5 vitamines et oligo-éléments pour booster sa thyroïde

5 vitamines et oligo-éléments pour booster sa thyroïde
Getty images

Votre thyroïde fonctionne au ralenti? Voici comment adapter votre alimentation pour soutenir l’activité de cette glande qui produit des hormones indispensables à la régulation de notre métabolisme. 

Prise de poids inexpliquée, fatigue, constipation, frilosité, chute de cheveux, peau qui tire, trous de mémoire, déprime, libido en berne? Suite à cet ensemble de symptômes, votre médecin aura peut-être décelé une hypothyroïdie via une prise de sang. En d’autres termes, votre thyroïde ne produit pas assez d’hormones et votre corps fonctionne au ralenti. Voici les aliments à favoriser pour soutenir l’action de cette glande qui rythme notre organisme.

1. L’iode

La thyroïde fabrique majoritairement ses hormones à partir de l’iode, un oligo-élément capté dans l’alimentation. L’apport idéal d’iode pour un adulte est de 150 µg par jour et de 250 µg chez la femme enceinte.

  • Algues (ogonori, kombu, goémon noir, wakamé, dulse, nori, etc.)
  • Sel marin enrichi iodé
  • Poissons (saumon, maquereau, foie de morue, églefin, haddock, plie, cabillaud, etc.)
  • Jaune d’œuf
  • Fruits de mer (moules, langoustines, crevettes, homard, etc.)
  • Fromages (parmesan, fromage de brebis)

Attention: n’augmentez pas pour autant votre consommation de sel! Les algues sont de loin les aliments les plus riches en iode.

2. Le sélénium

Le sélénium est un oligo-élément qui régule la synthèse des hormones thyroïdiennes. C’est aussi un antioxydant qui réduit l’inflammation, intéressant dans le cas de la maladie auto-immune de Hashimoto souvent à l’origine de l’hypothyroïdie. Un apport journalier de 50 à 60 microgrammes est recommandé pour les femmes. Il peut monter jusqu’à 80 microgrammes pour les personnes de plus de 75 ans.

  • Algues (kombu, wakamé)
  • Poissons (thon, cabillaud, espadon, lieu noir, sole)
  • Champignons (cèpes)
  • Noix du Brésil
  • Jaune d’œuf
  • Moutarde
  • Fruits de mer (crabe, écrevisse, coquille Saint-Jacques, moules, langoustine)
  • Lentilles blondes

3. Le zinc

Le zinc est impliqué dans la formation et l’activité d’une hormone produite par le cerveau qui déclenche la libération des hormones thyroïdiennes. Il stimule donc le fonctionnement de la thyroïde.

  • Huître
  • Germe de blé
  • Crabe
  • Bœuf
  • Veau
  • Langouste
  • Agneau
  • Graines de sésame
  • Graines de pavot
  • Champignons séchés
  • Jambon cuit

4. La vitamine D

Les hormones produites par la thyroïde sont captées par tous les organes de notre corps. La vitamine D permet à l’hormone T3 (triiodothyronine) de rentrer dans les cellules. Un déficit de vitamine D influe donc sur l’hypothyroïdie. Bien qu’elle soit essentiellement synthétisée au niveau de la peau grâce aux rayons du soleil, on la retrouve dans certains aliments.

  • Huile de foie de morue
  • Foie de morue en conserve
  • Œufs de saumon, semi-conserve
  • Sardines en conserve à l’huile d’olive
  • Hareng fumé, au naturel
  • Saumon

5. Vitamine B12

Comme le sélénium, la vitamine B12 participe au fonctionnement optimal de la thyroïde. On la retrouve essentiellement dans les abats, les viandes et les poissons. Mais il est possible de prendre des compléments alimentaires.

  • Abats (rognons, foie, cœur, cervelle)
  • Poissons (œufs de saumon, poulpe, anchois, maquereau, hareng, sardine, thon rouge, truite)
  • Fruits de mer (huître, moules, crabe, coquille Saint-Jacques)
  • Algues (dulse, nori, laitue de mer )
  • Pâté, terrines
  • Viande (lapin, cerf, bœuf)
  • Jaune d’œuf

Plus d’infos: Thyroïde, Les solutions naturelles, Dr Philippe Veroli.

CES ARTICLES DEVRAIENT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER

Pour être au courant de toute nos astuces modebeautéjardin,maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)