On a vu (et adoré): « Un homme pressé » avec Fabrice Luchini et Leïla Bekhti

On a vu (et adoré): "Un homme pressé" avec Fabrice Luchini et Leïla Bekhti

Si vous êtes fan du phrasé éloquent de Fabrice Luchini, « Un homme pressé » devrait faire partie des prochains films que vous irez voir au cinéma. Librement inspirée de la vie de Christian Streiff, ancien patron du groupe automobile PSA, cette comédie dramatique nous invite à réfléchir sur notre façon de vivre.

Fabrice Luchini fait partie de ces personnalités que l’on adore ou que l’on déteste. Si vous appartenez à la première catégorie, alors vous ne serez pas déçue devant la comédie dramatique de Hervé Mimran: « Un homme pressé », qui signe le retour de l’acteur français dans les salles obscures.

L’histoire

Librement adapté de la biographie « J’étais un homme pressé » de Christian Streiff, ce film dépeint l’histoire d’Alain (Fabrice Luchini), un homme d’affaires à la tête d’une célèbre compagnie automobile. Sa vie, il la passe à courir de rendez-vous en rendez-vous, tout en rétorquant à ses proches sa phrase favorite: « Je me reposerai quand je serai mort ». Il ne s’accorde aucun répit, pas même pour sa fille qu’il ne voit pas grandir. Un jour, il se retrouve terrassé par un accident cérébral qui provoque chez lui de profonds troubles de la parole et de la mémoire. Et comme son entreprise « ne peut pas se permettre d’avoir une personne diminuée à sa tête », Alain se retrouve licencié et voit sa vie basculer du jour au lendemain. Atteint d’aphasie, il est rapidement pris en charge par une jeune orthophoniste prénommée Jeanne (Leïla Bekhti). Malgré un premier contact difficile, Jeanne et Alain vont, petit à petit, apprendre à se connaître et chacun va aider (ou aimer?) l’autre à sa façon.

Au casting, on retrouve l’excellent Fabrice Luchini, ainsi que la merveilleuse Leïla Bekhti, également à l’affiche du film « Le Grand Bain » de Gilles Lellouche, mais aussi Rebecca Marder (La Rafle), Yves Jacques (Le talent de mes amis) , Micha Lescot (Nos futurs), ou encore Igor Gotesman (Un week-end à Paris).

Notre avis

On ne va pas vous mentir: le point fort de ce film est sans aucun doute l’interprétation magistrale de Fabrice Luchini. Si l’histoire reste assez classique (l’histoire d’un patron odieux qui subit un drame et qui devient une belle personne), les envolées verbales prononcées par l’acteur n’en sont pas moins délectables. Qui de mieux que Fabrice Luchini pour interpréter le rôle d’un grand orateur frappé par un accident qui le prive de sa plus grande force, son éloquence? Les contrepèteries et les mots en verlan assénés avec tant d’assurance par Alain font naître des dialogues plutôt cocasses qui nous ont fait rire aux éclats. Leïla Bekhti est également très touchante dans son rôle, et on peut dire que le duo d’acteurs fonctionne très bien.

Mais le film n’est pas seulement drôle. Au travers du thème de l’AVC, le film pose une question qui fait écho à notre propre situation: prenons-nous suffisamment le temps de vivre? Vous l’aurez compris, « Un homme pressé » est un film simple et rempli de douceur, qui n’a pas manqué de nous faire rire, mais aussi de nous faire monter les larmes aux yeux. À voir sans tarder au cinéma (sans trop se presser toutefois)!

Envie d’une petite sortie cinéma? Découvrez notre sélection de films à ne pas manquer ce mois-ci!

Fan de ciné? Ceci pourrait également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)