs et le double de son âge. Rencontre insolite, séduction musicale, retrouvailles fugaces… Mais quand l’amour en vase clos ne suffit plus, les tensions s’avivent. Et la douceur devient douleur.

5 Mamma Maria – Serena Giuliano

Serena Giuliano est de ces auteures catégorisées feel good, qu’on aime dévorer en été. Un statut qu’elle doit notamment à son activité de blogueuse… Italienne, elle aime raconter des histoires de son pays natal. Mamma Maria ne fait pas exception à la règle! Mais ce n’est pas qu’un portrait ensoleillé de la côte amalfitaine que nous dresse Serena Giuliano: il s’agit d’une histoire poignante rappelant une sombre actualité.

 

Résumé: “Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers? Comme d’habitude? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille! – Oui, merci, Maria”.

Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.

Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti. Il fait quand même meilleur ici. Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette. Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible. Enfin, paisible jusqu’au jour où…

6 La Vraie Vie – Adeline Dieudonné

La Vraie Vie a une couverture pour le moins mystérieuse, qui reflète parfaitement le malaise dont il est question dans le roman. Mais pour comprendre pourquoi cette image de bête féroce enfermée dans une maison illustre l’histoire d’une fillette de dix ans qui cherche à surmonter ses angoisses, il faut avoir lu le bouquin… Ne vous fiez donc pas aux apparence: au fil des pages, le lecteur comprend la métaphore de cette couverture énigmatique qui prend soudainement tout son sens.

 

Résumé: C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.

Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups, et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Vous aimez lire?

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)