Ces podcasts parlent de sexe et on adore ça

Ces podcasts parlent de sexe et on adore ça
Getty Images

On vous propose six podcasts qui évoquent les envies, les fantasmes, la sexualité, le corps et la manière de l’apprivoiser. N’ayez pas froid aux oreilles, vous ne serez pas déçues.

En roulant en voiture, en cuisinant, en rangeant… le podcast est un média qui s’écoute partout, il nous informe, nous raconte des histoires simples ou cocasses, il nous fait voyager… Bref, il y en a pour tous les goûts, et même pour ceux et celles qui veulent en savoir un peu plus sur leur corps et leur sexualité. Vous ne savez pas quoi écouter? On vous guide.

Voici six podcasts qui vous emmènent vers le plaisir par le biais de l’ouïe et/ou ils vous en apprennent davantage sur vous et votre sexualité.

Radio Clito

@ Radio Clito

Radio Clito, ce nom en dit long, on adore! Il se définit comme « un podcast qui vous titille, à destination des femmes mais aussi des hommes! On parle de sexe sans tabous, à cœur ouvert ». Une belle mise en bouche qui nous a donné envie d’appuyer sur play. Nous n’avons pas été déçues, chaque épisode représente une thématique, il est divisé en plusieurs parties: micro-trottoir, intervention d’un professionnel qui maîtrise le sujet, ainsi que les initiatrices du projet, trois amies habitant Strasbourg. Sur Radio Clito, on parle de sexualité, de féminité, d’amour et de liberté aussi!

Podcast à écouter ici.

Vibrant.e.s

© Vibrant.e.s

« Le podcast qui brise les tabous ». Dans Vibrant.e.s, des sujets de tous les jours sont évoqués, sur base de questions et de réponses précises. Quelques exemples: « Réussir son coup d’un soir », « Choisir son sextoy », « Se masturber, oui mais comment? »… Ce podcast dure une grosse dizaine de minutes par épisode et est réalisé en tandem: Carole Ruvira, sexologue, et Laura Eisenstein, responsable de l’équipe éditoriale de Ground Control, un lieu de vie pluridisiplinaire à Lyon où l’on parle de tout. Laura pose les questions que tout le monde se pose à Carole, qui y répond sans détour.

Podcast à écouter ici.

Sexplorer

© Sexplorer

Sexplorer, c’est une vingtaine d’épisodes où des témoins nous livrent leurs ressentis et leurs expériences sexuelles, seules ou accompagnées… Tout est permis. Des vraies tranches de vie sont livrées en à peine vingt minutes. On aime l’idée que parmi les nombreux témoignages, il y en a bien un où l’on se dit « Ah oui, mois aussi ça m’est déjà arrivé » ou pas, mais alors on apprend.

Podcast à écouter ici.

That’s Sade

© That’s Sade

That’s Sade, c’est un podcast totalement singulier et barré, il parle de littérature érotique: « Nous lisons ensemble le meilleur du pire de la littérature érotique ». Si le second degré et l’Histoire ne sont pas votre fort, ce podcast n’est pas fait pour vous!

Podcast à écouter ici.

Colette se confesse, histoires

© Colette se confesse

Colette se confesse, histoires, c’est clairement un podcast érotique. On retrouve des récits racontés sans détour, avec des mots crus (parce que « Colette adore dire des gros mots ») qui pourraient presque faire croire à de la grande littérature. Colette a une voix douce, un sens inné de la narration et puis beaucoup d’humour aussi. « Colette confesse ses envies et fantasmes les plus sexy », nous rappelle-t-elle.

Podcast à écouter ici.

Sex and Sounds

© Sex and Sounds

Avec Sex and Sounds, on est sur un format de podcast court, moins de dix minutes, proposé par Maïa Mazaurette sur Radio Arte. Maïa fait le lien entre « les plaisirs d’en-bas et les sons d’en-haut », c’est-à-dire tous ces petits sons émis lors d’ébats sexuels. Des infos que vous pourrez placer pour briller lors d’une soirée entre copines.

Podcast à écouter ici.

Plus de podcasts ici

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)