Témoignage: “On m’annonce la terrible nouvelle mais mes larmes sont comme moi, confinées”

Témoignage: "On m’annonce la terrible nouvelle mais mes larmes sont comme moi, confinées"
© Shirley

Il y a un mois, Shirley perdait son père du coronavirus. Deux semaines plus tard, elle prend sa plume et nous livre ce récit de vie poignant. Un triste scénario vécu par de nombreuses familles… et pourtant si dur!

“22 mars 2020, on dénombre huit décès supplémentaires du Covid-19 en Belgique”. Parmi eux un warrior (guerrier), le papa de Shirley. Un père qui s’est toujours battu jusqu’au jour où le coronavirus l’a touché de plein fouet…

Une date marquée à l’indélébile

“Ce 22 mars résonnera à jamais en moi, comme un coup de poignard. Huit décès… il ne s’agit plus d’un bilan quotidien, papa. Ce 22 mars, huit familles comme la mienne ont été brisées par le deuil et l’injustice de l’éloignement que nous a imposé la crise sanitaire.

Papa, mon warrior, toi, victime du Covid-19. Et puis nous, victimes collatérales de cette situation surréaliste. J’écris ces lignes alors que tu nous as quittés il y a presque deux semaines déjà. Je suis seule dans ma cuisine, confinée chez moi loin de maman et de Vanessa, ta deuxième fille. J’ai ta photo devant moi. Je ne réalise pas encore que tu n’es plus là”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Lisez également ces trois témoignages

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)