Arrêter de fumer à deux, c’est mieux!

Arrêter de fumer à deux, c'est mieux!
Getty Images

L’envie d’arrêter de fumer vous titille depuis longtemps mais pas facile quand votre partenaire est lui-même fumeur. La meilleure solution? Arrêter à deux, et c’est la science qui le dit!

Une équipe de chercheurs de l’Imperial College de Londres a présenté, le 12 avril 2019 au congrès scientifique EuroPrevent de Lisbonne, une étude prouvant que si le partenaire est impliqué dans l’arrêt de la cigarette, les résultats seront davantage positifs.

Un test sur 222 fumeurs

Les chercheurs ont mené leur enquête sur 222 fumeurs présentant un risque de maladie cardiovasculaires ou qui ont déjà subi une crise cardiaque. Mais ce n’est pas tout, leurs partenaires ont eux aussi été amenés à participer à cette expérience, qui a duré seize semaines. Les cobayes qui le souhaitaient, n’ont pas été forcés à arrêter de fumer du jour au lendemain, ils ont été aidés par des médicaments contenant de la nicotine.

En couple, c’est plus facile

Le résultat est clair, les couples qui ont essayé d’arrêter de fumer à deux ont six fois plus de chance d’y arriver que les fumeurs qui tentent de le faire seuls. « Les partenaires peuvent se distraire les uns les autres (promenades, cinéma) et encourager des activités de substitution (manger des aliments sains, méditer) », explique Magda Lampridou, l’auteure de l’étude. Être à deux pour lutter contre cette dépendance au tabac est donc vivement recommandé. « Les tentatives d’arrêt du tabac devraient inclure les couples autant que possible pour parvenir à un ménage sans fumée », insiste Magda Lampridou, dans un communiqué.

Et si vous êtes seule

Facile à dire, mais pour arrêter à deux, il faut être en couple. Si cette initiative ne vient que de vous, sachez qu’il existe plusieurs façons de se faire aider, parce que seul… c’est plus compliqué!

Pour arrêter à plusieurs

Vous pouvez évidemment vous trouver un compagnon de route: un ami, un parent, un proche… À deux, trois ou plusieurs, vous vous motiverez à franchir cette étape. Réunissez-vous une fois par semaine pour discuter de votre avancée, ce que vous mettez en place pour tenir, vous soutenir… Il est toujours plus difficile de dire qu’on a flanché lorsqu’on est plusieurs.

Vous pouvez également vous tourner vers des groupes de paroles. Ici aussi, vous rencontrez et échangez avec des gens qui ont le même but que vous: arrêter de fumer. Chacun partage son expérience, apporte des conseils ou du réconfort si vous en avez besoin. Ces groupes sont menés par des professionnels qui sont disposés à répondre à toutes les questions que vous vous posez. Bon à savoir: les mutuelles remboursent une partie de ces séances si le professionnel encadrant (tabacologue ou médecin) est reconnu.

Pas envie de vous déplacer? Sachez qu’un groupe Facebook « Arrêter de fumer. Ensemble, c’est possible! » existe. Il a été créé par Tabacstop et propose une alternative de soutien, mais virtuelle cette fois. Là encore, d’ex-fumeurs ainsi que ceux en devenir partagent leurs astuces, le tout accompagné par des tabacologues.

Pour plus d’infos: tabacstop.be

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)