Quelles différences entre tous ces sucres? © Getty Images

5 questions sur le sucre à notre expert en diabète Bruno Lapauw

Combien de grammes de sucre consommons-nous réellement par jour? Comment réduire les quantités? Rencontre avec Bruno Lapauw, endocrinologue et expert en diabétologie à l’Hôpital universitaire de Gand.

Le sucre est présent un peu partout dans notre alimentation, même dans les légumes! On le retrouve à l’état naturel, mais aussi transformé. C’est pour cela qu’on dit communément qu’il existe de bons comme de mauvais sucres. Mais pour faire les bons choix, encore faut-il savoir les distinguer, et comprendre tout de ce produit alimentaire qui nous mène la vie dure (difficile de s’en passer!). Un expert nous aide à déjouer les pièges.

Vous connaissez notre challenge “Un mois sans sucre”? Rejoignez-le ici, c’est gratuit!

Mais au fait, c’est quoi le sucre?

“C’est une question difficile, car le terme couvre plusieurs notions”, nous avertit Bruno Lapauw. Pour schématiser, on peut opposer les sucres simples (glucose, fructose, galactose…) aux sucres complexes ou ajoutés. “Le fructose est par exemple une forme naturelle de sucre que l’on retrouve dans les fruits et certains légumes. Si vous lisez une étiquette alimentaire sur laquelle il est écrit ‘Glucides: Xg, dont sucres: Xg’, la mention ‘dont sucres’ signale toujours la présence de sucres ajoutés, raffinés ou libres. Ces sucres sont extraits de la canne à sucre et de la betterave sucrière par un processus chimique qui fait disparaître toutes les fibres et les substances utiles de la plante. Il faut les éviter”.

Sans sucres raffinés, votre corps se portera très bien. Mais je ne recommande pas de supprimer totalement les glucides!

De quelle quantité de sucre un adulte a-t-il besoin?

“L’Organisation mondiale de la santé ne recommande pas plus de 50 grammes de sucres libres par jour. Cela représente 10% de notre apport calorique. Mais notre corps peut tout à fait fonctionner sans sucres raffinés. C’est donc l’apport en “bons glucides” (ceux contenus dans les fruits et légumes, les produits laitiers, mais aussi dans le quinoa ou l’avoine, par exemple) qui compte: en moyenne, notre organisme en a besoin d’environ 300 grammes”.

Combien de glucides consommons-nous vraiment?

“Nous n’avons pas de chiffres précis, mais il est certain que nous mangeons beaucoup trop de glucides de manière générale et surtout de sucres raffinés. En réalité, nous en consommons à chaque repas. Bien souvent, même les personnes qui essaient d’y faire attention mangent encore trop de pain, de pommes de terre ou de pâtes. Sans sucres raffinés, votre corps se portera très bien. Mais je ne recommande pas de supprimer totalement les glucides. Vous perdriez quelques kilos, mais certaines cellules ne peuvent pas se passer du glucose (assimilé à partir des glucides). Le cerveau, par exemple, est entièrement dépendant du glucose, mieux vaut ne pas négliger cela”.

De quels nutriments manque-t-on?

“Notre corps puise son énergie dans trois carburants: les glucides, les protéines et les lipides. On observe principalement une surconsommation de glucides et une trop faible consommation de bonnes graisses. De manière générale, nombreuses sont les personnes qui consomment trop peu de fruits et légumes frais. Or, le sucre qu’ils contiennent est bon pour le corps”.

Petit-déjeuner, lunch, repas du soir: trois recettes pour une journée sans sucres ajoutés.

Vous aimerez aussi:

Recettes, mode, déco, sexo, astro: suivez nos actus sur Facebook et Instagram. En exclu: nos derniers articles via Messenger.

Contenu des partenaires

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. Cliquez ici pour régler vos préférences en matière de cookies et afficher le contenu.
Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.