Nous sommes toutes magnifiquement imparfaites

Nous sommes toutes magnifiquement imparfaites
© Lolly Wish

On a beau nous seriner que la beauté est intérieure, nous sommes confrontées en permanence au regard des autres, qui nous jugent, nous comparent… Le mouvement Body Positive Attack entend bousculer les préjugés.

Si vous êtes une habituée d’Instagram, vous aurez peut-être déjà aperçu le hashtag #bodypositive au bas d’un portrait ou d’un selfie. Désormais, il faudra aussi compter sur #bodypositiveattack, un mouvement lancé par Lolly Wish, une Namuroise de souche, artiste burlesque et coach en féminité. Maîtresse de cérémonie au Crazy Horse, ses mensurations sont pourtant aux antipodes des 90-65-85 requis pour faire partie de la troupe des danseuses. Son physique hors norme, elle en a pris possession et en a fait sa force. Elle souhaite insuffler la Body Positive Attitude à toutes les femmes qui se trouvent un peu bof, à commencer par nous, avec sa nouvelle initiative. “Je n’ai aucune démarche lucrative, je ne cherche pas la reconnaissance. Je le fais juste pour l’amour que les femmes doivent recevoir”, assure-t-elle.

Retour au problème de base

En marge du strass et des paillettes, Lolly Wish donne des “Cours en féminité” depuis 9 ans. Au départ, elle voulait juste enseigner l’art du burlesque et de l’effeuillage. Mais face à des filles tétanisées devant l’image que leur renvoyait leur miroir, elle décide d’axer son travail de manière totalement différente. “Une femme ne peut pas être juchée sur des talons, danser, se déshabiller, si elle n’est pas bien avec son corps et avec elle-même. Il fallait revenir à la base. Travailler sur la confiance et l’estime de soi”. Pour elle, ce fut comme un électrochoc. “Entre femmes, on doit arrêter de se juger en permanence. Et face à soi-même, il faut laisser tomber le masque”, affirme la trentenaire bien dans ses formes.

L’enfer, c’est les autres

Après toutes ces années passées à écouter les témoignages de ses élèves, Lolly en est arrivée à la conclusion que ce qui leur pesait le plus, ce n’est pas tant leur apparence physique, mais la peur du regard de l’autre. “Souvent le jugement et les moqueries d’autrui nous empêchent indirectement d’être qui nous sommes. C’est important de réaliser que quand on commence à s’apprécier et à s’aimer, le fait de ne pas plaire à l’autre n’est plus un problème. Si nous ne plaisons pas à la personne en face de nous, nous ne devons pas nous sentir moches, coupables et insignifiantes”. Pour changer la donne, la Namuroise a voulu diffuser son message en créant une communauté réunie autour du hashtag #bodypositiveattack, via Instagram et Facebook. Elle y encourage les femmes à s’exprimer par le biais de photos et de témoignages. Cela peut être un portrait, un selfie, devant un miroir, sur une plage, en maillot, en survêt’…

Body positive…

Pour afficher la Body Positive Attitude, il faut parvenir à une osmose, un équilibre entre son corps, sa tête et son cœur. Car, contrairement à ce qu’on nous a peut-être enseigné, le corps et l’esprit ne forment qu’une seule et même entité. Selon Lolly Wish, avant le regard de l’autre, notre pire ennemi, c’est nous-mêmes. “Être bien, c’est accepter de ne pas être parfaite, oser être soi, tout simplement. Nous avons tendance à croire que pour être heureuse il faut être la meilleure dans chaque domaine de sa vie. Ce n’est pas en étant la plus belle, la plus parfaite des mères, des épouses, des employées ou des patronnes que l’on atteint le bien-être. La perfection n’existe pas. Arrêtons de nous comparer entre nous. Au final, nous sommes toutes magnifiquement imparfaites. À partir du moment où on accepte ses failles, on vit avec un poids en moins sur les épaules”.

… Attack

Si le mot “Attack” a une connotation plutôt agressive, Lolly Wish nuance. “Body Positive Attack, c’est une attaque corporelle inoffensive. En postant juste une photo de soi accompagnée du hashtag #bodypositiveattack, on transmet ce message fort: ‘Je suis comme je suis, je m’aime comme je suis et si tu n’aimes pas mon corps, ce que je dégage et ce que je suis, ce n’est pas mon problème, c’est le tien. Et ça, je n’en ai rien à faire’!”. En s’affranchissant du regard de l’autre, on sort du rôle de victime dans lequel on a parfois tendance à se complaire quand on ne correspond pas aux diktats de la beauté. Et l’on ne parle pas ici que de bourrelets. Si dans notre société formatée le surpoids suscite bien des complexes, le problème d’estime de soi et du rapport à son corps est le même pour toutes. “Au Crazy Horse, je côtoie les plus belles femmes du monde. Même si elles sont au top de leur condition physique, si la lumière sur scène les rend sublimes, elles ont des problèmes avec leur image corporelle”.

La faute à Instagram?

Pour Lolly, les réseaux sociaux n’ont fait qu’accentuer le manque d’estime de soi. Ils ne sont que le relais d’une vision stéréotypée de la femme dans notre société. “Cela dit, grâce à Instagram, beaucoup d’influenceuses à la beauté différente ont pu aider leurs followers à mieux s’assumer”. Influenceuse elle-même via son compte Goldwish, Lolly souhaite avant tout faire changer les mentalités. “La beauté émane de partout. Il n’y a pas un diktat. J’invite les directeurs de multinationales, les directeurs de casting, de marketing, à mettre en valeur la différence. Heureusement, ça commence à bouger. Dans les défilés de mode, on voit des grosses (non, ce n’est pas un vilain mot!), des vieilles, des femmes avec une prothèse de jambe, une maladie de peau…

Une beauté différente

Lolly Wish ne veut pas réduire son mouvement à un simple hashtag sur les réseaux sociaux, elle veut créer une vraie communauté de femmes. Elle a édité un t-shirt dont les recettes serviront à organiser des rassemblements. “Je veux réunir les femmes autour de tea-time, de journées bien-être, de dîners, où l’on se retrouve, on rit, on pleure, on crie, où on enlève les masques”. Son premier événement a été une journée de shooting de 35 femmes, de tous les styles et tous les âges, en t-shirt et en petite culotte, elles ont posé devant l’objectif d’un photographe. “Ça a été une journée magnifique, avec des moments très forts en émotions et en partage. Il n’y a pas de retouches, pas de filtres. Je voulais juste une belle lumière qui se pose sur nous. L’idée était de permettre à chaque participante d’exprimer sa personnalité en arrivant coiffée et maquillée par ses soins”.

1 #Bodypositiveattack

2 #Bodypositiveattack

3 #Bodypositiveattack

4 #Bodypositiveattack

5 #Bodypositiveattack

6 #Bodypositiveattack

7 #Bodypositiveattack

8 #Bodypositiveattack

Un texte de Belen Ucros.

Encore plus de body positive dans cet article

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)