Témoignage: “La crise sanitaire m’a poussé au burn-out”

Témoignage: "La crise sanitaire m'a poussé au burn-out"
© Getty Images

Fermeture des écoles, stress accru au travail, isolement, charge mentale qui augmente… La crise sanitaire épuise et les cas de burn-out explosent. Témoignage.

Le coronavirus a débarqué dans nos vies en apportant son lot de soucis de santé physique. Mais pas seulement… Depuis plusieurs mois, les psys et autres experts de la santé mentale voient exploser les cas d’épuisement, de dépression et de burn-out. Ce nouveau phénomène – appelé “épuisement pandémique”- est lié à plusieurs facteurs.

  • Les règles sanitaires (port du masque, distanciation): et la diminution des contacts sociaux qui minent les citoyens.
  • Les habitudes de travail: le stress professionnel qui augmente considérablement depuis le début de la crise (communications virtuelles, peur de perdre son job…), ainsi que la charge de travail dans certaines entreprises.
  • Les écoles fermées: qui obligent les parents à télétravailler en même temps que de s’occuper de leurs enfants, voire de faire école à la maison.
  • La charge mentale en nette augmentation: à cause des règles à respecter (couvre-feu, quarantaine…), les repas et donc les courses supplémentaires à prévoir mais aussi les ennuis financiers qui peuvent découler de cette période chaotique, etc.
  • La fermeture des endroits de loisirs: qui diminue non seulement les possibilités de décharger la tension accumulée, mais qui réduit aussi le temps que l’on s’accorde pour soi.

Épuisement pandémique: témoignage

Aline a 44 ans et travaille dans le secteur de la finance depuis près de 20 ans. Très impliquée dans son travail, elle est le genre d’employée qui n’est jamais malade et qui donne beaucoup de son énergie à son travail. Pourtant, depuis six mois, elle souffre d’un burn-out, à cause de la pression intense qu’elle subit au boulot depuis le début de la crise sanitaire.

“Depuis le début de la crise, on est pressés comme des citrons”

Employée modèle, Aline nous confie qu’elle n’a jamais trouvé l’épanouissement professionnel au sein de la société pour laquelle elle travaille. Pour autant, la quadragénaire y trouvait un certain équilibre: “On ne peut pas dire que je me sois réellement éclatée dans mon travail… Mais c’est un secteur qui me convenait bien pour différentes raisons: parce que je suis à l’aise avec les chiffres et les tâches qui m’incombent, et aussi parce que j’ai un salaire attractif et pas mal d’avantages. Et même si la charge de travail est assez importante, je me trouvais dans une situation confortable… Jusqu’à la crise sanitaire”.

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Plus de témoignages de femmes

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)