Témoignage: j’ai testé la méditation

Témoignage: j'ai testé la méditation
La méditation est très tendance. Même les chefs d'entreprise s'y mettent. Les bénéfices le plus souvent cités: plus de calme, plus de clairvoyance, plus de bienveillance, plus d'efficacité… Régine, journaliste Femmes d'Aujourd'hui, a voulu tester, en commençant très fort: 48 h, à l'abbaye de Maredsous! Son verdict. 

Qu'ont donc en commun les stars comme Clint Eastwood, Katy Perry, Paul McCartney, Jennifer Aniston, Gisele Bündchen, le chef coq Thierry Marx, l'ex-boss d'Apple Steve Jobs, une foule de décideurs et grands patrons, mon boulanger, la prof de danse des enfants, Père Jean-Daniel… et bientôt votre humble serviteur? Ils méditent. Au moins une fois par jour, une vingtaine de minutes. Résultat, selon les pratiquants: un rayonnement naturel, du succès, beaucoup d'intégrité, d'assertivité, une certaine harmonie avec soi et avec le monde.

En route pour Maredsous

Meditation Maredsous

Lorsqu'on évoque calme et sérénité, le premier endroit auquel je pense est… l'abbaye de Maredsous. Majestueuse, un brin austère, elle possède toutes les qualités pour un petit séjour loin de l'agitation de la vie ordinaire. Donc, par un lundi un peu couvert de juin, 10 h 30, je débarque au bureau de l'hôtellerie où m'accueille Père Jean-Daniel. Baignée d'une jolie lumière, une chambre spartiate (mais où finalement rien ne manque) m'attend.

Qu'est-ce au juste que la méditation?

La méditation consiste à atteindre un certain niveau de détachement qui mène à une vigilance intérieure et donc une pleine conscience de l'instant présent . La méditation en général n'est ni une religion, ni une croyance, juste une façon "d'être". Réussie, elle aide à entrer dans un état de silence, dans la peau d'un observateur neutre qui voit passer les pensées, les émotions, les sensations physiques sans s'y identifier. Au bout de semaines et de mois d'apprentissage, on se connaît mieux, la vie devient plus harmonieuse, on s'ouvre aux autres.

Une foule de techniques existent. Parmi elles, je me penche sur la "Pleine Conscience" qu'on considère souvent comme "le cœur de la méditation bouddhique". Sceptique? Sachez que de nombreux travaux scientifiques – dont ceux conduits par les américains Jon Kabat-Zinn et Richard Davidson (1) – ont prouvé que la méditation améliore la mémoire, la réactivité et l'endurance, prévient la dépression et intervient de façon positive sur les circuits cérébraux qui favorisent anxiété, stress, irritabilité…. Ceux qui la pratiquent régulièrement iraient moins souvent chez le médecin.

Il me faut plusieurs tentatives…

Il me faudra plusieurs tentatives pour parvenir à évacuer mes pensées (la liste des courses, le rendez-vous chez le dentiste à annuler…), à cesser de me répéter – évidemment – sans succès que je ne dois penser à rien et rester "simplement" assise confortablement en lotus, les yeux fermés. Au bout de ces vingt dernières minutes, même si mes pensées jouaient à saute-mouton, j'ai réalisé que j'avais pu "observer" mon esprit s'agiter et que j'étais finalement nettement plus calme que quand j'avais démarré. En méditation (comme dans la vie d'ailleurs), un échec n'en est pas vraiment un. Il constitue plutôt un pas en avant, un progrès.

Tour à tour, je me suis concentrée sur ma respiration, sur le bruissement des feuilles d'arbres, sur mes mains posées sur les genoux, sur le rayon de soleil qui réchauffait ma nuque, sur le chant des carillons de l'église. A l'arrivée, mes tracas étaient toujours bien là mais sans la loupe.

Enfin, je lâche complètement prise

Méditation Régine Segers maredsous

Le moment où je me suis le plus approchée d'une méditation profonde s'est produit durant le second repas de midi, avec les moines de l'abbaye. Pendant que l'un d'entre eux lisait à voix haute et monotone quelques textes du Nouveau Testament et que chacun des convives dégustait son assiette dans un silence (vraiment) religieux (et obligatoire), je me suis contentée de suivre le mouvement, de laisser fondre la purée sur ma langue, de savourer les haricots verts, d'écouter croquer les pommes du dessert dans le beau réfectoire solennel, tout de bois et de vitraux multicolores. Allez savoir pourquoi, les sens en éveil, j'ai ressenti une certaine plénitude… spontanée, un bonheur intense et fugace pour "rien", gratuit, un lâcher-prise dont je me souviendrai longtemps. Le plus étrange est que, grande bavarde devant l'éternel, je n'ai pas eu envie de raconter cette belle énergie, mais de la garder au fond de moi, par peur de la voir s'envoler trop tôt.

Je suis assez convaincue

A ce stade, loin de moi le sentiment d'avoir abouti. J'ai encore bien du chemin à parcourir! Cela dit, en deux jours, j'ai réappris qu'il m'appartient de cultiver ces espaces d'intimité avec moi, qui, j'en suis convaincue, permettent d'y voir plus clair dans les priorités de la vie, de l'accepter comme elle coule, sans plus négliger de se connecter à soi… et, par effet rebond, aux autres (conjoint, enfants, amis, inconnus…). Si j'ai touché du doigt ce silence radieux et cette introspection fabuleuse, ici, dans les murs de l'abbaye de Maredsous, je devrais pouvoir le faire à peu près partout, avec encore beaucoup d'entraînement.

                                                                                                   Régine Segers

Quelques livres pour vous aider

  • Méditer pour ne plus stresser, Trouver la sérénité, une méthode pour se sentir bien, Mark William et Danny Penman, éd. Odile Jacob, 2013. Avec CD.
  • Taï Chi, la méditation en mouvement, Peter M. Wayne, éd. Belfond, 2014.
  • L'amour qui guérit, la bienveillance par la méditation, Sharon Salzberg, éd. Belfond, 2015.
  • 4. Ces décideurs qui méditent et s'engagent, Sébastien Henry, éd. Dunod, 2014.

Quelques possibilités de stage

  • www.pleine-conscience.be
  • www.emergences.org
  • www.tetra-asbl.be
  • www.cristal-in.be,onglet "calendrier"
  • Stage de méditation chrétienne à l'Abbaye de Maredsous du 23 au 25/10/15 (85 €), infos: daniel.mischler@mardesous.com

Photos Docs privés, Shutterstock et © Fédération du Tourisme de la Province de Namur (Christian Genard, Aerialmedia et Bossiroy)

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)