Oui, les hommes souffrent vraiment plus que nous pendant la grippe

Oui, les hommes souffrent vraiment plus que nous pendant la grippe
Getty Images

C’est un fait: lorsque les homme sont grippés, ils semblent toujours avoir la fâcheuse tendance à exagérer… A les croire, ils seraient même sur le point de mourir. D’ailleurs, cela porte un nom en anglais, le « man flu » ou grippe de l’homme.

Nous allons peut-être devoir arrêter de nous moquer d’eux… Car une étude américaine avance que leur « souffrance » est bel et bien réelle. Selon cette étude publiée dans l’American Journal of Physiology, les œstrogènes ont un effet antiviral sur le virus de la grippe. Et cela expliquerait que les hommes souffrent plus que nous lorsqu’ils ont une grippe.

Pour l’étude, les scientifiques ont prélevé des cellules dans le nez d’hommes et de femmes atteints de la grippe. Ils ont ajouté de l’oestrogène et des médicaments rendant les cellules réceptives à l’oestrogène. Constat: les cellules féminines résistaient mieux à la grippe que leurs pendants masculins. Et ce, même en ajoutant de l’oestrogène aux deux groupes de cellules. On comprend donc que les qualités antivirales de l’oestrogène ne fonctionnent que pour les cellules féminines!

« D’autres études ont montré que les œstrogènes ont des propriétés antivirales contre le VIH, Ebola et les hépatites », informe également Sabra Klein, qui a mené cette recherche. « Cette étude est la première à identifier les récepteurs responsables de l’effet antiviral des œstrogènes, ce qui nous met sur la voie d’une compréhension des mécanismes instigateurs de cet effet antiviral. »

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)