Une bonne alimentation aiderait à combattre la dépression

Une bonne alimentation aiderait à combattre la dépression
Getty Images

Le pouvoir de l’intestin a longtemps été ignoré. Pourtant, il pourrait être bien utile pour combattre la dépression. Giulia Enders, une doctorante allemande en gastro-entérologie, explique son fonctionnement dans son documentaire et best-seller Le charme discret de l’intestin.

La jeune médecin nous explique comment “des dysfonctionnements intestinaux peuvent augmenter les risques de dépression” et comment, à l’inverse, on peut “agir sur nos humeurs par le biais de nos choix alimentaires”.

L’intestin a un rôle central

L’intestin se situe entre l’estomac et le rectum, son rôle est de digérer les aliments. Mais il est aussi l’un des principaux conseillers du cerveau (ou “poste de commandement”): c’est lui qui surveille les hormones, les globules blancs, ainsi que les millions de bactéries de l’estomac, et qui fait remonter toutes ces informations au cerveau.

Maladies intestinales = déprime?

Des études ont commencé à s’intéresser au rôle de l’intestin sur la santé mentale quand des sujets souffrant de maladies intestinales ont vu “leur risque de dépression augmenter”, explique Giulia Enders. Diverses études scientifiques réalisées sur des animaux ont permis de parvenir à ces conclusions. Lors d’une expérience, des chercheurs irlandais ont par exemple injecté un microbiote intestinal (ensemble de micro-organismes) issu d’un individu dépressif à une souris. Par la suite, les animaux ont fini par adopter un comportement dépressif.

Giulia Enders explique également qu’une intolérance au fructose (un glucide, sous sa forme naturelle, qui se trouve dans les fruits ou le miel) détectée trop tardivement, peut entraîner un état dépressif léger.

Une des causes de la dépression

Évidemment, il est important de garder à l’esprit qu’une dépression peut être causée par un million de facteurs différents, l’intestin en étant un parmi d’autres. “On ne va pas guérir d’une dépression en mangeant tel ou tel aliment”, précise la médecin. Mais ce qui est certain, c’est que notre alimentation agit sur notre humeur de différentes façons.

Récemment, des chercheurs de l’Université d’Alabama (États-Unis) ont sorti une étude, “La quantité de sodium et de potassium prédit une augmentation de la dépression chez les adolescents en milieu urbain”. Cette dernière démontre que la malbouffe peut être à l’origine des comportements dépressifs, de plus en plus observés, chez les adolescents. En analysant l’urine des 84 jeunes, ils ont remarqué que celles dont le taux de sodium était élevé et le potassium faible appartenaient aux jeunes avec un plus grand taux de dépression. En effet, le sodium indique la consommation de produits ultra-transformés, alors qu’un faible taux de potassium précise une basse consommation de fruits et légumes. Une preuve que notre alimentation a bien une influence sur notre santé mentale.

Bonheur à court terme ou long terme: quels aliments

D’un côté, il y a les aliments qui nous apportent du bonheur à court terme comme les chips et le chocolat. Si l’on mange des aliments gras, et cela a été prouvé sur base d’IRM, le cerveau réagit moins négativement à des images tristes, “parce que de manière générale, les réactions sont moins vives après la consommation d’aliments gras”. De l’autre côté, il y a les aliments qui ont un effet bonne humeur à long terme, comme les légumes. Une consommation importante de légumes durant deux ou trois semaines permet une amélioration de l’humeur quotidienne, car “l’intestin grêle n’absorbe pas tout dans les légumes, le reste alimente la flore du gros intestin, qui produit à son tour des substances bénéfiques, une sorte d’effet de bien-être si l’on veut”, confirme la doctorante.

Le charme discret de l’intestin en vidéo

Pour tout savoir, lisez Le charme discret de l’intestin, Actes sud, 21,80 €. Et pour tout comprendre, regardez cette vidéo de deux minutes.

Ces trois articles vont vous rebooster le moral

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)