L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Shutterstock

Waterloo installe les premiers cendriers qui permettent de recycler les mégots de cigarette

Par Liza De Wilde

La commune de Waterloo s’est dotée d’une dizaine de cendriers grâce auxquels les mégots de cigarettes seront recyclés. Ces cendriers sont munis d’un réservoir qui sera récupéré par la société MéGO pour ensuite dépolluer les mégots, les recycler, et les transformer en objets du quotidien. Une première en Belgique!

Ces cendriers, qui ont été installés dans le centre et près de la gare de Waterloo, ont été inventés par l’entreprise française MéGO. C’est la société bruxelloise WeCircular, qui collabore avec MéGO, qui se charge de négocier l’installation de ces nouveaux dispositifs dans d’autres villes belges et au sein des entreprises.

Des cendriers pour recycler les mégots

Les cendriers se présentent sous forme de poteaux cylindriques en aluminium avec une ouverture spécialement adaptée à la taille des mégots afin d’empêcher que d’autres déchets y soient déversés. Ces derniers peuvent contenir jusqu’à 2000 mégots. Au total, la société MéGO traite de 20.000 à 30.000 mégots par jour, collectés dans plusieurs villes françaises.

Recycler les mégots: double objectif pour Waterloo

Les mégots seront donc collectés à Waterloo et seront conduits vers les usines de recyclage situées à Brest, où les mégots seront traités afin d’être transformés. Cette initiative coûtera 4500 euros par an à la commune de Waterloo.

Pour la commune de Waterloo, cette installation répond à un double objectif: réduire la quantité de mégots jetés au sol pour limiter la pollution visuelle d’une part, et réduire leur impact environnemental d’autre part. “Lorsque nous avons eu vent de cette possibilité, nous nous sommes dits que nous devrions l’essayer. Nous avons donc passé un marché public pour acquérir des cendriers design et facilement identifiables. L’idée est d’encourager les fumeurs à y mettre leurs mégots en les informant qu’ils seront ainsi recyclés” confie Florence Reuter, la bourgmestre de Waterloo, à nos confrères de la DH.

Plastique, déchets, écologie… Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.